Encyclopédie Wikimonde

Morning Fun

Aller à : navigation, rechercher

Erreur de script : le module « Formatage du titre » n’existe pas. Le Morning Fun est une émission de télévision matinale française, ancêtre du Morning Live, diffusée sur Fun TV de septembre 1998 à .

La genèse de cette émission est assez originale : Dario, rentré à la chaîne vers cinq heures du matin avec des collègues après une longue nuit festive bien arrosée, décide avec ces derniers de prendre l'antenne en direct. Vu l'audience confidentielle de la chaîne à l'époque, l'idée est de se marrer en direct ni vu ni connu… Mais le directeur des programmes Ludovic DAZIN et le directeur de la chaine Jérôme Fouqueray voient l'émission, aiment l'idée et décident de la placer sur la grille.

M6 commence à s'intéresser de près au morning de sa petite sœur et décide de diffuser l'émission en simultané sur les 2 chaînes. De ce fait, l'émission change son nom en Morning Live pour éliminer le mot "fun" trop marqué "Fun TV".

L'animateur de l'émission du moment (Zuméo) reste mais passe au second plan et se charge de la réalisation sonore. La standardiste (Chloé) reste et sera désormais plus visible à l'antenne. Les chroniqueurs en place restent et de nouveaux viennent agrandir l'équipe. L'équipe technique en place reste et s'agrandit pour mieux répondre aux exigences de la télé hertzienne. L'habillage est totalement repensé et le générique change.

Il est décidé de faire l'émission pendant les vacances afin de la roder pour avoir un produit fini à la rentrée de septembre. Après de nombreux castings, la direction décide de tester à l'antenne 2 animateurs durant l'été pour faire son choix de rentrée. Ainsi Arnaud Gidoin présentera l'émission en Juillet et Septembre, et Michaël Youn présentera l'émission en Aout puis définitivement à partir d'.

Morning Live

Michael, Zuméo et Chloé entourés d'une armée de chroniqueurs (Jenny Del Pino, Magloire, Christophe Debonneuil, Guillaume Stanczyk et Sandrine Quétier entre autres) sont présents tous les matins pour réveiller les télespectateurs de 6h58 à 9h05.

Le slogan de l'émission devient :"Morning Live, l'émission qui réveille tes voisins".

Toutes les 30 minutes, l'émission est entrecoupée de flashs infos présentée par de jeunes journalistes de la rédaction d'M6 qui ont parfois du mal à donner des infos sérieuses sur un plateau ou règne l'anarchie. Dès ces flashs sont assurés par Franck Edard, Jean-Philippe Doux et Frédéric Mailliet qui seront rejoints plus tard par Barbara Klein

L'émission fait des scores d'audience assez faibles mais le but pour la chaine est plus d'avoir une réelle présence vivante le matin au lieu de clips plutôt que de concurrencer l'émission phare de matins en France : Télématin.

Au début l'émission est assez « classique » mais dès le départ Michael Youn se fait remarquer en créant la rubrique de la « Boite à images » : tous les jours il se filme en train de hurler le slogan de l'émission dans des endroits publics, à l'aide d'un mégaphone ou diffuse la vidéo d'un téléspectateur faisant idem.

Petit à petit Michael commence également à faire apparaitre Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine (deux potes rencontrés à Canal+ idées), d'abord dans des petits sketches tournés la veille, puis de plus en plus sur le plateau en direct.

Les mois avançant le tempérament de Michael commence à faire surface et ses 2 compagnons devenant petit à petit incontournables l'émission commence à véritablement prendre de l'ampleur. Pas de records d'audience mais un véritable buzz qui encourage les 3 trublions à aller encore plus loin.

Au summum de la gloire, Michael et ses comparses décident de saborder l'émission au grand dam de toute l'équipe, de la direction et surtout des téléspectateurs qui se voient privées de l'émission la plus folle de ces 10 dernières années.

Resteront de vrais moment d'anthologie télévisuels tels que :

  • la naissance des Bratisla Boys et des Fatal Bazooka.
  • La présence d'invités tels que Jack Lang, Joey Starr, Jamel Debbouze et tant d'autres…
  • Les sketches de Nadine de Rodchili Pepper et Monique.
  • Les "Porn Star", « Edith Piaf Star » et autres pastiches de Popstar.
  • Les séquences : Les tubes du grenier et La question du jour.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).