Encyclopédie Wikimonde

Matthias Manasi

Aller à : navigation, rechercher
Matthias Manasi

Naissance (48 ans)
Berlin (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)
Activité principale Pianiste et chef d'orchestre
Style
Activités annexes Compositeur
Collaborations Bernd Weikl, Cecilia Bartoli, Manfred Honeck, Manfred Jung, Anatol Ugorski
Maîtres Kurt Masur, Helmuth Rilling, Gianluigi Gelmetti et Jorma Panula
Site internet www.matthiasmanasi.com

Matthias Manasi (né le à Berlin) est un pianiste et chef d'orchestre allemand. Il est actuellement directeur musical de Nickel City Opera à Buffalo (New York) aux États-Unis.

Biographie

Études musicales

Né à Berlin, Manasi a étudié le piano avec Andrzej Ratusinski et la direction d'orchestre avec Thomas Ungar à la Musikhochschule de Stuttgart où il a aussi étudié l’harmonie et la composition. Sa maîtrise exceptionnelle de l'instrument lui fait remporter trois prix en 4 matières musicales connexes. De 1993 à 1995, il a étudié le piano avec Carmen Piazzini à la Hochschule für Musik Karlsruhe. En 1994, il a étudié la direction musicale avec Karl Österreicher à Vienne. Il  

a fait de nombreuses master classes avec des chefs renommés comme Jorma Panula, Helmuth Rilling, Gianluigi Gelmetti et Kurt Masur.

Début de sa carrière

Manasi a fait ses débuts officiels comme chef d’orchestre à l’âge de 19 ans au théâtre de Wilhelma à Stuttgart avec L'Histoire du soldat de Stravinsky. Pendant ses études Manasi a déjà travaillé comme répétiteur au Staatsoper Stuttgart et fait l’expérience de la direction de l'Orchestre philharmonique de Győr, le Nürnberger Symphoniker et le Südwestdeutsche Kammerorchester Pforzheim et la Philharmonie Baden-Baden. Manasi était pianiste et chef d'orchestre assistant à l'Opera de Kiel. Au cours de ses études il aassisté Heinz Holliger dans un projet avec l'Orchestre du Süddeutscher Rundfunk (SWR1) et Manfred Honeck dans un projet avec la Choeur de chambre de Prague et Orchestre philharmonique de Prague à l'Internationale Bachakademie Stuttgart. Il a aussi assisté Miguel Ángel Gómez Martínez à la Münchner Rundfunkorchester (Bayerischer Rundfunk).

Carrière

En tant que Chef d’orchestre Manasi s'est produit dans plusieurs opéras et festivals à travers le monde tels que l'Opéra de Leipzig, le Staatsoper Stuttgart, le Staatstheater Braunschweig, le Staatstheater d’Oldenburg, le Staatstheater de Kassel,

le Théâtre de Brême, l’Opera Wrocławska, le Grand Théâtre de Poznań, le Grand Théâtre de Warsaw, la Halle Opera House, l’Opera de Nickel City à Buffalo, l’Opera de Kiel, le Festival d’Eutin, l’Opera de Constanta, le Stadttheater de Klagenfurt, l'Opera Festival Schloss Rheinsberg, et le Théâtre de l’état Silesian.

Manasi a travaillé avec des orchestres internationaux tels que le Münchner Rundfunkorchester, l'Orchestre de L'opéra de Hanovre, l'Orchestra National Radio[1], le Bach-Collegium Stuttgart, l’Orchestre philharmonique Olomouc de Moravie, l’Orchestre de l’Opéra Constanta, l’Orchestre philharmonique de Brasov, l’Orchestre de l’Opéra Passau, l'Orchestra Sinfonica Sanremo[2], l’Orchestre du Festival de Sofia, l'Orchestra Sinfonica di Roma[3], l’Orchestre symphonique de l’état de Kazakh[4], la Polnische Kammerphilharmonie, la Berliner Camerata[5], l’Orchestre Symphonique de Liepaja, l’Orchestre Symphonique de Metropolitana de Bari, l’Opéra de Silésie, l'Orchestre philharmonique Györ, la Nürnberger Symphoniker, la Baden-Badener Philharmonie, l'Orquestra Sinfonica do Teatro Nacional Claudio Santoro[6]et la Südwestdeutsches Kammerorchester Pforzheim. En 1996, Matthias Manasi a fait ses débuts en tant que chef d’orchestre en République Tchèque au Théâtre de l’état Silésien. En 1998, Matthias Manasi a participé comme chef d'orchestre à l'Eutiner Festspiele pour des productions d'opéras notamment Eine Nacht in Venedig de Johann Strauss, La traviata de Verdi et La Fiancée vendue de Smetana. En 1988, il a aussi été engagé comme directeur musical à Oldenburgisches Staatstheater. Durant l'année 2002, il a dirigé Il trovatore, Rigoletto et La traviata à l'Opéra de Constanta. Il a aussi été engagé comme directeur musical pour une production de Lulu de Berg à l’Opéra Klagenfurt. En 2003 il a été directeur musical dans une production de Juditha triumphans de Vivaldi à la Kammeroper Schloss Rheinsberg. Durant l'année 2004, il a été engagé dans Don Carlos de Verdi au Staatstheater Kassel et aussi pour l'occasion du festival Rossini de Wildbad. En 2006, Manasi a été engagé par la Bayerischer Rundfunk pour le projet Klasse Klassik avec la Münchner Rundfunkorchester .

En 2010, Manasi a été nommé directeur musical du Festival International de Punta Classic à Montevideo, en Uruguay[7]. En avril 2010, il a fait sa première rencontre avec l’Orchestre Camerata italienne, établi à Naples, Italie, avec une performance de Stabat Mater de Pergolesi et ce à l’occasion de la célébration du 300e anniversaire de Pergolesi dans la basilique de Benevento. Le concert produit pour la télévision italienne, était un succès chose qui a emmené l'Orchestre Camerata italienne à conclure un contrat de trois ans avec Manasi, l’engageant comme son directeur musical et artistique.

En 2013, Manasi a commencé à travailler comme chef d’orchestre (premier Kapellmeister) à l'Opéra de Wrocław en Pologne. En 2017, Manasi fait sa première apparition avec le Nickel City Opera à Buffalo, New York en réalisant une production de The Impresario de Mozart. Le NCO le nomme comme directeur musical.

En tant que chef d'orchestre polyvalent et moderne, Manasi prend une position active sur la scène musicale internationale de la musique contemporaine et de la musique de film. Il dirige des concerts de projections cinématographiques en direct y compris celui de la série du film Harry Potter de J. K. Rowling[8].

Pianiste

Manasi a accompli aussi une carrière internationale en tant que pianiste concertant et a interprété des récitals partout aux États-Unis, en Europe et en Amérique Latine. Ne se contentant pas seulement d’un répertoire classique et romantique, il a aussi interprété des œuvres de compositeurs tels que Bernstein, Dutilleux, Schnittke, Takemitsu, Sawai, entre autres. En 2009, il a joué sur le piano Steinway de Richard Wagner dans la Villa Wahnfried à Bayreuth avec la mezzo-soprano Laura Brioli. Souvent, il dirige l'orchestre à partir du piano[9]. Au 24e Festival International des Étoiles de Liepaja en 2016, il apparaît avec l'Orchestre Symphonique de Liepaja en tant que chef d'orchestre mais aussi en tant que pianiste et dirigea et joua le Concerto pour piano n° 0 de Beethoven, WoO 4[10].

Discographie

  • Mozart (Sonate KV 282), Beethoven (Sonates nos 8, op. 13 et 27, op. 90), Tchaikovski (Romance op. 5), Gershwin (Trois préludes) - Matthias Manasi, piano (New Classics, 2007)

Notes et références

  1. (ro) Orchestra Naţională Radio, concert în memoria Regelui Mihai I al României Radio România Muzical, novèmbre 2017.
  2. (it) Beethoven protagonista del prossimo concerto della Sinfonica La Riviera, novèmbre 2017.
  3. (it) Matthias Manasi dirige Rossini. E non solo Site web Agoranews, mars 2014.
  4. (ru) Matthias Manasi dirige l'Orchestre Symphonique de l'état du KazakhAlmaty)[PDF] Литер, 27 janvier 2015.
  5. (de) Matthias Manasi à la Philharmonie de Berlin, Site web Orchestre philharmonique de Berlin, février 2017.
  6. (pt) Orquestra Sinfônica recebe maestro alemão e violinista russa no DF nesta terça Globo 1, novèmbre 2017.
  7. (en) La Boheme en el Festival Punta Classic 2011 Una Voce Poco Fa, janvier 2011.
  8. (pt) Filme concerto de Harry Potter em Portugal a 3 de Fevereiro Atlantico, Pavillon, Société pour la culture et l'art, février 2018.
  9. (en) 24th Liepaja International Stars Festival Opening Concert Site web LSO, février 2016.
  10. (en) Piano music opens the International Stars Festival Site web l'Orchestre Symphonique de Liepaja, février 2016.

Liens externes

  • (it) « Concerto de Maestro Matthias Manasi a Pietrelcina », Antonio Florio, Interview du journal italien Realtà Sannita (http://realtasannita.it/articoli/enti/concerto-del-maestro-matthias-manasi-a-pietrelcina-nbspnbsp.html), (5 juillet 2012).
  • (es) « Toscanini y von Karajan frente a Gorriti », Matthias Manasi dans une interview au journal El Observador, Montevideo (http://matthiasmanasi.com/wp-content/uploads/2014/12/manasi.pdf)[PDF], (23 janvier 2011).

Cet article « Matthias Manasi » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).