Encyclopédie Wikimonde

Nathalie Chiche

Aller à : navigation, rechercher

Nathalie Chiche
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Issy-les-Moulineaux
Diplômé de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

Nathalie Chiche a été membre du Conseil économique, social et environnemental en tant que Personnalité associée (2012-2014) et rapporteure de l'étude sur la gouvernance d'internet : «Internet : pour une gouvernance ouverte et équitable»[1] au nom de la section affaires européennes et internationales en janvier 2014.

Biographie

Nathalie Chiche, née le 21 juin 1962, à Issy-les-Moulineaux, est diplômée de l'Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne et inscrite au Tableau de l'Ordre des avocats de la Cour d'appel de Paris en 1996.

C'est en 2003 qu'elle se passionne pour la Communication, d'abord économique et stratégique en dirigeant la communication de la Chambre de Commerce France Israël, puis politique et institutionnelle avec le CRIF en 2008 et enfin elle devient Conseillère de l'Ambassadeur des droits de l'homme François Zimeray au Quai d'Orsay en 2010. Depuis, elle est directrice associée d’une société de conseil Twin Consulting.

Nommée personnalité associée en 2012 au Conseil économique, social et environnemental et bénéficiant d'une connaissance approfondie des médias et des réseaux sociaux, elle est nommée rapporteur d'une étude sur la Gouvernance d'Internet[2].

Carrière

Membre du Conseil économique, social et environnemental, Nathalie Chiche pose alors cette question de la gouvernance comme un défi international[3] pour des États dont la souveraineté est de plus en plus questionnée « dans un cyber-espace totalement déconnecté des frontières géographiques ».

Nathalie Chiche pense que le défi consiste aujourd'hui à construire et soutenir un nouveau dispositif de gouvernance de l'Internet[4],[5], pourquoi pas avec l'OIF (Organisation internationale de la francophonie)[6].

Pour elle, le déséquilibre structurel[7] du contrôle de l'Internet maintient la suprématie américaine en fonction de ses propres intérêts et elle ne comprend pas que la communauté mondiale de l'Internet continue à accepter le diktat de la politique américaine[8].

Nathalie Chiche comprend lors de ses nombreuses auditions la nécessité d’un premier Forum FGI France[9], comme cela existe déjà dans de nombreux pays. Il est lancé au lendemain de la présentation de son étude et organisé le 10 mars 2014[10], avec son concours, au Conseil économique, social et environnemental, avec pour comité d’organisation l'AFDEL, l'AFNIC, Cap Digital, le CESE, Club Jade, ISOC France et Renaissance Numérique[11].

Nathalie Chiche a démissionné de son poste de coordinatrice du FGI France en raison de la mainmise de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) sur l’organisation et le sponsoring de ce premier forum français[12].

Nathalie Chiche a contribué à la mission commune d’information constituée au Sénat[13], sur le nouveau rôle et la nouvelle stratégie de l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet (juillet 2014), dont la rapporteure est la sénatrice Catherine Morin-Desailly[14].

Elle participe également en tant qu'experte à l'Institut G9+ (lors d'une conférence accueillie par l'ESCP Europe) [15], ou encore à la conférence TIC et Géopolitique à l'EPITA[16].

Références

  1. « Internet : pour une gouvernance ouverte et équitable », lecese.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Rapport. Internet : pour une gouvernance ouverte et équitable, , 56 p. [lire en ligne] 
  3. « Internet, enjeu géopolitique majeur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Pour un ministère de la Gouvernance d'internet en France », LesEchos.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Mehdi Benchoufi (Président du Club Jade) et Nathalie Chiche (Membre de l’Observatoire de l’ubérisation), « « La technologie “Blockchain” redistribue la gouvernance de l’Internet » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 29 avril 2016)
  6. Nicolas Rauline, « Gouvernance d'internet : la France appelle à de nouvelles règles », LesEchos.fr,‎ (lire en ligne)
  7. Boris Manenti, « Si Internet explose, on ne pourra pas dire qu'on n'a pas été prévenu », NouvelObs,‎ (lire en ligne)
  8. Guénaël Pépin, « Les instances de gouvernance d'Internet veulent s'émanciper des Etats-Unis », LeMonde.fr,‎ (lire en ligne)
  9. « Le CESE s'empare de la question de la gouvernance de l'Internet », Renaissance Numérique,‎ (lire en ligne)
  10. Pascal Samana, « Un Forum de la gouvernance Internet France à Paris le 10 mars », 01net.com,‎ (lire en ligne)
  11. « Gouvernance internationale d'internet », Diplomatie.gouv.fr,‎ (lire en ligne)
  12. Antoine Duvauchelle, « NetMundial : la réforme de la gouvernance du Net déjà faussée ? », ZDNet.fr,‎ (lire en ligne)
  13. « Audition de Mme Nathalie Chiche "Pour une gouvernance ouverte et équitable" », sur videos.senat.fr
  14. Rapport d'information au nom de la mission commune d'information "Nouveau rôle et nouvelle stratégie pour l'Union européenne dans la gouvernance mondiale de l'Internet", [lire en ligne] 
  15. La gouvernance d'Internet à la croisée des chemins...repensée ou menacée, [lire en ligne] 
  16. « Conférence TIC et Géopolitique à l'EPITA », Blogs.ionis-group.com,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).