Encyclopédie Wikimonde

Nicolas Plain

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Nicolas Plain, né en 1991 à Échirolles (Isère), est un scientifique et ingénieur français spécialisé dans le développement durable et la communication scientifique.

Biographie

Né le 19 août 1991 à Échirolles, Nicolas Plain grandit à Saint-Paul-de-Varces, village localisé au pied du Vercors.

Après l'obtention de son baccalauréat scientifique en 2009, il intègre la classe préparatoire PCSI puis PC* au Lycée Champollion de Grenoble pour devenir pilote de chasse.

En 2011, il est reçu au concours de l’Ecole de l’Air et suit la formation de pilote de chasse notamment sur la base aérienne 705 de Tours.

En 2012, étudiant à Polytechnique, il décide de se réorienter dans les sciences de l’environnement et du climat. Pendant quelques mois en 2014, il mène des travaux de recherche sur des capteurs de pollution de l’eau à l'université de Berkeley[1].

En 2015, il intègre le corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées afin d'agir sur les politiques publiques de long terme.

Il obtient également un Master recherche « Terre Univers Environnement » à l’Université Grenoble Alpes en 2016.

En 2016, au sein de l’équipe de la COP21 rattachée au cabinet de Ségolène Royale ; il travaille en particulier sur la décarbonation du transport et est chargé d'organiser différents événements (organisations internationales, société civile, entreprises).

En 2018, il travaille pour la fondation Solar Impulse afin de labelliser 1000 solutions rentables et bonnes pour l’environnement[2].

En 2020, il soutient sa thèse intitulée « Micro-réseaux d'électricité 100% solaire et isolés en Afrique. Eléments de dimensionnement, coût de l'électricité, dépendance au climat régional et au profil de demande »[3]

Communication scientifique

L'association "En l'Air pour la Terre"

Parallèlement à ses études, il fonde en 2015 l’association « En l’Air pour la Terre » [4]. Le but est de partager des connaissances scientifiques de façon ludique afin que la nouvelle génération en particulier prenne conscience des changements climatiques. Par exemple, il réalise des interviews de scientifiques en parapente.

Les documentaires "Il Faut Sauver !"

En 2018, il créé la collection de documentaires « Il Faut Sauver ! » où, avec une coprésentatrice, il survole en parapente les écosystèmes français et rencontre des individus qui agissent localement pour accélérer la transition écologique et sociale.

Le premier épisode « Il Faut Sauver les Alpes »[5][6] a été primé au festival « Green Awards » de Deauville[7].

En avril 2020, il lance un « marmiton » de la transition écologique[8] sur un site internet qui permet de répliquer les solutions présentés dans les documentaires grâce à des fiches sous forme de recettes de cuisine.

Représentation

En 2020, il devient ambassadeur de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour la Fête de la science [9] et pour la stratégie de l’Union européenne pour la région Alpine [10],[11].

Exploration scientifique

Depuis une dizaine d’années, il utilise son parapente comme moyen de communication et de sensibilisation. Il est pour cela titulaire de la qualification biplace et est instructeur paramoteur.

Il est est membre de plusieurs équipes de constructeurs de parapente [12],[13]

Le 26 juin 2020, avec d’autres parapentistes, il a survolé le sommet du Mont Blanc en allant jusqu’à 5600 mètres d’altitude[14].

Il réalise aussi des vols de distance de plus de 200 km dans la même journée en utilisant uniquement les thermiques, ces courants ascendants créés par le soleil sur plusieurs jours.

Il a aussi réalisé des expéditions de 2017 à 2019 en Tanzanie – Kenya – Nigeria – Sénégal – Bénin – Bangalore – Patna pour mettre en place des projets d’électrification rurale à destination des communautés.

A l’été 2019, il réalise en 8 jours la Traversée des Alpes sur plus de 1000 km, de Cannes à Salzbourg, en marchant, volant et pédalant sans moyen motorisé avec matériel de bivouac dans le sac de parapente ~ 25kg pour être en totale autonomie[15].

Autres publications

  • Nicolas Plain, B. Hingray, Sandrine Mathy. Accounting for low solar resource days to size 100% solar microgrids power systems in Africa. Renewable Energy, Elsevier, 2019, 131, pp.448 - 458. ⟨10.1016/j.renene.2018.07.036⟩. ⟨hal-01848161⟩
  • Henri Boyé, Thomas Léonard, Nicolas Plain. [Les énergies renouvelables]. Des solutions adaptées au cas de l'Afrique. La jaune et la rouge [revue mensuelle de la société amicale des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique], Association des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique, 2017. ⟨hal-01663918⟩
  • Nicolas Plain. Blockchain et accès à l'électricité renouvelable dans le monde. TEDx GEM 2018, Oct 2018, Grenoble, France. ⟨hal-01975690⟩
  • Jean Wild, Nicolas Plain. Les Blockchains au service de l’énergie. 2018. ⟨hal-01940336⟩

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 518 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans package.lua à la ligne 80 : module 'Module:Bases/architecture' not found.
  • « « Plan B » : pourquoi les Alpes sont en train de s’effondrer », Le Monde, 7 octobre 2019 (vidéo).

Références

  1. « Prendre de la hauteur pour mieux comprendre la terre / Gre.mag, le webzine de la Ville de Grenoble », sur mag.fr (consulté le 3 septembre 2020).
  2. https://www.zonebourse.com/cours/action/SCHNEIDER-ELECTRIC-SE-4699/actualite/Schneider-Electric-25-06-2019-La-Fondation-Schneider-Electric-s-associe-a-la-Fondation-Solar-Im-28810228/
  3. Plain, Nicolas, « Micro-réseaux d'électricité 100% solaire et isolés en Afrique. Eléments de dimensionnement, coût de l'électricité, dépendance au climat régional et au profil de demande » [livre], sur http://www.theses.fr/, Université Grenoble Alpes, (consulté le 3 septembre 2020).
  4. http://enlairpourlaterre.fr/
  5. « Pour la planète : Nicolas Plain en parapente pour sauver les Alpes », sur Franceinfo, (consulté le 4 septembre 2020)
  6. « Le film "Il faut sauver les Alpes", projeté à l'Assemblée Nationale », sur France Bleu (consulté le 3 septembre 2020).
  7. « Il Faut Sauver les Alpes ! », sur Deauville Green Awards (consulté le 3 septembre 2020).
  8. « 'Il faut sauver' - Profiter de la crise Covid-19 pour redistribuer les cartes », sur ConsoGlobe, (consulté le 3 septembre 2020).
  9. https://www.fetedelascience.fr/nicolas-plain-ambassadeur-auvergne-rhone-alpes
  10. (en) « French Presidency 2020 », sur EUSALP, (consulté le 3 septembre 2020).
  11. « Trois questions à Nicolas Plain, ambassadeur de la présidence française d'Eusalp », sur L'Europe s'engage en France, le portail des Fonds européens, (consulté le 3 septembre 2020).
  12. https://www.korteldesign.com/team/nicolas-plain/
  13. https://icaro-paragliders.com/fr/contactfr/team/
  14. « 150 parapentistes au sommet du mont Blanc : explications - Parapente », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 3 septembre 2020).
  15. France 3 Alpes, « VIDEO. En marchant, volant et pédalant, il traverse les Alpes sans émission de CO2 de la Méditerranée à l'Autr », sur francetvinfo.fr, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le 3 septembre 2020).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).