Encyclopédie Wikimonde

Nicolas Loufrani

Aller à : navigation, rechercher
Photographie de Nicolas Loufrani
Nicolas Loufrani

Nicolas Loufrani (né le 17 décembre 1971 à Neuilly-sur-Seine, en France) est le PDG de Smiley Company, société possédant les droits sur le logo et le nom Smiley dans plus de 100 pays[1].

L'entreprise Smiley Company

Article principal : Smiley.

Nicolas Loufrani

C'est à Londres en 1996 que Nicolas Loufrani et son père, le journaliste français Franklin Loufrani, créent la société de licence Smiley[2] reprenant tous les droits de marque préexistants que Franklin Loufrani avait associé au logo Smiley depuis 1971[3].

Développement de la marque Smiley

Nicolas Loufrani étend la portée du nom de la marque Smiley et commence à l'associer plus étroitement au logo en créant une nouvelle identité de marque pour étiquettes, packagings, catalogues et autres articles semblables. Il lance également la marque à l'international et propose un soutien à tous ses partenaires sous licence, à travers une stratégie de marque complète. Le but est alors de rendre le logo aussi populaire que peuvent l'être le Swoosh de Nike, ou le Crocodile de Lacoste[4].

Émoticônes graphiques

En 1997, Nicolas Loufrani [5] est bien conscient de l'augmentation de l'utilisation des émoticônes ascii dans les technologies mobiles. Il commence alors à élaborer des Smileys animés [6] dans le but de créer des motifs colorés correspondant aux émoticônes ascii préexistantes, constituées de simples signes de ponctuation, afin de les rendre plus sophistiqués et de donner un aspect plus interactif à l'utilisation numérique. À partir de là, Loufrani crée un dictionnaire d'émoticônes en ligne [7] les répartissant en différentes catégories - Classiques, Expressions de l'humeur, Drapeaux, Célébrations, Drôle, Sports, Météo, Animaux, Nourriture, Pays, Activités, Planètes, Zodiaque, Bébés. Tous ces dessins ont d'abord été déposés en 1997 auprès du Copyright Office des États-Unis et ont ensuite, en 1998, pu être postés en tant que fichiers .gif sur Internet, devenant alors les toutes premières émoticônes graphiques utilisées[8].

En 2000, le répertoire d'émoticônes créé par Loufrani est mis à la disposition des utilisateurs qui n'avaient qu'à le télécharger sur leur téléphone portable, à partir du lien smileydictionary.com où étaient répertoriés plus de 1000 smileys/émoticônes graphiques avec leur version ascii. Ce même répertoire est publié en 2002 dans un ouvrage des éditions Marabout intitulé Dico Smileys[9].

En 2001, l'entreprise Smiley Company commence à accorder à diverses sociétés de télécommunication telles que Nokia, Motorola, Samsung, SFR (Vodaphone) et Sky Telemedia les droits concernant l'utilisation des émoticônes graphiques de Loufrani via téléchargement sur téléphones mobiles.

Le procès avec Wal-Mart

En 2001 aux États-Unis, la société Smiley Company entre dans un long conflit juridique avec la chaîne de supermarchés Wal-Mart, qui estime être propriétaire des droits de la marque figurative originale[3]. Ce conflit ne porte ni sur les droits des icônes créées par Nicolas Loufrani, ni sur la marque Smiley[10]. Le litige est finalement réglé entre les deux parties en 2010, devant la Cour fédérale de Chicago, sous jugement confidentiel.

Les efforts entrepris précédemment combinés aux retombées de l'affaire juridique conduisent à une forte exposition du logo Smiley, et de nouveaux partenaires sont alors autorisés à produire sous licence des vêtements, parfums, peluches ou même de la papeterie et à lancer des campagnes promotionnelles[11].

La SmileyWorld Association

En 2005, les Loufrani créent l'association caritative The SmileyWorld Association (SWA)[12]. Nicolas Loufrani décide alors de commercialiser des produits éthiques en utilisant du coton biologique dans les vêtements, ou en promouvant des produits issus du commerce équitable[13] et reverse une partie des bénéfices de la société à la SmileyWorld Association[14].

Partenariats et concepts stores

Nicolas Loufrani met en place des partenariats avec de très célèbres créateurs de mode tels que Tommy Hilfiger, Ora ito[15], et Jean-Charles de Castelbajac[16], et "Smiley" commence alors à apparaître dans de célèbres concept stores parmi lesquels Colette à Paris, Fred Segal à Los Angeles, Henry Bendel à New York et Stierblut à Munich[17].

En décembre 2011, le premier concept store Smiley ouvre ses portes à Londres[18].

Données financières

L'entreprise Smiley Company fait partie des 100 plus grandes sociétés de licence avec un chiffre d'affaires de 167 millions de dollars en 2012[19].

Notes et références

  1. http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/ses-petits-smiley-lui-rapportent-de-plus-en-plus-gros-423154
  2. http://www.forbes.com/2006/05/08/walmart-smiley-trademark-cx_po_0508autofacescan08.html
  3. 3,0 et 3,1 http://www.nytimes.com/2006/07/05/business/worldbusiness/05smiley.html?_r=1&pagewanted=all
  4. http://www.challenges.fr/magazine/encouverture/0220.031554/riches_par_le_plus_heureux_des_hasards.html
  5. http://www.lefigaro.fr/societes/2010/01/05/04015-20100105ARTFIG00704-smiley-ou-l-histoire-d-une-opa-sur-un-sourire-.php
  6. http://www.licensing.biz/big-interviews/read/the-big-interview-nicolas-loufrani-ceo-smiley/042070
  7. https://books.google.co.uk/books?id=XRbdAgAAQBAJ&pg=PT74&lpg=PT74&dq=nicolas+loufrani+emoticons&source=bl&ots=YjWhF0_56x&sig=t2wxDqsmOTIzwqa7Ny47xRG2U84&hl=en&sa=X&ei=dd2cVaXkL4PWU72buagL&ved=0CGAQ6AEwDA#v=onepage&q=nicolas%20loufrani%20emoticons&f=false
  8. http://www.interview.de/fashion/nicolas-loufrani-im-interview-mein-vater-hat-den-smiley-erfunden
  9. http://www.amazon.ca/DICO-SMILEYS-VIRGA/dp/2501037537
  10. http://www.liberation.fr/economie/010147962-fini-de-sourire
  11. http://www.licensing.biz/company-profiles/24/Smiley-Licensing
  12. http://www.fusion-consulting.com/fashion-denimwear/nicolas-loufrani-smiley-company
  13. http://www.berlinfashion.tv/_video_/interview-nicolas-loufrani
  14. http://espresso.repubblica.it/dettaglio/vesto-bio%3Cbr%3Ela-nuova-vocazione-verde-della-moda/2049235
  15. http://www.challenges.fr/magazine/portrait/0099.004649/?xtmc=philippe_perrier&xtcr=2
  16. http://www.vogue.co.uk/news/daily/2008-04/080402-de-castelbajacs-smile.aspx
  17. http://old.glamour.de/glamour/1/1/content/08425/
  18. http://madeinshoreditch.co.uk/2012/01/16/boxpark-shoreditch-interview-with-nicolas-loufrani-ceo-of-smiley/
  19. http://www.rankingthebrands.com/PDF/Top%20125%20Global%20Licensors%202011,%20License%20Global.pdf

Article connexe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).