Encyclopédie Wikimonde

Mouvement des Gilets jaunes (Belgique)

Aller à : navigation, rechercher
Mouvement des Gilets jaunes en Belgique
Description de cette image, également commentée ci-après
Gilets jaunes bruxellois.
Informations
Date [réf. nécessaire]
22 jours
Localisation Drapeau de la Belgique Belgique
Caractéristiques
Organisateurs Mouvement peu structuré
Types de manifestations Port de gilet de haute visibilité, manifestations non-déclarées, blocages d'axes routiers
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Bilan humain
Morts 3

Comme en France et dans d'autres pays, un mouvement des Gilets jaunes a lieu en Belgique à la fin de l'année 2018. Le pic de participation est de près d'un millier de manifestants, le .

Contexte

Déroulement

Le , à la veille du premier jour de mobilisation des Gilets jaunes français, des automobilistes belges décident de lancer le mouvement dans leur pays en bloquant l'accès à quelques sites de stockage d'essence, principalement en Wallonie, où le pouvoir d’achat est moindre qu’en Flandre[1],[2].

La mobilisation se poursuit la semaine suivante[3]. Le , des blocages ont encore lieu sur les routes de Belgique, notamment sur différents points de la frontière avec le Luxembourg[4],[5]. Plusieurs incidents et arrestations de casseurs ont lieu, notamment à Charleroi les 23 et [6].

Le , près d'un millier de Gilets jaunes étaient à Bruxelles. Il y a eu notamment un rassemblement dans le quartier des institutions européennes. Quelque 450 personnes, soit près de la moitié des manifestants, sont arrêtées administrativement et dix sont inculpés[7],[8],[9]. Un blocage a lieu à la frontière belgo-française entre Adinkerque et Ghyvelde sur l'E40[10].

À Visé, le , un Gilet jaune meurt après avoir été percuté par un camion sur un barrage[11]. Un camionneur néerlandais se rend à la police quelques jours après avoir pris la fuite[12].

Revendications

Le référendum d'initiative citoyenne (RIC) s'impose au fil des semaines comme une des revendications principales des Gilets jaunes belges[13].

Notes et références

  1. « Hausse du prix du carburant : premières actions des gilets jaunes en Belgique », sur Le Soir, (consulté le 16 novembre 2018).
  2. « Irak, Serbie, Allemagne... les Gilets jaunes essaiment au-delà de nos frontières », sur Le Parisien, .
  3. « Encore plusieurs barrages routiers de gilets jaunes, la E19 fermée par la police à Feluy », sur RTBF, .
  4. « Gilets jaunes : encore des blocages sur nos routes ce dimanche », sur RTBF, .
  5. Belga, « Gilets jaunes: l’autoroute E19 Mons-Bruxelles à nouveau fermée à hauteur de Feluy », sur Le Soir.be, .
  6. https://www.lesoir.be/191898/article/2018-11-24/manifestation-des-gilets-jaunes-charleroi-les-videos-des-incidents
  7. « En Belgique, les «gilets jaunes» peinent à mobiliser », sur RFI, (consulté le 4 mai 2019)
  8. J. Lgg., « Un millier de gilets jaunes à Bruxelles, 450 arrestations : le résumé de la journée », sur La Libre Belgique, (consulté le 8 décembre 2018)
  9. « « Gilets jaunes » : 400 arrestations à Bruxelles, un policier blessé », sur Le Monde, .
  10. Belga, « Gilets jaunes en Belgique : la E40 est bloquée à hauteur de la frontière belgo-française », sur Le Soir.
  11. « Lors d'une action des gilets jaunes sur la E25, un manifestant est tué par un camion à hauteur de Visé », sur Radio-télévision belge de la Communauté française, (consulté le 11 janvier 2019).
  12. « Gilet jaune mort à Visé: le camionneur inculpé dit ne s’être rendu compte de rien », Le Soir,‎ (lire en ligne (https://www.lesoir.be/200952/article/2019-01-16/gilet-jaune-mort-vise-le-camionneur-inculpe-dit-ne-setre-rendu-compte-de-rien))
  13. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_gilets-jaunes-le-referendum-d-initiative-citoyenne-ric-est-il-applicable-en-belgique?id=10122730

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).