Encyclopédie Wikimonde

Mormonisme et judaïsme

Aller à : navigation, rechercher

Les membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours se disent de la Maison d'Israël soit descendants directs, soit par adoption. En tant que tel, le judaïsme est à la base de l'histoire du mormonisme. Les Juifs sont considérés comme un peuple de l'alliance de Dieu, tenu en haute estime et respectés dans la foi mormone. L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours est par conséquent très philosémite dans sa doctrine.

Du point de vue de la communauté juive, les croyances mormones concernant leur appartenance à la Maison d'Israël sont généralement rejetées tant du point de vue théologique que culturel.

Le concept de revendication d’appartenance à la Maison d'Israël produit divers problèmes interconfessionnels. Bien que des conflits existent, les relations atteignent rarement, voire jamais l'antisémitisme ou l’anti-mormonisme.

Revendication mormone comme descendance de la Maison d'Israël

La position officielle des saints des derniers jours est que ceux qui ont accepté le mormonisme sont originaires de la Maison de Joseph. Les membres de l’Église croient qu'ils sont membres de l'une des tribus d’Israël, soit par la lignée de sang ou par adoption lorsqu’il n'est pas un descendant littéral de Jacob, aussi nommée ‘Israël’. Les saints des derniers jours estiment que toutes les tribus existent au sein de leur groupe, mais pas toutes les tribus dans chaque pays. Éphraïm et Manassé sont de loin les deux plus grandes tribus de l'Église LDS. Certains patriarches saints des derniers jours croient que le seul pays où la plupart des tribus, hormis la tribu de Zabulon, coexistent est la Mongolie[1].

L’affiliation tribale n’est pas sujet abordé couramment dans la vie quotidienne des saints des derniers jours. Elle est partagée uniquement avec la famille immédiate.

Symboles juifs dans le mormonisme

Détail de l’Assembly Hall à Salt Lake

L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours compte parmi ses symboles traditionnels, l’étoile de David qui a été en usage chez les Juifs au moins depuis le XIIIe siècle[2]. Pour l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, elle représente, entre autres, l’alliance divine Israélite, le rassemblement d’Israël, les affinités avec les juifs, et est représentée dans le vitrail de fronton du Salt Lake Assembly Hall.

Baptême pour les morts

En 1995, il est découvert que l'Eglise mormone a baptisé 380000 victimes de la Shoah. Face à l'indignation générale, l’Eglise mormone fait interdire le baptême de juifs décédés, ce qui n'empêche pas plusieurs mormons d’accomplir ce rite malgré l’interdiction[3].

Les mormons et l’État d’Israël

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a une congrégation en Israël à Jérusalem. Les saints des derniers jours en Israël tiennent leurs réunions de culte le samedi, jour de sabbat juif[4].

L’université Brigham Young a un centre d'études à Jérusalem[5]. Sa création a été initialement contestée par les Juifs orthodoxes qui craignaient que ce serait un centre de prosélytisme[4].

Mentions de Juifs dans la littérature mormone

Enseignements scripturaux sur les Juifs et la Maison d’Israël

Le Livre de Mormon, Écritures des Saints des Derniers Jours, dans sa page de titre indique que son but est de « convaincre les Juifs et les Gentils que Jésus est le Christ. » Toutefois, il contient une condamnation de l'antisémitisme : « Oui, et vous n’aurez plus lieu de siffler, ni de traiter avec mépris, ni de tourner en dérision les Juifs, ni personne parmi le reste de la maison d’Israël ; car voici, le Seigneur se souvient de son alliance avec eux, et il leur fera selon ce qu’il a juré »[6]Doctrine et Alliances, ouvrage canonique de Joseph Smith et d'autres dirigeants mormons, contient des prophéties concernant le retour des Juifs en terre d'Israël : « et que les enfants de Juda commencent à retourner dans les terres que tu as données à Abraham, leur père »[7] En outre, il précise : ’’Et que ceux qui sont de Juda s’enfuient à Jérusalem, à la montagne de la maison du Seigneur. Sortez d’entre les nations, oui, de Babylone, qui est la Babylone spirituelle’’[8].

Autre littérature mormone

En 1982, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a publié un livre intitulé Le Messie millénaire par Bruce R. McConkie. Le livre consacre un chapitre entier aux « Juifs et la Seconde Venue ». Il déclare : « Laissez ce fait être gravé dans les registres éternels avec une plume d'acier : les Juifs sont maudits, et frappés, et maudits de nouveau car ils ont rejeté l'Évangile, chassé leur Messie et crucifié leur Roi. »

McConkie poursuit en indiquant :

« Laissez les ignorants spirituels supposer ce qu’ils peuvent, ce fut le refus et le rejet par les Juifs du Saint d'Israël, dont leurs pères adoraient la beauté et la sainteté, qui a fait d’eux un synonyme de mépris dans toutes les nations et qui a pris des millions de leur fils et filles justes dans d’inopportunes tombes. » (une référence à l'Holocauste)[9].

McConkie cite les Écritures mormones à l'appui de ses déclarations : « Que dit la parole sainte ? : « Quant à ceux qui sont à Jérusalem, dit le prophète, ils seront flagellés par tous les peuples, parce qu’ils crucifient le Dieu d’Israël et détournent leur cœur, rejetant les signes et les prodiges, et la puissance et la gloire du Dieu d’Israël. Et parce qu’ils détournent leur cœur, dit le prophète, et ont méprisé le Saint d’Israël, ils erreront dans la chair et périront, et deviendront un sujet de fable et de risée, et seront haïs parmi toutes les nations’ (1 Ne. 19:13-14; 2 Ne. 6:9-11.) ». Telle est la parole prophétique de Néphi »

Comparaison entre mormonisme et judaïsme

Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (février 2018). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Temples

Judaïsme

Le Temple de Salomon contenait l’Arche de l’Alliance dans une salle du temple dénommée le Saint des Saints. Le Grand Prêtre entrait une fois par an (pour le Yom Kippour) dans cette salle où se trouverait le Shekhina (la présence de Dieu).

Mormonisme

Le Temple de Salt Lake de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours contient un Saint des Saints dans lequel le Président de l’Église, agissant en tant que Président des Grands Prêtres, entre pour établir une relation entre la Haute Prêtrise d'Israël et Dieu le Père, conformément à leur l'interprétation du Livre de l'Exode (Exode 5:22, version du Roi Jacques)[10] Par conséquent, ce Saint des Saints est une version moderne du sanctuaire intérieur du Tabernacle et du Temple de Jérusalem.

Prêtrise et clergé

Judaïsme

La formation pour devenir rabbin inclut une solide éducation dans la loi et la pratique juive et peut également inclure l'étude de l'histoire et la philosophie juive. En général, une congrégation recrutera un rabbin après avoir examiné les demandes et en ayant des entretiens avec plusieurs candidats. Il n'y a pas de corps central qui assigne un rabbin à une congrégation. Le judaïsme orthodoxe n’accepte que des hommes comme rabbins. Le Judaïsme réformé a ordonné sa première femme rabbin en 1972, le judaisme reconstructionniste en 1974 et le Judaisme conservateur en 1985. Les mouvements de réforme et de reconstructionnisme acceptent ouvertement les rabbins homosexuels et les lesbiennes[11],[12],[13],[14].

En décembre 2006, le judaisme conservateur (généralement plus conservateur que les mouvements réformé ou reconstructionniste) évolua en autorisant les congrégations de choisir elles-mêmes d'accepter ou non des rabbins gais et lesbiennes et des cérémonies d'engagement de personnes de même sexe[15]. Il n'y a pas de restrictions dans aucune des branches du judaïsme à l'égard de la race ou l'ascendance[16].

Mormonisme

Voir aussi Prêtrise d’Aaron, Prêtrise de Melchisédek, Bénédiction patriarcale
Rencontre d’Abraham et de Melchizedek — par Dieric Bouts, 1464–67.

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours accorde le droit de Cohanim pour constituer l’Épiscopat Président sous la direction de la Première Présidence (Doctrine et Alliances 68). Lorsque les saints des derniers jours Kohanim ne sont pas disponibles, la prêtrise de Melchisédek s’y substitue. À ce jour, tous les hommes ayant servi en tant qu’Évêque Président détenaient la prêtrise de Melchisédek et aucun n'a été officiellement identifié comme Kohenim.

Les ordonnances de la Prêtrise sont la Prêtrise d’Aaron ou Lévitique (Cohanim), selon le modèle de la Prêtrise d’Aaron le Lévite, premier grand prêtre des Hébreux, et ses descendants Cohen, et la prêtrise de Melchisédek selon le modèle de l'autorité du prophète Melchizedek. L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ne reconnaît pas un ordre patriarcale de prêtrise distinct de la prêtrise de Melchisédek et estime que le Patriarche et la Prêtrise d’Aaron sont des sous-ensembles de la Prêtrise de Melchisédek.

Les membres de la tribu de Lévi sont censés détenir la Prêtrise lévitique par droit de naissance avant Jésus, bien qu’après Jésus, les détenteurs de la Prêtrise d’Aaron l’aient reçue ‘par prophétie et par imposition des mains’’[17]. Elle est en principe reçue à l’âge de douze ans[18].

Les mormons croient que la Parole de Sagesse, révélation moderne, est semblable aux lois de cacherouth. La révélation qui se retrouve dans Doctrine et Alliances 89 contient trois parties: (1) une liste de substances interdites telles que le vin, les boissons fortes et le tabac, qui ne doivent pas être utilisé[19], , (2) une liste des aliments qui doivent être utilisés, parfois avec certaines limites[20], et (3) une promesse à ceux qui suivent ces directives[21].

Parmi les substances qui, selon la révélation ne doivent pas être utilisées, la première est vin ou les boissons fortes, exception faite si le vin est pur et fait soi-même ou par d'autres saints. La révélation met également en garde contre la consommation de tabac et de boissons brûlantes (interprété par Joseph Smith et ses successeurs comme étant le café et thé).

La liste des aliments et substances dont la révélation encourage la consommation comprend les herbes, les fruits et la chair et le grain, mais la viande doit être consommée avec modération, voire pas du tout et, idéalement, uniquement en hiver ou en temps de famine. D’autres références, 1 Timothée 4 : 1-4 et Doctrine et Alliances 49 :18,19,21)) développent le thème de l’utilisation de la viande et la chair. La révélation encourage également l'usage de céréales (grains), notamment blé ou l’orge pour les « boissons douces ».

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a fait disparaître toute utilisation du vin. L'eau remplace le vin dans le sacrement de la Sainte-Cène, selon une révélation figurant dans la section 27 de Doctrine et Alliances et les membres ne doivent pas boire de boissons alcoolisées.

Sabbat

Sabbat mormon

Le Sabbat des saints des derniers jours est le dimanche. Selon le Guide des Écritures[22]) : « Après la résurrection du Christ, les membres de l’Église observaient comme sabbat le dernier jour de la semaine, comme le faisaient les Juifs. Après la résurrection, les membres de l’Église, Juifs aussi bien que païens, observèrent le premier jour de la semaine (jour du Seigneur) pour se souvenir de la résurrection du Seigneur ». (Actes 20:7; 1 Corinthiens.16: 2; Apocalypse 1:10). L’Église d’aujourd’hui continue à observer un jour par semaine (le dimanche) comme jour de sabbat au cours duquel on adore Dieu et se repose des labeurs du monde. Il existe certaines exceptions où les saints des derniers jours célèbrent le jour du Sabbat soit un vendredi ou un samedi comme en Israël et certains pays arabes[23].

Polygamie

Judaïsme

Le Tanakh (Bible hébraïque) cite plusieurs cas de polygamie chez les anciens Hébreux.

Les Juifs ashkénazes n'ont pas pratiqués la polygamie depuis l'interdiction de Rabbenu Gershom au XIe siècle [24].

Certains groupes séfarades et mizrahi, en particulier ceux du Yémen et l'Iran (où la polygamie est la norme culturelle), ont abandonné la polygamie beaucoup plus récemment, pour des raisons non-religieuses. Lorsque ces groupes ont immigré dans l’État d'Israël après sa création 1948, les familles polygames existantes ont été confirmées. Cependant, le mariage polygame étant interdit dans l'État d'Israël, aucun nouveau mariage polygame n’a été permis parmi ces groupes[25].

Notes

  1. Beyond Arsareth: The Twelve Tribes of Israel Today
  2. Star of David
  3. « Juifs et mormons: pourquoi ils s'aiment », sur Slate,
  4. 4,0 et 4,1 Resolving the Mormon Issue.
  5. BYU Jerusalem Center
  6. http://scriptures.lds.org/en/3_ne/29/8#8 3 Nephi 29:8.
  7. Doctrine and Covenants 109:64 (consigné en 1836).
  8. Doctrine and Covenants 133:12-13 (consigné en 1831).
  9. McConkey, Bruce R., The Millenial Messiah, pp. 224-225, Salt Lake City: Desert Book Company, 1982.
  10. Buerger, David John. The Mysteries of Godliness. Signature Books (November 2002). Last accessed 2006-11-16 (excerpts only online).
  11. Conservative rabbis reach out to gay Jews
  12. New Conservative rabbis group welcomes gays
  13. Gay Marriage: Is it a fight for equal rights or the end of a moral society?
  14. At a Gay Synagogue, a Rabbi Isn't Fazed by Legalities
  15. Ordination of Gays and Lesbians and Same-Sex Commitment Ceremonies
  16. A black woman's journey to the rabbinate in North Carolina
  17. Perle de Grand Prix, 5e article de Foi.
  18. For a detailed history and comparison between the Levitical and Aaronic Priesthood, see the LDS Bible Dictionary: Aaronic Priesthood.
  19. Doctrines et alliances 89:1 versets 5 à 9
  20. Doctrines et alliances 89:1 versets 10 à 17
  21. Doctrine et Alliances 89 : 18 à 21
  22. Guide des Écritures.
  23. (en) Resolving the Mormon issue, ibid.
  24. The Many Paths to Greatness
  25. I've heard polygamy is permissible among Sephardic and Yemenite Jews. Doesn't Judaism mandate monogamy?

Bibliographie

Ouvrages et documents mormons

  • Covenant and Chosenness in Judaism and Mormonism, Fairleigh Dickinson University Press, November 2001, (ISBN 0-8386-3927-5)
  • Spiritual Vision: Hebrew Cryptograms — The Key to Unlocking Parallels Between Mormonism and Judaism, David B. Cohen and Irving Cohen, Deseret Books, SKU: 4702961
  • Mormons and Jews: Early Mormon Theologies of Israël, Signature Books, January 1993, (ISBN 1-56085-006-X)
  • A Mormon's Guide to Judaism: Introduction to Jewish Religion and Culture for Latter-day Saints. Marlena Tanya Muchnick and Daniel Baker, (ISBN 1-932280-58-8). Granite Publishing. [1]
  • Days of Awe: Jewish Holy Days, Symbols and Prophesies for Latter-day Saints by Gale Boyd, published by Millennial Press [2]
  • Celebrating Passover: À Guide to Understanding the Jewish Passover for Latter-day Saints, Deseret Books, SKU: 4906193 information & Reviews
  • Passover for Latter Day Saints, David and Jennifer Asay, Books
  • The Book of Mormon, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, July 1981, (ISBN 0-9676865-6-3)
  • Pearl of Great Price, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, January 2003, (ISBN 0-7661-3653-1)
  • Doctrine and Covenants and Pearl of Great Price, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints; Missionary édition, 1979, ASIN B00070RJYS

Liens externes


Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).