Encyclopédie Wikimonde

Militaires dans Half-Life

Aller à : navigation, rechercher

Les militaires sont des ennemis du jeu vidéo Half-Life. Ils sont divisés en deux sections hostiles l’une envers l’autre : l’Unité de combat en environnement hostile, branche fictive des marines, et les Black Ops, un organisme plus mystérieux.

Unité de combat en environnement hostile

Unité de combat en environnement hostile
Personnage de fiction apparaissant dans
Half-Life.

Nom original Hazardous Environment Combat Unit
Alias UCEH
Origine Terre
Espèce Humaine
Activité Forces spéciales des États-Unis
Arme favorite Voir l’armement
Ennemi de Personnel de Black Mesa
Gordon Freeman
Extraterrestres
Black Ops
Première apparition Half-Life
Dernière apparition Half-Life: Opposing Force

L’Unité de combat en environnement hostile, abrégé UCEH ou HECU dans la version originale, est une unité fictive des forces spéciales des États-Unis qui apparait dans la série de jeux vidéo Half-Life. Les marines de l’UCEH sont spécialement entraînés pour affronter de nombreuses situations de combat et d’ennemis non conventionnels. Ce sont donc eux qui furent envoyés les premiers pour résoudre l’« incident » du Centre de Recherche de Black Mesa avec pour ordre d’éliminer les extraterrestres mais aussi tous les témoins de l’affaire.

Apparitions

Half-Life

Après le phénomène de résonance en chaîne qui abouti à la catastrophe de Black Mesa, de nombreux extraterrestres envahirent le centre et attaquèrent le personnel qui demande des secours. L’Unité de combat en environnement hostile est envoyée sur place pour éliminer la menace et reprendre le contrôle de Black Mesa ; cependant, une directive inconnue du personnel de Black Mesa est que les marines ne doivent laisser aucun témoin derrière eux afin d’étouffer l’affaire. L’UCEH arrive rapidement à la surface de Black Mesa et répartit ses forces à l’intérieur du centre pour éliminer les extraterrestres, les gardes de sécurité de Black Mesa et pour ramener les membres importants de l’équipe scientifique en surface pour interrogatoire.

L’arrivée des marines et leur première implantation dans le centre est un succès. Profitant de l’effet de surprise, les soldats prennent rapidement l’avantage sur les extraterrestres et les survivants surpris et effrayés et confortent leur position solidement dans Black Mesa. Le personnel de Black Mesa ne leur pose pas de vrais problèmes, les survivants étant persuadés que les marines viennent les sauver et les forces armées du complexe ayant de toute manière un nombre et une puissance de feu en tout point inférieur. En quelques minutes, l’UCEH prend le contrôle du centre de commande de Black Mesa d’où il délègue ses ordres via le système d’adresse publique et demande au personnel restant de se rendre. Les troupes commencent à fortifier les secteurs clés en installant des sacs de sable, des mitrailleuses et des dispositifs d’artillerie.

Cependant, le nom de l’un des membres du personnel de Black Mesa ne tarde pas à se faire connaître : Gordon Freeman, un scientifique qui offre une résistance surhumaine à l’UCEH et aux extraterrestres et parvient à se frayer un passage dans Black Mesa. Freeman devient alors la cible prioritaire des militaires. La ténacité de Freeman provoque des pertes importantes dans les effectifs de l’UCEH qui commence à haïr et à redouter le personnage. De plus, le nombre croissant d’extraterrestres dans le centre commence à leur faire perdre le dessus.

Finalement, les Black Ops sont envoyés prendre la relève de l’UCEH qui est évacuée tandis que des bombardements aériens déchirent Black Mesa.

Opposing Force

Dans le jeu original, l’Unité de combat en environnement hostile est simplement cité comme « l’armée » ou « les militaires », c’est en permettant d’incarner l’un de ces soldats, le caporal Adrian Shephard, qu’Half-Life: Opposing Force indique pendant la séquence d’ouverture que celui-ci a été formé dans l’« USMC Special Forces » (United States Marines Corp Special Forces) et qu’il est assigné à l’« Unité de combat en environnement hostile, Santego Military Base, Arizona ».

Opposing Force se déroule plusieurs heures après la résonance en chaîne. Le V-22 Osprey qui transportait Adrian Shepard a été abattu par les extraterrestres et celui-ci reprend conscience dans l’infirmerie de Black Mesa où des scientifiques se sont occupés de lui. Peu après son réveil, les militaires commencent à quitter Black Mesa. Shephard arrive à temps pour l’évacuation mais le G-Man l’empêche de partir en fermant la porte du garage qui l’aurait amené vers l’hélicoptère. Contraint de continuer sa progression dans Black Mesa, Shephard retrouve d’autres soldats également laissés à leur sort. Ainsi on apprend dans cette extension qu’il existe au sein de l’UCEH plusieurs types de soldats en plus du soldat d’infanterie normal : le médecin qui soigne les blessés et l’ingénieur qui peut ouvrir les portes bloquées avec son chalumeau. Avec leur aide, il combat les forces de Xen lorsque deux nouvelles menaces apparaissent, la Race X et une unité du gouvernement, les Black Ops, qui a pour ordre d’éliminer les marines restants avec le personnel civil et de détruire Black Mesa en utilisant une bombe nucléaire.

Si Adrian Shephard est sauvé par le G-Man à la fin du jeu, il semble que les autres membres de l’UCEH restés sur place sont tous morts, balayés par l’explosion nucléaire.

Équipement

Chaque unité de l’UCEH possède le même uniforme de combat urbain et une Powered Combat Vest (PCV) soit une combinaison autonome de combat, qui peut être complété d’un casque PASGT et, selon la spécialisation, d’un chalumeau ou de matériel médical. Hormis le PCV, le matériel de l’UCEH est basé sur des objets réels.

Powered Combat Vest

Le Powered Combat Vest (PCV) est la veste de protection des soldats de l’UCEH, au-dessus duquel se harnache le brêlage LC-2. Le PCV est présenté comme protégeant l’utilisateur des dégâts chimiques, biologiques, radioactifs et physiques sur le terrain.

Le PCV est compatible avec un masque à gaz (ressemblant au M40 Field Protective Mask) à lunettes de vision nocturne intégrée. La veste contient un ordinateur de bord qui surveille la santé du porteur et ses signes vitaux, réagissant en fonction des changements de ces facteurs. Pour cela, le PCV possède un compteur Geiger, un injecteur de morphine (qui s’active lorsque le soldat est grièvement blessé), un système d’administration d’anti-toxine, une radio et un affichage tête haute placé dans les lentilles du masque à gaz qui indique au soldat les états de sa santé et de ses munitions.

De plus, le PCV assure une protection complète du tronc de l’utilisateur. Un bouclier électrique raidit les fibres de la veste pour fournir une couche plus résistante pour absorber l’énergie cinétique[réf. nécessaire]. Avec une veste entièrement chargée, l’utilisateur peut ainsi résister à plusieurs dizaines de coup de feu voire à un tir de roquette. Le PCV peut être rechargé par des batteries spécialisées. Dans un sens, le PCV a les mêmes fonctions que la combinaison HEV que porte Gordon Freeman et d’autres membres de Black Mesa. La différence la plus notable est que le PCV inclut des lunettes de vision nocturne plus puissantes que la simple torche du HEV.

Armement

Véhicules

Black Ops

Black Ops
Personnage de fiction apparaissant dans
Half-Life.

Nom original Black Operation
Origine Terre
Espèce Humaine
Activité Forces spéciales des États-Unis
Ennemi de Personnel de Black Mesa
Gordon Freeman
Extraterrestres
UCEH
Première apparition Half-Life
Dernière apparition Half-Life: Opposing Force

Les Black Ops sont un groupe de commandos hostile présent dans la série de jeux vidéo Half-Life. Travaillant indépendamment de l’UCEH, les Black Ops envahissent le Centre de recherche de Black Mesa pour effacer définitivement toute trace de l’« incident ».

Apparitions

Half-Life

Les Black Ops apparaissent pour la première fois dans Half-Life au cours du chapitre « Appréhension », et font ensuite une autre apparition durant le chapitre « Réacteur Lambda ». Gordon Freeman ne rencontre qu’une seule classe de soldats des Black Ops : la femme assassin.

L’assassin des Black Ops est très agile et rapide, ses capacités de sprinter plus vite que n’importe quel autre ennemi et de sauter pour atteindre des hauteurs en font l’un des ennemis les plus redoutables du jeu. Les assassins portent une combinaison noire et portent des lunettes de vision nocturne avec un micro inclus (bien qu’on ne les entend jamais parler). Ces femmes soldats sont armées d’un Glock 17 avec silencieux (non récupérables par le joueur) et de grenades. En combat rapproché, elles utilisent des enchaînements de coup de pied pour combattre le joueur. Au niveau de difficulté maximale, elles possèdent un système de camouflage optique qui les rend invisible pendant le combat, les révélant uniquement lorsqu’elles se déplacent.

Opposing Force

L’extension permet de faire la lumière sur la présence des Black Ops à Black Mesa. Ainsi, Opposing Force explique que, après la échec de la mission de nettoyage de HECU, les Black Ops furent envoyés pour étouffer totalement l’affaire en détruisant entièrement le complexe. Pour cela, ils prévoient de faire exploser une bombe thermonucléaire à l’intérieur du complexe. Le soldat Adrian Shephard localise la bombe livrée dans un parking souterrain et parvient à la désamorcer, mais le dispositif est peu après réactivé par le G-Man. Shephard est plus tard témoin du flash de l’explosion nucléaire, indiquant la détonation réussie de la bombe.

Pendant le jeu, les Black Ops montrent leur mépris total des militaires de UCEH, les considérant incompétents et encombrants. La remarque d’un Black Ops s’adressant à un autre peut être entendue par le joueur « Pourquoi est-ce qu’on nous envoie toujours lorsque l’armée régulière est débordée ? ». Pire, les Black Ops se montrent même hostiles envers les marines, l’élimination des soldats qui n’ont pas pu évacuer faisant partie intégrante de leur mission. Le trafic radio de l’UCEH indique que les marines ont été complètement pris par surprise, tout comme l’UCEH avait au départ accablé le personnel de Black Mesa. Un passage met en évidence leur brutalité lorsqu’un ingénieur de la marine, après avoir été battu et interrogé, est simplement laissé pour mort, emprisonné dans une salle par les Black Ops.

En plus de la femme Black Ops, une variante mâle du groupe est introduite. Le Black Ops mâle (aussi connu comme Male Assassins) porte un uniforme de combat noir et une cagoule qui ne laisse transparaître que leurs yeux et certains portent également des lunettes de vision nocturne ; ils semblent avoir une oreillette, bien que non apparente, qu’ils utilisent lorsqu’ils éliminent une cible. Ils sont équipés du même équipement que les marines (MP5 avec lance-grenade - M4A1 avec le Pack Haute Définition et grenades) mais certains possèdent un fusil à lunette M40A1. Les soldats Black Ops peuvent courir beaucoup plus vite que les marines, et utilise une combinaison de coup de pied et de coup de poing en combat rapproché. De plus, contrairement à leur homologue des marines, les Black Ops opèrent dans un silence total en combat, sans même crier de douleur lorsqu’ils sont blessés.

L’équipement et les véhicules des Black Ops est similaire à celui de l’UCEH (camion, hélicoptère Apache…), mais de couleur noire.

Production

Les assassins devaient à l'origine être armés d’une arbalète. Le carquois qu’ils devaient utiliser pour porter leurs carreaux est toujours présent à leur ceinture dans la version finale du jeu.

Voir aussi

Article connexe


Cet article « Militaires dans Half-Life » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).