Encyclopédie Wikimonde

Migreurop

Aller à : navigation, rechercher

Migreurop est un réseau de 33 associations, provenant de 10 pays différents (Belgique, Espagne, France, Italie, Maroc, Mali, Portugal, Royaume-Uni, Liban, Suisse et Togo[1]). Il a été créé fin 2001, autour de l'opinion que le centre de réfugiés de Sangatte, tenu par la Croix-Rouge, n'était que le « symbole d'une politique d'asile et d'immigration défaillante puisqu'elle aboutissait à rassembler des populations sans statut juridique dans des lieux hors droit. » [2]

Le réseau, qui rassemble chercheurs et militants, est aujourd'hui présidé par Olivier Clochard [3]. Il a participé au Forum social mondial de Bamako et signé en janvier 2006 l'Appel de Bamako pour le respect et la dignité des migrants.

Associations membres

Historique

Migreurop, créé en 2003, regroupe des associations et des adhérents individuels, notamment des chercheurs, sur le thème des migrations. En 2012, il rassemblait 42 associations dans 13 pays, principalement dans l'aire francophone, avec son siège à Paris. Il traite de l'ensemble des questions liées aux migrations en Europe, en particulier sur les centres de rétention et l'externalisation de la politique sur l'immigration au sein de l'Union européenne, contrairement à d'autres associations davantage centrées sur les demandeurs d'asile. Il publie des rapports transmis aux associations et aux politiques[4].

Les experts de Migreurop ont été interrogés sur les questions migratoires par des médias tels que Jeune Afrique[5], RFI[6], Le Monde[7], Libération[8], L'Humanité[9], La Croix en partenariat avec France Culture[10] et La Vanguardia[11].

Publications

Les experts du réseau Migreurop ont publié plusieurs ouvrages sur les questions migratoires :

  • Atlas des migrants en Europe. Géographie critique des politiques migratoires, collectif, éditions Armand Colin, 2009[12] ;
  • Migrants et réfugiés. Réponse aux indécis, aux inquiets et aux réticents, Claire Rodier, éditions La Découverte, 2016[13] ;
  • Le coût des frontières, collectif, GISTI, 2017[14].

Bibliographie

Références

  1. Associations membres de Migreurop, site officiel.
  2. Caroline Intrand et Pierre-Arnaud Perrouty, « La diversité des camps d’étrangers en Europe : présentation de la carte des camps de Migreurop », Cultures et Conflits, 57, printemps 2005, mis en ligne le 2 juin 2005. URL : http://www.conflits.org/index1727.html.
  3. Entretien avec Claire Rodier sur France Info, « Naufrage de migrants : le rôle trouble de la Libye », 5 avril 2009
  4. Léa Breton, Les associations françaises de défense des étrangers face à l’Europe, Graduate Institute, 19 juin 2012, § 3.2.2. et 3.3.3.
  5. "Immigration clandestine : « L’Europe a une attitude criminelle », selon Olivier Clochard (Migreurop)", 10 octobre 2013.
  6. "Caroline Intrand, co-directrice du Ciré, membre du réseau Migreurop", RFI, 13 mai 2015.
  7. "Mur antimigrants à Calais : « Ces obstacles ne freinent pas la migration, ils la compliquent »", Le Monde, 15 septembre 2016.
  8. "En finir avec l'Europe anti-réfugiés" par Emmanuel Blanchard, Président du réseau euro-africain Migreurop, 5 octobre 2016.
  9. "Sara Prestianni : « L’externalisation, une logique perverse et inefficace »" L'Humanité, 3 janvier 2017.
  10. "Quels objectifs pour la politique migratoire ?" La Croix, 13 avril 2017.
  11. "ONG denuncian que son "atacadas" durante el rescate de refugiados en el Mediterráneo", La Vanguardia, 14 juin 2017
  12. Le Monde, 22 septembre 2009
  13. "En finir avec les clichés sur les migrants", Le Monde, 30 août 2016 (http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/08/30/en-finir-avec-les-cliches-sur-les-migrants_4989873_3232.html)
  14. GISTI, Le Club de Mediapart, 4 juin 2017 (https://blogs.mediapart.fr/edition/concert-liberte-de-circulation-lundi-5-juin-au-trianon/article/040617/le-cout-des-frontieres)

Voir aussi

  • Site officiel (http://www.migreurop.org/)
  • Le site de la campagne Boats 4 People auquel participe Migreurop [1] (http://www.boats4people.org)

Cet article « Migreurop » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).