Encyclopédie Wikimonde

Marie-Therese Pictet-Althann

Aller à : navigation, rechercher


Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Marie-Thérèse Pictet-Althann, née le 24 avril 1949 à Vienne en Autriche, est actuellement Ambassadeur et Observateur Permanent[1] de l’Ordre Souverain de Malte auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève[2]. Elle est la fille du Dr Michael Karl Graf von Althann et de Vera Alys Levinge, et la petite-fille de Edward Vere Levinge (en)[3].

Origines familiales

La famille Althann (de) est une famille issue de l'aristocratie bavaroise dont les origines remontent au XIIe siècle, puis établie en Autriche. Ses membres ont été au service de l’Empire Austro-Hongrois pendant des siècles, occupant différentes fonctions politiques, diplomatiques et militaires, ainsi que dans la magistrature. Parmi ces illustres personnalités figurent le Cardinal Michael Karl-Friedrich von Althann qui fut Vice-Roi de Naples au XVIIIe siècle et Gundacker Graf von Althann qui fut diplomate du Saint Empire, Général impérial et Directeur des collections et travaux impériaux sous l’Empereur Karl VI. Plusieurs personnalités furent Chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or, et avaient la dignité de Grand d’Espagne[4].

Marie-Thérèse Pictet-Althann est également issue de la lignée des Levinge baronets (en). Son grand-père, Sir Edward Vere Levinge, était lieutenant-gouverneur de la présidence du Bengale, une présidence des Indes britanniques.

Éducation (1956-1969)

Marie-Thérèse Pictet-Althann a poursuivi son enseignement primaire et secondaire en Autriche et en Allemagne. À la conclusion de sa formation secondaire, elle débute ses études de langue en 1965 à Fribourg (Suisse) et ensuite à Londres (Royaume-Uni). En 1967, elle intègre l'Académie Européenne de gestion de secrétariat et de langues à Vienne en Autriche[5]. Elle est diplômée en 1969.

Fonction publique internationale

En 1970, Marie-Thérèse Pictet-Althann débute sa carrière internationale aux Nations Unies à Genève, au sein de la Division de l’Administration. En 1974, elle intègre le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au sein duquel elle occupe différents postes, notamment au bureau pour les Amériques et à la Division de la Protection Internationale. Parallèlement, elle effectue des missions sur le terrain en Afrique et Amérique centrale[5].

Vie personnelle

En 1984, elle épouse S.E l’Ambassadeur François-Charles Pictet. Il est né le 21 juillet 1929 à Genève. Admis au barreau de Genève en 1954, il entre ensuite au service diplomatique de la Suisse. Il fut successivement l’Ambassadeur de Suisse au Canada (1975-1979), Représentant Permanent auprès des Nations unies et des autres organisations internationales à Genève (1980-1984), l’Ambassadeur de Suisse au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (1984-1989), aux Pays-Bas (1989-1990), en Autriche (1990-1994) et au Saint-Siège (1993-1997)[6].

Diplomatie

Marie-Thérèse Pictet-Althann est entrée au service diplomatique de l’Ordre Souverain de Malte en 1995. Les relations diplomatiques bilatérales et multilatérales que l’Ordre Souverain de Malte entretient permettent de tisser un réseau diplomatique humanitaire unique qui est à la fois une démonstration de sa souveraineté et un instrument opérationnel pour ses œuvres humanitaires[7],[8]. Ces relations diplomatiques signifient aussi l’accès privilégié, au niveau politique, aux gouvernements nationaux et aux organisations internationales[9].

Marie-Thérèse Pictet-Althann est nommée successivement Premier Conseiller à la Mission Permanente de l’Ordre Souverain de Malte auprès de l’Office des Nations unies et des autres Organisations Internationales à Genève entre 1995 et 2000, puis Ministre Conseiller et Observateur Permanent Adjoint de 2000 à 2005, avant d'être nommée Ambassadeur et Observateur Permanent en 2005[5].

Le but de sa fonction diplomatique est de donner de la visibilité aux opérations humanitaires[10] de l’Ordre de Malte à travers le monde, de promouvoir le rôle des institutions religieuses et des organisations basées sur la foi dans l’architecture humanitaire globale[11],[12], de développer et accroître la coopération avec les organisations internationales, ainsi que de défendre la dignité de l’être humain à travers l’élaboration et l’application des Droits de l’Homme[13].

Implications personnelles

En 1999, Marie-Thérèse Pictet-Althann fonde le Cercle des Conjoints de Diplomates de Genève[14], aujourd’hui « Cercle international », inscrit dans le projet de la « Fondation pour Genève ». Elle en est présidente jusqu’en 2010.

Parallèlement, en 2007, elle est élue vice-présidente du Club Diplomatique de Genève. Elle occupe ce poste jusqu’en 2009 et continue d’être impliquée jusqu’en 2014 en tant que membre du comité.

De 2005 à 2017, elle est membre du Conseil du Fonds de recherche sur le cancer de l'EORTC (European Organization for the Research and Treatment of Cancer) établi à Bruxelles[15].

En 2011, elle co-fonde la Fondation « Caritas in Veritate » et occupe la fonction de vice-présidente jusqu’en 2015[16].

Depuis le lancement à Genève en 2015 des International Gender Champions (en), elle est membre active de ce groupement de hautes personnalités[17],[18].

De 2013 à 2015, elle préside l’Association Genevoise des Amis de l’Orchestre de la Suisse Romande et occupe sa vice-présidence depuis 2016[19].

Conjointement, elle est depuis 2009 présidente de l’association du « Chœur Mixte de Saint Joseph » à Genève[20] et depuis 2019 présidente de l'Association « Les Amis de la Musique du Bal Viennois »[21],[22].

Marie-Thérèse Pictet-Althann a été élue Présidente Honoraire de Religions for Peace, la plus grande coalition pluriconfessionnelle au monde, lors de sa 10e assemblée en août 2019.

Décorations et reconnaissances

Marie-Thérèse Pictet-Althann a reçu plusieurs décorations récompensant les mérites acquis :

  • 2002 – Ordre souverain de Malte : Croix pro Merito Melitensi avec Couronne
  • 2014 – Dame Commandeur – Ordre Pontifical de Saint Grégoire le Grand
  • 2015 – Ordre souverain de Malte : Croix pro Merito Melitensi avec Plaque

Notes et références

  1. Publication "Missions permanentes auprès des Nations Unies à Genève" (Blue Book). (2019). Genève: Nations Unies, p. 345.
  2. YouTube. (2018). Order of Malta U.N. Geneva Ambassador Marie-Thérèse Pictet-Althann, Interview. [online] Available at: https://www.youtube.com/watch?v=WA1uJ1mmupo&t=69s [Accessed 13 May 2019].
  3. (en) Burke's Peerage & Baronetage 106th Edition Volume 2, Burke's Peerage (Genealogical Books) Limited, , 3357 p., p. 1696 
  4. Gothaisches genealogisches Handbuch der gräflichen Häuser. (2015). 1st ed. Marburg: Verlag Des Deutchen Adelsarchivs, p. 125-128.
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Swiss Who's Who. (2019). 3rd ed. Geneva: Mancassola, p. 438.
  6. Swiss Who's Who. (2019). 3rd ed. Geneva: Mancassola, p. 437.
  7. The Unprecedented Rise of People On the Move In the 21st Century Volume I: Migration and Human Solidarity, a Challenge and an Opportunity for Europe and the MENA Region and Volume II: Protecting people on the move. (2017). 1st ed. Geneva: Geneva Centre for Human Rights Advancement and Global Dialogue, p. 80-83.
  8. (en-US) « Humanitarian Action and Humanitarian Diplomacy | UN Special » (consulté le 15 octobre 2019)
  9. Diva International Magazine (2008). Special Issue on Human Rights. Diva International, 33(2), p. 20-23.
  10. Humanitare Diplomatie. (2012). Die Malteser, URL: https://www.malteserorden.at/wp-content/uploads/2017/03/2012_02_die_malteser.pdfpp.18-20.
  11. (en) « All those who are displaced by crisis and conflict need help and protection », sur theguardian.com, (consulté le 29 février 2020)
  12. (de) CNA Deutsch / Blogpost, « Die Malteserin und die Menschenrechte: Botschafterin Pictet-Althann im Gespräch (UN-Blog) », sur de.catholicnewsagency.com (consulté le 12 septembre 2019)
  13. Pictet-Althann, M. (2018). Another perspective on human rights: Equal Citizenship Rights. UN Special, (781), URL: https://www.unspecial.org/wp-content/uploads/2018/07/UNSpecial_Juillet-Aout_2018_web.pdf, p. 10-11.
  14. Cercleinternationalgeneve.ch. (2010). [En ligne] URL: https://www.cercleinternationalgeneve.ch/fr/cercle-international/cercle-comite.php [Accessed 13 May 2019].
  15. EORTC Cancer Research Fund. (n.d.). EORTC. [online] Available at: http://events.eortc.org/wpmulti/ecrf/ [Accessed 13 May 2019].
  16. Fciv.org. (n.d.). Caritas in Veritate Foundation. [online] Available at: http://www.fciv.org/Pictet_Althann.php [Accessed 13 May 2019].
  17. « Marie-Thérèse Pictet-Althann | International Gender Champions », sur genderchampions.com (consulté le 9 septembre 2019)
  18. « Where global solutions are shaped for you | UN Family in Geneva | International Gender Champions - Geneva », sur www.unog.ch (consulté le 9 septembre 2019)
  19. Amisosr.ch. (n.d.). Qui sommes-nous – AMIS OSR. [online] Available at: https://amisosr.ch/qui-sommes-nous/ [Accessed 13 May 2019].
  20. Chœur-saint-joseph.ch. (2016). Fonctions – Le Chœur Mixte de St. Joseph. [En ligne] URL: http://choeur-saint-joseph.ch/choeur-saint-joseph/le-choeur/fonctions/ [Accessed 13 May 2019].
  21. http://tdg.ch/. (2019). Un premier bal viennois à Genève depuis 1937, ouvert à toute la population. [online] Available at: https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/premier-bal-viennois-geneve-1937-ouvert-population/story/18124272 [Accessed 13 May 2019].
  22. Balviennois.ch. (2019). Mot de la présidente – Bal Viennois. [online] Available at: http://balviennois.ch/mot-de-la-presidente/ [Accessed 13 May 2019].

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).