Encyclopédie Wikimonde

Nathalie Delapalme

Aller à : navigation, rechercher

Nathalie Delapalme (1958 [1]) est une haute fonctionnaire française, conseillère Afrique de plusieurs anciens ministres des Affaires étrangères[2]. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Commentaire.

Delapalme a été conseillère technique puis directrice adjointe au cabinet de Jacques Godfrain, alors ministre de la Coopération, de 1995 à 1997, puis conseillère du Sénat de Dominique de Villepin au Quai d'Orsay[3], puis pour l'Afrique et le développement [1]. Elle a également longtemps été une proche collaboratrice de Jacques Legendre, président du groupe interparlementaire France-Afrique de l'Ouest [1]. Elle n'est pas diplomate de carrière, puisque son corps d'origine est la commission des Finances du Sénat[1].

Elle a été remplacée au Quai d'Orsay, après l'élection de Nicolas Sarkozy, en juin 2007, par Charlotte Montel[4].

Depuis, elle a rejoint Londres où elle dirige (executive director) l'ONG Mo Ibrahim Foundation, créée en 2006 par le milliardaire anglo-soudanais, Mo Ibrahim. Elle est également membre, depuis février 2017, du conseil d'administration du groupe CFAO (ex-Compagnie française de l'Afrique occidentale) [5]. Nathalie Delapalme est membre du cercle Le Siècle[5].

Le 16 avril 2004, jour de l'enlèvement du journaliste Guy-André Kieffer, elle a débarqué à Abidjan, pour des raisons inconnues, en compagnie de Bruno Joubert, ancien directeur de la stratégie de la DGSE et actuel Monsieur Afrique de Nicolas Sarkozy[2].

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).