Encyclopédie Wikimonde

Max Girardet

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Max Girardet est un chroniqueur sportif suisse né le 16 septembre 1910 à Brienz et décédé le 20 janvier 1989 à Nyon.

Biographie

Après des études d'instituteur à Fleurier, Max Girardet choisit d'écrire et de voyager. Il mène de front une carrière de buraliste postal et une carrière de journaliste. Il collabore plus ou moins longtemps à 27 journaux de Suisse et de l'étranger, principalement dans le domaine du cyclisme. Homme de chiffres et de statistiques, il est une référence en la matière dans le milieu des journalistes sportifs.

Après avoir travaillé pour Sport Suisse, un tri-hebdomadaire francophone disparu, Max Girardet est parmi les premiers collaborateurs de La Semaine Sportive, dont il assure la rubrique cycliste pendant de longues années. Il est également correspondant du tri-hebdomadaire Sport, publié à Zurich.

Max Girardet est l'un des animateurs de l'assemblée de l'Union cycliste suisse, qui, en 1946 à Morges décide la création du Tour de Romandie cycliste[1].

Œuvres

Les heures glorieuses du cyclisme suisse, Lausanne 1981

Notes et références

  1. « Hommage », Gazette de Lausanne,‎ (lire en ligne)
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).