Encyclopédie Wikimonde

Mike Kasprzak

Aller à : navigation, rechercher
Mike Kasprzak
Naissance
Activité principale
Auteur
Genres

Œuvres principales

  • Boulot, ivresse et autres bizarreries
  • Monstres
  • Dégénérescence céleste

Mike Kasprzak, né en 1983, est un écrivain français, auteur de nouvelles et poèmes[1]. Il a été un des cofondateurs de la revue Cohues, et dirige actuellement la revue de littérature Le Cafard Hérétique[2].

Biographie

Désirant promouvoir une littérature marginale et agressive, Mike Kasprzak fonde avec deux autres auteurs la revue numérique de Littérature Alternative, Cohues, qui publie nouvelles, poèmes et arts plastiques. Il participe ensuite à la revue Nerval[3], dirigée par François Bon, en publiant deux nouvelles. En septembre 2013 est publié son premier recueil aux éditions La Matière Noire, Boulot, ivresse et autre bizarreries. Dans ce premier ouvrage il émet une critique féroce du monde du travail, à la manière de Nietzsche dans Aurore, et fait preuve d'une volonté intransigeante pour se consacrer à l'univers littéraire[4]. Il décide ensuite de lancer de manière autonome, une nouvelle revue papier, Le Cafard Hérétique[5]. La ligne éditoriale de cette revue reste conforme à la littérature privilégiée de Mike Kasprzak "du lourd, du dérangeant, du vif, de l’incisif"[6]. Dans un entretien avec L'incontournable Magazine, Mike Kasprzak décrit le contenu de cette revue comme "sale et lumineux"[7]. Il y publie des auteurs tels quel Mark SaFranko, Régis Clinquart, Léonel Houssam, Marc Bruimaud, ou encore Jacques Cauda. En aout 2014, son deuxième recueil de nouvelles, Monstres est publié aux Éditions Les Occultés. Ce livre s'inscrit plus que jamais dans les thèmatiques de l'auteur, fortement inspirés par la philosophie de Nietzsche. On y retrouve "perversité, sexualité débridée, beauté et poésie"[8], ainsi que "la fureur dionysiaque d’une vie corporelle où se côtoient les grandes douleurs et les ivresses déchaînées"[9]. Un recueil de poèmes, Dégénérescence Céleste, est publié en 2014 aux Éditions Unicité. Dans ce recueil, Kasprzak décrit "le spectacle navrant de l’humanité décadente"[10]. Certains de ces poèmes ont été traduits en roumain dans la revue de poésie roumaine Poesis International[11].

Œuvres

Nouvelles

  • Boulot, ivresse et autres bizarreries[12],[13], éditions La Matière Noire, septembre 2013, ISBN 979-10-246-0109-0
  • Monstres[14],[15],[16],[17],[18], éditions Les Occultés, aout 2014, ISBN 979-10-93945-00-2
  • Manipulation nocturne, éditions Pulsio, décembre 2014, ISBN 978-2-37113-008-1

Poésie

  • Dégénérescence céleste, éditions Unicité, décembre 2014, ISBN 978-2-919232-84-0

Recueils collectifs

  • Someone, somewhere, de Rith Banney, éditions La Matière Noire, décembre 2013, ISBN 979-10-246-0049-9

Revues

  • Publication de nouvelles et poèmes dans les revues : Cohues, Revue Métèque, Nerval, Gelée Rouge, 17 Secondes, Short Stories Etc, Charogne[19]
  • Directeur de publication : Le Cafard Hérétique[20] ISSN 2273-8487

Notes et références

  1. La Matière Noire La Matière Noire : extrait de biographie
  2. Chickon, Le Cafard Hérétique : critique et avis, 18 février 2015
  3. Nerval, "Mike Kasprzak"
  4. Grégory Mion, "Mike Kasprzak ou l'intransigeance de la vocation littéraire", 4 janvier 2014
  5. Freaksound n°2, Freaksound, Sélection littéraire, Mai 2015.
  6. Lionel Clément, Quand le Cafard se fait littéraire, 7 février 2015
  7. L'incontournable magazine, Numéro 13, p.38, Mai 2015
  8. Freaksound n°1, Freaksound, Sélection littéraire, Mars 2015.
  9. Grégory Mion, « Le musée des Monstres de Mike Kasprzak », 26 septembre 2014.
  10. Grégory Mion, « Les rites confidentiels et tout à fait hermétiques de la merde », 15 février 2015.
  11. Poesis international, « Poesis International,n° 15 », 20 mai 2015.
  12. Spleen la Jeune, « Boulot, ivresse et autres bizarreries de Mike Kasprzak », 28 aout 2013.
  13. Radio Soleil 35 "Une étoile dans la gorge
  14. Le Tigre, Monstres de Mike Kasprzak, 11 septembre 2014.
  15. Nietzsche Académie, « Monstres de Mike Kasprzak », 26 septembre 2014.
  16. Flynn SFFF, « Monstres de Mike Kasprzak », 21 septembre 2014.
  17. Spleen la jeune, « Monstres de Mike Kasprzak », 12 octobre 2014.
  18. Radio Caraib Nancy "L'antre Goth'Art
  19. Revue Charogne, "Parution de Charogne n°4"
  20. BnFLe Cafard Hérétique

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 445 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Site officiel
  • Site de la revue Le Cafard Hérétique (http://www.lecafardheretique.fr)
  • Site de la revue Cohues (http://www.cohues.fr)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).