Encyclopédie Wikimonde

Nicolas Cadène

Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Cadène
Naissance Nîmes
Nationalité Française
Profession
Rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité

Nicolas Cadène est un homme politique français, né le 29 juillet 1981 à Nîmes, actuel rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité auprès du Premier ministre, juriste, membre de l'Académie de Nîmes, et ancien conseiller ministériel.

Formation

Après une maîtrise en droit à l'université de Montpellier 1, il a été diplômé de l'Institut d'études politiques de Lille puis d'un double master 2 (DEA et DESS) en droit parlementaire et droit public à l'université Panthéon-Assas (Paris II) [1].

Vie associative

Il a notamment été secouriste de la Croix rouge française, bénévole au Samu social de 1999 à 2004 à Nîmes, au sein d'Amnesty International et de Médecins du monde [2].

Il est régulièrement sollicité pour donner des conférences sur des sujets historiques, politiques et de société devant différentes associations (mouvements d'éducation populaire comme la Ligue de l'enseignement ou les Francas, Ligue des droits de l'Homme, société d'histoire du protestantisme français [3], Cimade, Acat [4], sociétés savantes locales, etc.).

Il est actuellement membre du conseil scientifique du Fonds du 11 janvier (depuis 2016), du conseil scientifique du Laboratoire de la laïcité de la Ligue de l'Enseignement (depuis 2016), du comité d'éthique de la Fondation SNCF (depuis 2015), du conseil de direction de l'IESR (depuis 2015), du Conseil de surveillance de l'IHEMR (depuis 2013) et du Conseil d'orientation d'AGAPAN au Collège des Bernardins (depuis 2013).

Le 22 juin 2018, il est élu (un des plus jeunes jamais élus) à l'Académie de Nîmes, une des plus anciennes sociétés savantes de France née en 1682, après, notamment, l'Académie française née en 1634[5].

Militantisme sur Internet

Il est un des premiers "modérateurs" du site Agoravox peu de temps après son lancement. Il rédige de nombreux articles jusqu'en 2012, date à partir de laquelle il ne collabore plus au site et s'en éloigne. En 2013, cinq de ces articles étaient toujours parmi les 50 plus lus du site depuis sa création[6].

En parallèle, il participe assez largement au site Betapolitique, aux "leftblogs", au site Nonfiction[7] et anime ses propres blogs.

Aujourd'hui, il écrit différents articles sur le média en ligne Chronik[8].

Fonctions professionnelles

Fonctions politiques

  • Il fut membre du secrétariat fédéral du parti socialiste (PS) du Gard, dont il fut numéro 2, et du conseil national du PS (à partir de 2008) puis du Bureau national (à partir de 2012) jusqu'en 2018.
  • En 2010, il coordonne, aux côtés de Jean-Louis Bianco, les travaux du « projet des socialistes pour les régionales ».
  • En 2009, il est candidat en position non-éligible aux élections européennes.
  • En 2008 et 2014, il est candidat en position non-éligible aux élections municipales de Nîmes [2].

Campagne du référendum de 2005 sur une Constitution européenne

Lors de la campagne référendaire, il se fait connaître par un blog[9] sur lequel il débat avec différents partisans du "non" tel que Étienne Chouard, lui-même se positionnant pour le "oui" malgré les insuffisances du traité qu'il dénonce. Il est alors classé parmi les "blogs les plus influents" selon le site Agoravox[10].

Campagne présidentielle de 2007

Il intègre l'équipe de campagne de Ségolène Royal au sein de la direction de campagne aux côtés des codirecteurs de campagne Jean-Louis Bianco et François Rebsamen, du directeur de cabinet de la candidate Christophe Chantepy, et est chargé plus spécifiquement du lien avec les portes-parole Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Najat Vallaud-Belkacem[1].

Campagne présidentielle de 2012

Il est membre de l'équipe de campagne de François Hollande au sein de la cellule « Riposte et Arguments », pilotée par Guillaume Bachelay, et est chargé du lien avec les porte-parole Delphine Batho, Bernard Cazeneuve, Bruno Le Roux et Najat Vallaud-Belkacem[11].

Après la victoire de François Hollande en 2012

Nicolas Cadène est nommé par le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, en juin 2012, conseiller chargé des relations avec le Parlement et les élus[1].

En parallèle, il participe aux travaux de la « convention Europe du PS » coordonnée par Jean-Louis Bianco, Estelle Grelier, Jean-Christophe Cambadélis et Catherine Trautmann.

Le 5 avril 2013, il est nommé, par arrêté du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, après avis du ministre de l'Intérieur Manuel Valls et du ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon[1],[12]. L'observatoire est installé officiellement le lundi 8 avril par le président de la République François Hollande.

Le 25 juin 2013, aux côtés de Jean-Louis Bianco il remet au Gouvernement[13] le premier "point d'étape" sur les travaux de l'observatoire de la laïcité. Il en ressort une nécessité de "diffuser des guides"[14] expliquant ce qui est permis ou non en la matière et une volonté de ne pas faire de la laïcité "un mot-valise pour des problèmes qui relèvent d'abord de l'intégration ou de politiques économiques et sociales"[15]. Le traitement médiatique de ce sujet, qui ne doit pas être "passionné" selon Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène[16],[17], est également évoqué.

Depuis 2013, Nicolas Cadène a, en tant que rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, initié de nombreux plans de formations nationaux en particulier pour les fonctionnaires, les responsables associatifs, les adultes-relais politique de la ville et les enseignants, dont le plan "Valeurs de la République et laïcité" dont la déclinaison sur le territoire est assurée par le Commissariat général à l'égalité des Territoires (CGET) et le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT)[18][19].

Après la victoire d'Emmanuel Macron en 2017

Le mandat de l'Observatoire de la laïcité a été renouvelé de façon anticipée le 12 octobre 2017. Aux côtés du président Jean-Louis Bianco, Nicolas Cadène a remis deux rapports annuels (2016-2017 et 2017-2018) au Président de la République, Emmanuel Macron, et au Premier ministre, Edouard Philippe.

Bibliographie

  • La laïcité pour les Nuls, en 50 notions clés, collection "Pour les Nuls", Editions First, Paris, 2016, réédition complétée et réactualisée 2017.
  • Ouvrage collectif, La laïcité, des combats fondateurs aux enjeux d’aujourd’hui, sous la responsabilité de Jean-Michel Ducomte et de Pierre Tournemire, éditions Privat, 2017.
  • Ouvrage collectif, L'expression du fait religieux dans la sphère publique, La documentation française, 2017.
  • Kit pédagogique de formation Valeurs de la République et laïcité, co-auteur, édité par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et les éditions Citizen Press, avril 2016.
  • Ouvrage collectif sous la direction de Carlo Revelli, Présidentielle 2007, l’irruption des internautes dans la campagne, co-auteur, éditions du Manuscrit, 2007.

Remarques

Liens externes

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Fiche de Nicolas Cadène sur le site « acteurspublics.com », Acteurs Publics, 9 avril 2013
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Présentation sur le site personnel de Nicolas Cadène, Mise à jour du 17 janvier 2013
  3. Conférence sur le protestantisme et la politique, Site de la SHPF de Montpellier, 2009
  4. Conférence sur la laïcité à Florac, ACAT, rassemblement 2012
  5. Élections en qualité d’académiciens résidants, Mise à jour du 22 juin 2018
  6. Palmarès affiché sur le site Agoravox, Agoravox, 2013
  7. Fiche personnelle sur le site Nonfiction.fr Nonfiction.fr, 2008
  8. Fiche personnelle sur le site Chronik Chronik, 2017
  9. blog "oui au référendum" Blog en faveur du "oui" lors de la campagne référendaire européenne de 2005
  10. Article sur les blogs les plus influents Agoravox, 2005
  11. « L'œil d'un ségoléniste sur la campagne Hollande », article du Midi Libre, 18 mai 2012
  12. Article du Midi Libre, édition nîmoise, du 20 avril 2013
  13. Point d'étape sur les travaux de l'Observatoire de la laïcité Site Internet officiel du Premier ministre et du Gouvernement, 25 juin 2013
  14. "Les atteintes à la laïcité ont peut-être été surestimées" Article du journal La Croix, 25 juin 2013
  15. "Le nîmois Nicolas Cadène rend son premier rapport au Président de la République" Article du journal en ligne Objectif Gard, 26 juin 2013
  16. "L'observatoire de la laïcité joue la carte de l'apaisement" Article du journal en ligne SaphirNews, 26 juin 2013
  17. "L'observatoire de la laïcité se méfie des lois d'émotion" Article du journal en ligne Médiapart, 25 juin 2013
  18. Le plan Valeurs de la République et Laïcité, article de RésoVilles, 21 juin 2016
  19. Le plan Valeurs de la République et Laïcité, article de la DRJCS, 21 juin 2016
  20. « Les Autres Gens, livre et bédénovela sur Internet », article personnel de Nicolas Cadène, 2 avril 2011
  21. Lien généalogique entre Raoul Allier et Nicolas Cadène Lien généalogique, avril 2013

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).