Encyclopédie Wikimonde

Marie Laurence de Rochefort

Aller à : navigation, rechercher

Marie Laurence de Rochefort (née Marie-Laurence Farges de Rochefort-Sirieyx) est une chroniqueuse TV.

Origines familiales

Sa devise familiale est « Vis et amor » (Force et amour), son blason : « d'argent au lion de gueules ». Famille Rochefort depuis le XVe siècle dont les armes n'ont été enregistrées qu'au XVIIe siècle et remonte par les femmes au Xe siècle enfant de Saint Louis (Ier siècle). Membre active du chapitre Rochambeau (DAR : Daugther of the American revolution). Descendante de combattants contre les Anglais pour l'indépendance des États-Unis au XVIIIe siècle.[réf. nécessaire]

Parcours professionnel

École du Louvre (spécialisation en archéologie militaire : armures, armes du XVe siècle et armes à feu du XVIIIe siècle), ESMOD (stylisme et modélisme). Animatrice radio sur Skyrock aux côtés de Super Nana et du Prince de Haynin sous le pseudonyme de la baronne Marlotte. 1991 : création de son propre bureau d'attachée de presse spécialisée dans la mode (Madame Grès, Kimijima, Doria Salambo, Erik Schaix, etc.), la musique (David Guetta, Snoop Dogg, 50 Cent, Doc Gyneco et l'organisation de défilés et d'événements mondains. Toujours sensible à l'histoire, elle accepte le budget d’une collection de documentaires historiques à l'occasion des commémorations de la Seconde Guerre mondiale, puis se spécialise dans l'audiovisuel en devenant, entre autres, l'attachée de presse de la société Marc Dorcel. Loin des codes discrets aristocrates qu’elle fréquentait, Marie Laurence de Rochefort a su s'adapter au monde moderne et y trouver sa place. Devenue la « grande sœur » des actrices X françaises et internationales, elle n'en garde pas moins ses valeurs et reste fidèle à son éducation. Sa capacité à s’adapter et à évoluer dans différents milieux, fait d'elle un personnage atypique et original. Selon elle, la différence est une richesse à cultiver au lieu de chercher à formater l’autre à son image. De ce constat est né en 2005 l’essai Tout ce que vous voulez savoir sur les femmes sans jamais oser le demander chez Michel Lafon. Polyvalente, elle enchaîne en tant qu’animatrice et chroniqueuse dans les émissions TV, hebdomadaires, Ladies night diffusée sur Paris Première en 2005 et aux côtés de Paul Wermus dans On en parle à Paris diffusée sur France 3 - Paris – IDF – centre, en 2008 et 2009. Première à se costumer, elle a le sens de la fête et de l'amitié. Elle aime danser (valse, rock, tango, salsa, danse orientale ou disco) et collectionne les juke-box et vinyles des années 1980. Généreuse, altruiste, elle reste fidèle à ses engagements bénévoles : hospitalière en salle depuis 1983 au « national » pèlerinage de Lourdes et service aux SDF à l'association Soupe Saint-Eustache. Elle prend très au sérieux sa charge de « ministre du cul-te », en tant que citoyenne de la « République libre des Nonpareils » aux côtés de nombreuses personnalités comme Pierre Bénichou, Claude Brasseur, Patrick de Carolis, Marion Cotillard, Gérard Depardieu, Thomas Dutronc, Irène Frain, Macha Méril, Daniel Prévost, Bernard Werber, Florian Zeller, etc. Sa profession, son parcours atypique et ses multiples rencontres sont autant d’expériences dans lesquelles elle puise l’inspiration pour son premier roman chick lit : Yes, you Cannes : amour, paillettes et tapis rouge paru en 2012.[réf. nécessaire]

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).