Encyclopédie Wikimonde

Maurice Bansay

Aller à : navigation, rechercher
Maurice BANSAY
Maurice Bansay
Naissance (62 ans)
Miliana, Drapeau de l'Algérie Algérie
Diplôme
Sciences Economiques
Profession
Président fondateur d’Apsys et vice-président du CNCC
Activité principale
Immobilier commercial

[1]Maurice BANSAY, dirigeant de la société APSYS, achète le siège social du Parti Socialiste situé 10 rue de Solférino, 75007 Paris.

Bibliographie

Maurice Bansay débute des études de sciences économiques à Nice  puis à 20 ans, crée sa première entreprise dans la distribution alimentaire. Il ouvre et gère plusieurs supermarchés dont Franprix en région parisienne.

Rapidement, il souhaite évoluer vers le format hypermarché, et se rapproche alors du groupement Leclerc.

Une fois son parrainage acquis, il se met en quête d’un lieu pour la construction d’un hypermarché et identifie alors la Gare du Sud à Nice , emplacement pouvant accueillir son projet de centre commercial avec hypermarché[2].

Une fois l’accord du président du syndicat de la gare et du Maire de Nice obtenu, Maurice Bansay approche un opérateur spécialisé, la société SDIF, qui deviendra Trema par la suite, et lui propose de développer pour son compte ce programme multifonctionnel à dominance commerciale, avec pour seule condition la rétrocession de l’hypermarché[3].

Acquisition d'autres Centres commerciaux ailleurs qu'en France

Après une collaboration de quelques semaines, et en attendant que le projet se réalise, le dirigeant de la société lui propose de le rejoindre. Maurice Bansay intègre alors la société Trema, en qualité de directeur commercial et devient trois ans après directeur général. Pendant près de dix ans, il développe, avec Trema, une quinzaine de centres commerciaux, dans trois pays : la France, l’Espagne et l’Italie[4].

En 1995, la société Trema est revendue à Corio. Maurice Bansay décide alors de lancer sa propre société dans l’immobilier commercial : c’est ainsi que naît APSYS, en février 1996, en partenariat avec Foncière Euris. Dans un contexte d’immobilier commercial bloqué en France par le moratoire Raffarin sur la grande distribution, il se tourne vers l’étranger pour ses premiers projets en propre[5].

Nouvel Centre commercial en Pologne

Après avoir visité la Hongrie, la République Tchèque et la Turquie, il décide de s’implanter en  Pologne, où il crée une filiale en 1997, APSYS POLSKA.

En 1999, Maurice Bansay développe un complexe de commerces et loisirs, baptisé Korona, qui ouvre ses portes à Wrocław. Il propose ainsi un hypermarché Géant, 9 salles de cinéma, 22 pistes de bowling, 1 kidsplay, 60 boutiques, et le premier foodcourt de Pologne. Dans la foulée, Apsys lance à Varsovie,le premier concept hydride entre un complexe commerces et loisirs et un retail park[6].

En 2006,  l’ouverture de Manufaktura, lieu de commerces et de loisirs redonne vie à d’anciennes usines textiles de brique créées par Izrael Poznanski. Manufaktura, qui accueille près de 20 millions de personnes par an, a gagné de nombreux prix internationaux dont celui de meilleur centre commercial Monde octroyé par l’ICSC en 2008[7].

La rénovation, la devise de Maurice BANSAY

En 2003, Maurice Bansay décide de se développer sur son marché national ; Apsys participe alors à plusieurs consultations de collectivités et de propriétaires privés et gagne de nombreux concours : à Tours, à Saint-Nazaire, à Caen, à Grenoble, à Metz, et à Paris, avec le centre commercial Beaugrenelle, grâce à un parti-pris radical consistant à détruire totalement le bâtiment existant, à l’étendre et à l’ouvrir sur la rue et sur la Seine.

En 2013, l’ouverture de Beaugrenelle, en partenariat avec Gecina propose un projet novateur de grand magasin du XXIe siècle, dont l’architecture est signée Valode et Pistre, remporte également de nombreux prix, dont le prix du meilleur centre commercial européen ICSC, en 2015. Le rachat de Beaugrenelle en 2014 ouvre une nouvelle page de l’histoire d’Apsys, puisque la société de Maurice Bansay change de modèle et, de société de promotion, devient foncière de développement.

La Mairie de Caen lance en novembre 2005 une consultation pour « la réalisation d’un nouveau quartier mixte de bureaux, logements, commerces et loisirs sur le site des Rives de l’Orne » réalisé par Maurice BANSAY et son entreprise Apsys.

Présent en France et en Pologne, Apsys a créé, en 20 ans, 23 lieux de shopping et de loisirs, soit plus d’un par an, parmi lesquels les derniers-nés Posnania en Pologne et Vill'Up à Paris qui ont ouvert leurs portes en 2016[8].

Maurice BANSAY, de nouveaux projets

La ville d'Angers a inauguré le centre commercial Fleur d'eau avec le Maire et Maurice BANSAY(Dirigeant d'Apsys)

Parmi les prochains projets d’Apsys : le projet mixte Muse à Metz, dessiné par l’architecte international Jean-Paul Viguier à côté du Centre Pompidou Metz, Steel, projet de retail park innovant à Saint-Étienne et Neyrpic, réhabilitation d’anciennes usines à Saint-Martin d’Hères, en banlieue de Grenoble[9].

Notes

  1. « Maurice BANSAY fortune avec Apsys », Maurice BANSAY Apsys, Panama Papers,‎ (lire en ligne)
  2. « Maurice BANSAY, fondateur des centres commerciaux Apsys Group – Maruice BANSAY Formation au numérique pour créer de l'emploi », sur www.boite2.com (consulté le 26 janvier 2018)
  3. « Maurice BANSAY Apsys, Panama Papers », sur Maurice BANSAY Apsys, Panama Papers (consulté le 25 janvier 2018)
  4. « Maurice Bansay, Apsys Group, étude d’une réussite immobilière », Maurice BANSAY Apsys, Panama Papers,‎ (lire en ligne)
  5. « Apsys Maurice BANSAY », Maurice BANSAY Apsys groupe, réussite commerciale,‎ (lire en ligne)
  6. « Maurice BANSAY, fondateur des centres commerciaux Apsys Group – Maruice BANSAY Formation au numérique pour créer de l'emploi », sur www.boite2.com (consulté le 26 janvier 2018)
  7. « Maurice Bansay : Président fondateur d'Apsys », sur www.lsa-conso.fr (consulté le 26 janvier 2018)
  8. « Apsys group, de Maurice BANSAY, transforme des anciennes triperies en zone commerciale à la Villette – Maruice BANSAY Formation au numérique pour créer de l'emploi », sur www.boite2.com (consulté le 26 janvier 2018)
  9. « Maurice BANSAY fait fortune avec Apsys et achete le siège du PS », Maurice BANSAY Apsys, Panama Papers,‎ (lire en ligne)


Cet article « Maurice Bansay » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).