Encyclopédie Wikimonde

Najat El Wafy

Aller à : navigation, rechercher
Najat El Wafy

Najat El Wafy

Naissance (44 ans)
Nationalité
Pays de résidence Maroc
Profession

Najat El Wafy, née le 10 mars 1973 à Mohammedia et grandit à Casablanca, originaire du nord du Maroc de Taounate. Le milieu artistique et culturel l'habitait depuis son jeune âge[1].

Biographie

À l'âge de 11 ans, elle a suivi des cours de danse classique et de théâtre à la Maison de jeune Iben Khaldoune[2].

Elle passe à la scène professionnelle en 1999, mais n'arrête jamais la formation que ça soit au Maroc ou à l'étranger, où elle suivit les cours de jeu d'acteur et d'improvisation à l'école de Saint-Étienne en France, en parallèle avec les ateliers de Catherine Germain, John Bon aventure, Abdellatif Firdaous, Karim Troussi et l'atelier des cours Florent à Casablanca. 

Par la suite elle décroche son premier rôle, avec Chafik Shimi, dans le feuilleton Aayen al Matfia et le premier sitcom Mister Miloud avec le réalisateur Lichir. 

Elle enchaîna les rôles au cinéma et à la télévision, avec le premier long-métrage de Said Naciri Les Bandits. 

Depuis elle a participé à plus d'une vingtaine de projets nationaux et internationaux tels que La Grande Villa de Latif Lahlou, Les Anges de Satan d'Ahmed Ben Souda, Passion et colère de Mohammed Zinedine pour ne nommer que cela.

En 2009, elle entame une première expérience en tant que première assistante-réalisatrice avec Moncef Nazihi et en 2011 une autre première expérience en production de pièce théâtrale souffle de tolérance une adaptation de Abdelatif Alabi Rambo Shéhérazade.

Toujours dans la même année, elle réalise et produit son premier documentaire intitulé les femmes de mon pays. 

Najat El Wafy s'apprête également à réaliser un court métrage québécois au Canada qui sortira fin 2016[3]

Filmographie

Cinéma 

• 2014 : « Derrière les portes fermées » d'Ahmed Ben Souda 

• 2014 : « Passion et Colère » de Mohammed Zinedine

• 2012 : « Malak de Abdeslam » Kelai 

• 2011 : « L'éducatrice» de Mustapha Khayat 

• 2009 : «La Grande Villa» de Latif Lahlou 

• 2006 : « Les Anges de Satan » d'Ahmed Boulane 

• 2005 : «Al Aayel» de Monumen Smihi

• 2003 : «Les Bandits» de Said Naciri 

Télévision 

• 2012 : «Rachwa» de Hakim Albidaoui

• 2011 : «Bayt min zoujaj» de Mharzi Alaoui 

• 2007 : «Mashouk al Chaytan» de Almharzi 

• 2007 : «Bouchaib Bossaoud» d'Abdelkarim Derkaoui

• 2005 : «Kateb Tahta Talab» de Latif Lahlou 

• 2005 : «Makroum» de Daoud Wladsayed

• 2005: «Tamazouk» de Saad Chraibi 

• 2004 : «Warta Kadi» de Majid Rechich 

Récompenses

  • Prix de meilleur interprétation 
  • Pour le court-métrage 'LA PEINE' de Hicham El Jebbari

Voir aussi

Notes et références

  1. « Najat El Wafy (@elwafy_el) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 10 janvier 2017)
  2. « Najat El Wafy - À propos | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 10 janvier 2017)
  3. L'initiative - Najat El Wafy tourne “Le silence des mots”