Encyclopédie Wikimonde

Marie-Françoise Desmeuzes

Aller à : navigation, rechercher
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 114 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Marie-Françoise Desmeuzes, née en 1950, est une réalisatrice française de documentaires et traductrice.

Biographie

Elle est la cadette de 5 enfants. Son père, Jack Desmeuzes est un professeur, puis proviseur et spécialiste de la pédagogie réputé. Sa mère est également professeur d'arts plastiques. Elle est la sœur de Sylvette Desmeuzes-Balland, productrice de cinéma.

Elle est créditée au générique soit avec le prénom Marie, soit Marie-Françoise.

Elle a beaucoup travaillé sur des documentaires dans le secteur de l'éducation et de l'adolescence, sous l'impulsion de François Bayrou.

Elle traduit le livre Mathilda de Mary Shelley[1].

Filmographie simplifiée

  • 1994 Sortie de secours, de Marie Desmeuzes, durée 53 min
    Film réalisé à partir d'interview d'adolescents et utilisé par l'Éducation nationale pour la prévention du suicide chez les adolescents.
  • 1995 A nos profs bien-aimés, de Marie Desmeuzes & Christophe de Ponfilly, durée 52 min[2],[3],[4]
    En souvenir de ce prof formidable qui les a un jour marqués dans leurs années lycée, les deux réalisateurs, ont eu envie de partir à la recherche de ceux qui, loin des feux de l'actualité, font aujourd'hui le bonheur de leurs élèves. Des hommes et des femmes doués pour faire de leur classe un lieu privilégié.
    Ils nous proposent six portraits de professeurs enseignant la géographie, la musique, les mathématiques, le Français, les arts plastiques et même le chinois. Six figures pleines de talent, de malice, d'humanité...
  • 1998 Noëls, Noëls, de Marie Desmeuzes, durée 52 min
    Ce documentaire évoque les multiples significations de Noël, pour des athées comme pour des pratiquants, de même que pour des familles recomposées.
    Les interviews de parents et d'adolescents (chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, agnostiques) alternent avec de joyeux préparatifs culinaires et festifs, puis avec les retrouvailles familiales. Une mosaïque de témoignages chaleureux et tolérants, qui brossent un portrait à la fois intime et cosmopolite de Noël.
  • 2000 Le candidat et le recruteur, de Marie Desmeuzes durée 52 min
    Les stratégies de recrutement comparées de la Caisse d'Épargne et d'une start-up Orange Art, deux méthodes différentes qui permettent de saisir les critères d'engagement, depuis la définition des postes à pourvoir jusqu'au choix du candidat.
  • 2002 Il faut vendre la propriété de famille, de Marie-Françoise Desmeuzes, durée 52 min
    N'ayant plus les moyens de subvenir aux travaux, Madeleine Massenet et sa fille Anne Bessand-Massenet ont pris la décision de se séparer d'une partie de leur patrimoine : le château dans lequel vécut leur aïeul, le compositeur Jules Massenet.
  • 2006, Les pionniers de l'intime de Richard Cannavo et Marie Desmeuzes[5] 
    Documentaire de quarante années de confessions à la télévision.

Références

  1. « Des femmes entreprenantes », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Ces profs qui ont la classe. A nos profs bien-aimés. Documentaire, France 2, dimanche, 22h40. », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « La Vie - Standard », sur www.lavie.fr, (consulté le 12 septembre 2017)
  4. « Le bonheur d'enseigner », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « Télé confession : grands prêtres et dérives », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes


Cet article « Marie-Françoise Desmeuzes » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).