Encyclopédie Wikimonde

Martin Mutyebele

Aller à : navigation, rechercher

Martin Mutyebele
Généralités
Nom Martin Mutyebele Lukanda
Date de naissance
Lieu de naissance République démocratique du Congo
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Bruxelles (Belgique)
Nationalité Belge
Pays de résidence Belgique
Diplôme Ingénierie civile métallurgiste, Université de Lubumbashi
Spiritualité
Religion Christianisme évangélique
Courant Pentecôtisme
Dénomination Église de Dieu
Église Église La nouvelle Jérusalem
Fonctions
Service Pasteur
Activité(s) Pasteur principal (1987 à 2011)
Autre(s) activité(s) Superviseur général de l’Église de Dieu en Belgique
Vie personnelle
Conjoint(e) Rosiane Ngoi
Enfant(s) 6 enfants

Martin Mutyebele Lukanda (, République démocratique du Congo, Bruxelles) était un pasteur chrétien pentecôtiste, pasteur de l’Église La nouvelle Jérusalem de Bruxelles et évêque de l’Église de Dieu en Belgique.

Biographie

Martin Mutyebele Lukanda nait en 1950 au Congo-Kinshasa[1]. Il fait ses études secondaires dans deux écoles protestantes, dont l’école presbytérienne de Kananga dans laquelle il reçoit une bourse d’étude en 1970.

Il se convertit en 1970 et ressent l’appel à devenir pasteur en 1973 alors qu'il est étudiant à l'Université de Dakar au Sénégal. Pendant son séjour au Sénégal il devient Président du Groupe Biblique Universitaire et le reste pendant quatre ans[1]. En même temps, il travaille avec une église baptiste où il encadre les lycéens. Ensuite, il adhère à l'église des Assemblées de Dieu nommée le Temple évangélique et devient diacre à 22 ans.

Il doit ensuite quitter le Sénégal pour des raisons de santé. Il reprend ses études à la faculté polytechnique de l’université de Lubumbashi au Zaïre (aujourd’hui Congo-Kinshasa), où pendant cinq ans, il est président de la paroisse Universitaire Protestante du campus de Lubumbashi[1]. En 1977, alors étudiant, il participe activement, avec l'évangéliste suisse Ronald Monot, à la création de la paroisse « Viens et Vois »[1]. En 1980, il décroche son diplôme d'Ingénieur civil métallurgiste[1]. En 1983, après trois ans de chômage, il est engagé à la Sozacom (Société zaïroise pour la commercialisation des minerais), aujourd’hui Gécamines, localisée à Kinshasa[1]. À cette même période, il participe, avec Michel Kayembe, à la création du chapitre zaïrois du Communauté internationale des hommes d'affaires du plein Évangile.

En , il est muté en Belgique[1]. En quittant le Zaïre, il a sur lui l'adresse d'une petite église, l’Assemblée africaine de Bruxelles[2], dirigée par un Américain d'origine mexicaine du nom de John Tijerina, qui était déjà venu à Kinshasa. Deux semaines plus tard, le Pasteur Tijerina, ayant pris connaissance de son passé, lui demande de s'impliquer dans l'œuvre. Il met alors en place l'école du dimanche et la chorale. Un soir, alors que l'orateur attendu se désiste, le pasteur Tijerina lui demande d'apporter la Parole, chose qu'il fait dès ce jour-là et pendant les cinq mois qui suivent. Un an plus tard, un Américain du nom de Dr Grant McClung, venu tenir un séminaire sur la croissance de l'église, l'encourage à devenir pasteur[réf. nécessaire][3].

Ministère

Au mois de , il devient pasteur de l’Assemblée africaine de Bruxelles après plusieurs demandes de Dr Mc Clung, qui lui est léguée deux mois plus tard à la suite de sa confirmation comme pasteur par le Quartier Général de l'Église de Dieu (Church of God) de Cleveland, dans le Tennessee. Cette église est alors renommée église La nouvelle Jérusalem[2].

En 1990, il démissionne de la Gécamines à Bruxelles pour travailler comme pasteur à temps plein dans l’église[1] comptant déjà plus de 1 200 membres[4].

L’évêque Martin Mutyebele est devenu à partir de 1996 le représentant de l’Église de Dieu en Belgique[5],[6].

Vie privée

Martin Mutyebele a été marié avec Rosiane Ngoi Mutyebele, elle meurt le [7]. Martin Mutyebele a eu 6 enfants[8].

Fin de vie

Mort le [9],[8], il est inhumé le dans la capitale belge[10]

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Sarah Demart, « Le “combat pour l’intégration” des églises issues du Réveil congolais (RDC) », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 24, no 3,‎ , p. 147-165 (lire en ligne)
  • Aloys Evina, « Décès du pasteur Martin Mutyebele Lukanda », Journal Chrétien,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2019)
  • Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Éditions Autrement, coll. « Frontières », , 192 p. (ISBN 978-2-7467-0973-7 et 2-7467-0973-2) [lire en ligne] 
  • (en) Bill George, Until All Have Heard, Cleveland (Tennessee), Pathway Press, , 565 p. (ISBN 978-1-59684-517-6) [lire en ligne] 
  • Ricardo Guttierez, « La Bible, au pied de la lettre », Le Soir.be,‎ (lire en ligne)
  • (en) Raymond Pfister, « The Development Of Pentecostalism In Francophone Europe », dans William Kay, Anne Dyer, European Pentecostalism, Brill, coll. « Global Pentecostal and Charismatic Studies » (no 7), (ISBN 9789004216365, DOI 10.1163/ej.9789004207301.i-416.37)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).