Encyclopédie Wikimonde

Myriam Darrell

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Myriam Darrell de son nom de naissance Louise Nadal, née le (75 ans) à Oran, est une artiste peintre contemporaine, lettriste et affichiste française.

Biographie

Myriam Darrell dessine depuis l’âge de 13 ans et son plus vif désir était de rentrer à l'École des Beaux-Arts. C'est en 1969, à l'âge de 24 ans qu’elle rencontre le peintre Jacques Spacagna, un des précurseurs du mouvement lettriste. Le lettrisme est un mouvement né en 1946 avec l'arrivée en France de son créateur Isidore Isou. Le lettrisme, renonçant à l'usage des mots, s'attache au départ à la poétique sonores, des onomatopées, à la musique des lettres. Par la suite, le lettrisme se définira comme un mouvement culturel fondé sur la novation dans toutes les disciplines du savoir et de la vie. Ce sera un tournant déterminant de sa vie vers la créativité. Elle se passionne pour les écritures et les hiéroglyphes.

Participant à la réalisation de différents manifestes sur la peinture, l’écriture et le théâtre, Myriam Darrell se passionne pour l’image et les mots.

Certains de ses travaux seront repris dans des éditions du groupe Filipacchi[1].

- En 1970, dans son atelier du passage Ricaut, Michel Lancelot, lui rend visite très régulièrement, journaliste et créateur de Campus sur Europe 1 et de Un jour futur sur Antenne 2. Il la nommera "la méquesse sans compromission" dans son roman "le jeune lion dort avec ses dents" Albin Michel 1974.

- Myriam Darrell en compagnie de son mari Jacques Spacagna, passent des vacances avec Man Ray et Julia à Remiremont.

Elle n’adhère pas toujours à la pensée « Isouienne » mais est enthousiaste par le travail et l'élan collectif que procure Isidore ISOU, Maurice Lemaître, Jacques Spacagna et autres membres du groupe.

Le lettrisme la passionne pour l’image et les mots, le papier, le décollage et les impressions, aux affiches lacérées, aux écritures et à leur graphisme.

À partir de 1969, elle fréquente alors d’anciens artistes, lettristes dissidents ou situationnistes, tels que Jean-Louis Brau, Gilles Wolman, François Dufrene avec lesquels elle expose.

- 1971 Dans le même temps Myriam Darrell et Jacques Spacagna reçoivent régulièrement leurs amis, Raymond Hains, Jacques Villegle, Martial Raysse, Roberto Matta et voisins tels que André Masson, Jacques Herold, Vladimir Velickoc, etc.

- Myriam Darrell expose avec des artistes tunisien, algérien, marocain, iranien, portugais et allemand tels que Amor, Ben Bella, M Kotbi, Zenderoudi, Bertino et M Rose etc. ainsi qu'avec le Groupe Lettriste.

Autour de l'écriture, signes, gestes, hiéroglyphes et symboles, elle organise les expos ‘’Le signe et la lettre, Salon comparaisons au Grand Palais à Paris de 1970 à 1976.

- Ses œuvres sont exposées à l’occasion des grands manifestes en compagnie des œuvres de Joan Miró, Pablo Picasso, Max Ernst et Martial Raysse. Elle expose avec Fred Forest autour de l'Art Sociologique.

- 1974. Avec Hervé Ficher, une oeuvre intitulée Couple au carré rouge qui circula à partir de cette date en commençant par la Galerie Staedler, rue de Seine à Paris puis ailleurs en France, en Italie et au Canada.

Depuis l'oeuvre "Couple au carré rouge" est conservée au Musée Beaubourg à Paris (ce n'est pas une lithographie mais une gravure rouge numérotée sur papier arche).

Hygiène de l'Art la déchirure/Hervé Fischer 1974.

- 1995 Myriam Darrell expose 38 mètres linéaires peintures oeuvres gestuelles allant vers la figuration et l'expressionnisme lyrique sur le thème du sport à l'aéroport d'Orly.

- 1999/2000 participe à des aides humanitaires "Vente de tableaux au profit des sinistrés de l'Aude".

- 2002, elle est invitée d’honneur à l’édition de poésie du Cénacle de DOUAI, et y expose des dessins sur des thèmes littéraires et poétiques.

"Écrit sur la vitre d'une fenêtre flamande" en illustrant un texte de Victor HUGO < Cette architecture flamande Victor Hugo reconnait "le goût tourmenté et bizarre qui résulte ici du choc du nord et du midi, de la Flandre et de l'Espagne". Le , il lui consacra un poème : "Écrit sur la vitre d'une fenêtre flamande". Manuscrit autographe sur divers papiers, inventorié par le Notaire Gatine 213 c, cote 76 à 78 pièces.

Cette œuvre de M. Darrell sera reprise pour la création du catalogue et la communication de l’exposition du Cénacle de Douai.

Myriam Darrell a exposé à l’étranger, en Allemagne, Belgique, Italie et Suisse.

- 2002 participe à l'exposition du collectif "Lettrisme" Galerie Visconti à Paris. Interruption problèmes de santé à gérer.

- 2009 Elle exposition à l'occasion d'une rétrospective en Touraine.

- 2015 expose 1 oeuvre à Saint Raphael Exposition Centre Culturel, autour de Maurice Lemaître et Jacques Spacagna.

- 2015 expose à Miami, oeuvre intitulée "J'ai oublié un point" opus n°5 - Musée Perez à Miami, - 2015 (Publication catalogue The art of typewriting). Collectif International. - 2017 travail sur les affiches lacérées, création impression papier et écritures sur des thèmes précis et littéraire en autres Oscar Wilde, Star Wars, etc.

A Partagé son temps de travail entre Paris, l'Hérault et la Touraine.

Notes et références

  1. Le Monde des Grands Musées de « l'impressionnistme au lettrisme », objets photos, Éditions Filipacchi ; "Les reflets de la meca esthétique", en collaboration avec Jacques Spacagna, et d'autres créateurs du "Mouvement Lettriste" "La meca esthétique quotidienne" Éditions Filipacchi

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).