Encyclopédie Wikimonde

Marie Chasles

Aller à : navigation, rechercher

Marie Chasles, née Françoise Marichal à Waimes le , est une chanteuse, metteuse en scène et écrivaine belge résidant à Paris.

Biographie

Marie Chasles, de son vrai nom Françoise Marichal, est originaire des Hautes Fagnes en Belgique[1]. D'abord comédienne, elle a fondé avec Xavier van Dieren la compagnie "A Hermès" à Louvain-la-Neuve. Curieuse de tout ce qui concerne la commedia dell'arte, elle a suivi deux formations avec Mario Gonzalez qui lui a proposé d'être son assistante, notamment au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris (CNSAD)[2].

Passionnée depuis toujours par la chanson, à 20 ans, elle s'installe à Paris où elle fréquence les cabarets avant d'y chanter : le Limonaire[3], le Loup du Faubourg, l'Ailleurs, le Picardie... Son amour pour la langue lui permet de rencontrer le pianiste-compositeur Mickaël Guillaume avec lequel elle crée un nouveau répertoire : « Les chansons boustrophédones ».

À la même époque, investie de l'enseignement de Mario Gonzalez, Marie Chasles dirige son premier atelier clown : « Les creux poplitées »

Une autre rencontre majeure : celle avec Jean-Louis Beydon, directeur du conservatoire de Vanves et accompagnateur d'Allain Leprest. Il la soutiendra et l'encouragera à affiner l'interprétation. En 1998, au Limonaire, ils créeront le spectacle (Brel en feux follets)[4] puis le présenteront dans le cadre du festival d'Avignon off.

Marie Chasles continue son travail d'écriture personnelle et forte de la rencontre avec Denis Van Hecke, (le créateur du violoncelle électrique et ancien accompagnateur d'Higelin), elle élabore un nouveau spectacle « Riposte », spectacle grinçant et surréaliste inspiré de leur « belgitude ».

En 2001, sous le chapiteau du théâtre Le Vanves qui remplace le théâtre qui a pris feu, en collaboration avec le Conservatoire et avec les élèves de l'école Marceau de Vanves, Marie Chasles monte « Pantin, Pantine », de Allain Leprest et Romain Didier.

Elle poursuit son aventure entre la Belgique et la France et chante en première partie d'Allain Leprest, Christian Paccoud, Christiane Stefanski ou Daniel Hélin. On l'entend au Festival de Marne, aux Francofolies de Spa 2000/2001/2006[5], au Festival Brel de la RATP et au Festival d'Avignon. Elle participe aux Francofêtes de Moncton au Canada. Elle se produit avec l'orchestre symphonique "Musica Renovata" à Naples. Elle se classe troisième de la Biennale de la Chanson française [6] de Belgique édition 2000. En 2001, Marie Chasles chante en co-plateau avec la québécoise Jorane et la française Agnès Bihl pour un spectacle "Femmes de Paroles" dans le cadre du festival Mars en Chansons[7].

Chanson

Albums Studio

Marie Chasles[8],

Albums en live

Biennale de la chanson 2000[9],

Théâtre

Mises en scène

(à compléter)

Bibliographie

  • Collectif, Annuaire du spectacle de la communauté française de Belgique: 2002-2003, Diffusion Lansman, , 720 p. (ISBN 2-87282-480-4, lire en ligne), p. 300

Webographie

Liens externes

Vidéos sur internet

Notes et références

  1. Ghislain Debailleul, [http:// users.skynet.be/jlpierret/chasles_marie/gd036100.htm Marie Chasles - Biographie ]
  2. Un site ressource pour la mémoire du spectacle vivant
  3. Tous les passages de Marie Chasles au Limonaire
  4. Jean-Yves Bertrand, Brel en feux follets interprété par Marie Chasles (chant) et Jean-Louis Beydon (piano)
  5. Marie Chasles (BE)
  6. Marie Chasles - Ecouter la biennale de la chanson 2000
  7. M.-A. G., Des chansons pleines d'expression (http://www.lalibre.be/culture/musique/des-chansons-pleines-d-expression-51b8714ce4b0de6db9a58e85)
  8. Réf. : CD Sergent Major M 659 - SMC 133622 ( P. 2001 ) (http://users.skynet.be/jlpierret/chasles_marie/gd036202.htm)
  9. Réf. : CD BCF 03 ( P. 2000 ) (http://www.mariechasles.com/pages/chanson/ecouter-la-biennale-de-la-chanson-2000.html)

Cet article « Marie Chasles » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).