Encyclopédie Wikimonde

Mounir Satouri

Aller à : navigation, rechercher

Biographie

Mounir Satouri, né en 1975 à Casablanca, est un homme politique français membre d'Europe Écologie Les Verts [1].

Conseiller régional d'Ile-de-France depuis 2010, Il est président du groupe EELV & apparentés (EELVA) depuis 2016[2].

Enfance et premiers engagements politiques

Né dans un quartier populaire de Casablanca, le jeune Mounir Satouri s'éprend très tôt de la politique. Alors qu'il n'a que 15 ans, il intègre le mouvement de jeunesse de l'USFP. Lors d'une vaste grève des étudiant à laquelle il participe, il est emprisonné pendant 4 semaines pour "trouble de l'ordre public": « C'est de là qu'est né cette immense envie pour la liberté. A 15 ans, ce n'est pas drôle de se retrouver dans une cellule avec 30 autres détenus de droit commun qui étaient emprisonnés pour vol, coups et blessures » reconnaît-il. Cet événement pousse son père à le faire venir en France, pays dans lequel il s'est installé pour travailler dans les années 60[3].

Une fois installé dans les Yvelines, Mounir Satouri s'engage comme syndicaliste étudiant à l'UNEF-ID de 1995 à 1998[4]. Il devient ensuite militant associatif, notamment contre le nucléaire et pour la défense des droits de l'Homme[5]. Il adhère aux Verts en 2001 et devient élu municipal aux Mureaux en 2008[6], puis conseiller régional en 2010.

Il est naturalisé en 2002[7].

Carrière politique

Très tôt engagé politiquement, Mounir Satouri s'engage chez les Verts en 2001 après avoir fait parti un temps du Parti socialiste. Il déclare quitter le PS quand celui-ci décide de retirer le droit de vote des étrangers de son programme[1].

Aux élections régionales de 2010, il est élu conseiller régional. Puis, il devient en 2012 président du groupe des écologistes suite à la nomination de Cécile Duflot au poste de ministre du logement.[8]

Aux élections législatives de 2012, il est candidat commun EELV-PS-PRG dans la neuvième circonscription des Yvelines, détenue par la droite depuis plus de 25 ans. Il obtient un score honorable de 33,26 % au premier tour en 2012. Il obtient 43,17% au 2nd tour.[9]

Directeur de la campagne Changeons d'air en Île-de-France pour les régionales de 2015[10] , il est de nouveau élu conseiller régional en décembre 2015. Il devient président du groupe écologistes & apparentés suite au départ d'Emmanuelle Cosse, nommée ministre du logement[11]. Suite à son élection il déclare dans la presse : « Je suis honoré de la confiance de mes pair-es et je suis conscient de la responsabilité de ma tâche, confie Mounir Satouri peu après son élection. Je veux montrer notre combativité face à la politique de Valérie Pécresse et il va donc falloir y proposer des alternatives »[12].

Prises de position et actions

Le 15 décembre 2017, il soutient Benoît Hamon à la primaire de la gauche et appelle les écologistes à se rallier au socialiste si ce dernier gagne[13]. Le 30 janvier 2017, il publie une tribune appelant Yannick Jadot à se désister au profit d'une candidature commune avec Benoît Hamon[14].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Hanane Jazouani, « Législatives 2012 : Mounir Satouri, natif de Derb Ghalef et candidat dans les Yvelines », Yabiladi,‎ (lire en ligne)
  2. « Un nouveau président de groupe pour le groupe EELVA », Communiqué de Presse - Elu-es Ecologistes et Apparentés au Conseil Régional d'Île de France,‎ (lire en ligne)
  3. Hanane Jazouani,, « Législatives 2012 : Mounir Satouri, natif de Derb Ghalef et candidat dans les Yvelines », Yabiladi,‎ (lire en ligne)
  4. « Mounir Satouri président des Verts d'Ile-de-France », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Mounir Satouri
  6. Mounir Satouri — Suffrage Universel
  7. Hanane Jazouani, « Législatives 2012 : Mounir Satouri, natif de Derb Ghalef et candidat dans les Yvelines », Yabiladi,‎ (lire en ligne)
  8. « Mounir Satouri président des Verts d'Ile-de-France », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  9. Mounir Satouri — Suffrage Universel (http://wiki.suffrage-universel.be/index.php?title=Mounir_Satouri#cite_ref-1)
  10. Mounir Satouri (http://www.huffingtonpost.fr/bloggers/mounir-satouri/)
  11. Daic Audouit, « Emmanuelle Cosse souhaite rester conseillère régionale d'Île-de-France », France 3 Paris Ile-de-France,‎ (lire en ligne (http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emmanuelle-cosse-souhaite-rester-conseillere-regionale-d-ile-de-france-926967.html))
  12. Île-de-France - Mounir Satouri élu à la tête des verts en Île-de-France (http://lagazette-yvelines.fr/2016/03/11/mounir-satouri-elu-a-tete-verts-ile-de-france/), 2016-03-11
  13. Etienne Baldit, « Un cadre EELV veut que Yannick Jadot se rallie à Benoît Hamon s'il gagne la primaire de la BAP - Le Lab Europe 1 », Le Lab - Europe 1,‎ (lire en ligne (http://lelab.europe1.fr/un-cadre-eelv-veut-que-yannick-jadot-se-rallie-a-benoit-hamon-sil-gagne-la-primaire-de-la-bap-2928470))
  14. « Mounir Satouri (EELV) : "Soyons les porte-voix d'une écologie ouverte et sociale aux côtés de Hamon" - leJDD.fr », LeJDD.fr,‎ (lire en ligne (http://www.lejdd.fr/Politique/Mounir-Satouri-EELV-Soyons-les-porte-voix-d-une-ecologie-ouverte-et-sociale-aux-cotes-de-Hamon-844022))