Encyclopédie Wikimonde

Mathilde-Marie de Malfilâtre

Aller à : navigation, rechercher
Mathilde-Marie de Malfilâtre
Autoportrait de Mathilde-Marie de Malfilâtre.
Naissance (32 ans)
Courseulles-sur-Mer (Calvados)
Activité principale
Romancière
Distinctions
Finaliste du prix de Flore 2018
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
roman

Œuvres principales

  • Babylone Express (roman, 2018)

Mathilde-Marie de Malfilâtre, née le , à Courseulles-sur-Mer (Calvados), est une écrivaine française. Elle est l'auteure du roman Babylone Express.

Biographie

Mathilde-Marie de Malfilâtre, de son nom de naissance Mathilde, Marie, Cécile de Malfilâtre passe sa petite enfance à Osaka, au Japon jusqu'à l'âge de cinq ans, puis grandit en Normandie, près de Caen. Après un baccalauréat Littéraire, elle poursuit ses études à l'INALCO, obtenant une double licence en Hautes Etudes Internationales ainsi qu'en Commerce. Titulaire d'un master en politique internationale et sécurité, Mathilde-Marie est diplômée de l'université de Bradford. Elle a travaillé au BLAT à la Direction générale de la Gendarmerie nationale en tant qu'officier sous contrat.

Parcours littéraire

Babylone Express est le premier roman de Mathilde-Marie de Malfilâtre[1], paru aux Éditions Le Dilettante. Cette oeuvre l'a conduite en finale du prix de Flore 2018[2]. Conseillé par Frédéric Beigbeder au Masque et la Plume sur France Inter, Babylone Express est l'histoire « d'une lieutenante de gendarmerie qui prend du LSD, organise un trafic d’ecstasy, tout en participant à des orgies échangistes sado-maso. (...) Et c’est vraiment très lyrique, très fou, complètement barré »[3].

Surnommée « Lady Adrénaline »[4] sur France Culture, Mathilde-Marie de Malfilâtre a un style littéraire s'inscrivant « quelque part entre William S. Burroughs et Grisélidis Réal »[5], d'après le journaliste François Angelier. Pour Le Canard enchaîné, « La Malfilâtre a un ton. Elle a cette indignation qui donne de la chair à la langue »[6].

L'écrivaine a fait l'objet de portraits dans des médias de presse nationaux tels que Transfuge[7], Technikart[8], Brain Magazine[9] ou encore Slate[10].

Œuvre

Références

  1. Malfilâtre [lire en ligne (page consultée le 2019-04-23)] 
  2. « Prix de Flore 2018 », sur Prix de Flore, (consulté le 23 avril 2019)
  3. « Les nouveaux livres de Maylis de Kerangal, Samuel Benchetrit, Jérôme Ferrari… Que lire en cette rentrée ? », sur www.franceinter.fr (consulté le 23 avril 2019)
  4. https://www.franceculture.fr/emissions/mauvais-genres/lady-adrenaline-le-babylone-express-de-mathilde-marie-de-malfilatre
  5. https://www.ledilettante.com/livre-9782842639525.htm
  6. Mathilde-Marie de Malfilâtre, Français : Le Canard Enchaîné, Mathilde-Marie de Malfilâtre, 3 octobre 2018. Portrait. article. Roman Babylone Express., [lire en ligne (page consultée le 2019-04-23)] 
  7. Mathilde-Marie de Malfilâtre, Français : Portrait de Mathilde-Marie de Malfilâtre dans Transfuge Magazine,, [lire en ligne (page consultée le 2019-04-23)] 
  8. Mathilde-Marie de Malfilâtre, Français : Portrait de Mathilde-Marie de Malflâtre dans Tecknikart Magazin, octobre 2018., [lire en ligne (page consultée le 2019-04-23)] 
  9. « Mathilde-Marie de Malfilâtre - «Mon héroïne a les ovaires bien accrochés» », sur www.brain-magazine.fr (consulté le 21 avril 2019)
  10. « En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire », sur Slate.fr, (consulté le 22 avril 2019)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).