Encyclopédie Wikimonde

Marie Talon

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Marie Talon
Description de l'image defaut.svg.
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession
Animatrice de télévision
Écrivain

Marie Talon est une journaliste, animatrice de télévision, écrivaine et essayiste en histoire de l'art.

Biographie

Marie Talon est d'abord professeur d'éducation physique et de danse avant de découvrir, à la fin des années 1980, la vie d'artiste dans diverses compagnies de théâtre.

Elle fait sa première apparition à la télévision comme speakerine sur FR3 en 1986, et officie à ce poste pendant plusieurs années sur cette chaîne et Antenne 2. Elle anime entre juin 1988 et juin 1990 l'émission pour enfants Calin Matin créée par Christophe Izard et le marionnettiste Yves Brunier[1]. Elle co-anime pendant l'été 1990 les premières émissions du nouveau grand jeu de la chaîne Les clés de Fort Boyard[2] aux côtés de Patrice Laffont. Puis elle entre en septembre 1990 au conservatoire libre du cinéma français (CLCF) pour se former au montage et à la réalisation, et reprend sa vie de saltimbanque.

En 1994, elle est recrutée par Patrick Imhaus, directeur de TV5 Europe, la productrice Patricia Boutinard-Rouelle pour animer Paris Lumière, talk-show quotidien et culturel de TV5. Sur le concept d'un invité par jour dans un lieu parisien par semaine[3], cette émission diffusée dans le monde entier lui a permis d'interroger plus de 800 célébrités sur le thème de la création et des sources d'inspiration au sein de la Ville lumière. L'émission s'arrête en 1999 à l'éviction de son créateur, Patrick Imhaus[réf. souhaitée].

Elle quitte l'audioviduel pour devenir réalisatrice d'abord dans l'industriel, puis dans le monde scientifique et le milieu associatif militant. Elle réalise en 2005 le film de l'opération Démocratie et Courage, lancée par la Fédération Léo Lagrange, à partir des entretiens croisés de Stéphane Hessel et d'Albert Jacquard qui deviennent les parrains de l'opération. Le film a pour titre « Préjugé quand tu nous tiens »[4].

En 2011, Marie Talon s'intéresse aux manuscrits inédits du peintre et philosophe Henry Valensi archivés au domicile de son neveu Didier Vallens, et participe à l'aventure de la réhabilitation de ce peintre qui avait légué 18 toiles au musée national d'Art moderne. Elle réalise un clip de présentation du musicalisme, le mouvement artistique crée par lui et quatre autres peintres en 1932[5]. En 2013, elle publie, avec l'association des ayants droit, la première biographie autorisée d'Henry Valensi sous forme d'un dialogue imaginaire, à partir des nombreux écrits de ce dernier et du témoignage précieux de sa dernière collaboratrice, Christiane Vincent-Laforce, alors âgée de 90 ans. Le livre s'appelle « Henry Valensi, l'heure est venue », publié chez Yvelineditions.

Marie Talon reprend ses études et décroche une licence en philosophie en 2012 et un master d'histoire de l'art en juin 2014 à Paris 1 et travaille depuis comme écrivain indépendant et scénariste pour des artistes, des galeristes et diverses associations culturelles.

Ouvrages

  • Marie Talon, Henry Valensi, l'heure est venue, Broché,

Liens externes

Notes et références

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).