Encyclopédie Wikimonde

Olivier Becht

Aller à : navigation, rechercher

Olivier Becht
220px
Fonctions
Maire de Rixheim
En fonction depuis le
Prédécesseur Bernard Hanser
Conseiller municipal de Rixheim
Président délégué de Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)
En fonction depuis le
Biographie
Lieu de naissance Strasbourg, France
Nationalité Français
Parti politique Sans étiquette
Conjoint Livia Stoica-Becht
Diplômé de ENA (École Nationale d'Administration)
Université Paris II (DEA de finances locales et fiscalité)
Profession Magistrat administratif
Professeur associé des universités (Université de Haute-Alsace)[1]

[[Fichier:Blason de la ville de Rixheim (68).svg 150px| 110px|Olivier Becht]]
Ville de Rixheim - M2A

Olivier Becht est le maire [UMP]] de Rixheim[2] et Président délégué de Mulhouse Alsace Agglomération. Né à Strasbourg le 28 avril 1976, il est énarque et magistrat administratif[3].

Études et formation

Olivier Becht obtient un baccalauréat ES (économique et social) en 1995 au lycée privé Jeanne d'Arc de Mulhouse. Il poursuit ses études de 1995 à 1998 à l'Institut d'études politiques de Strasbourg où il se spécialise en service public.

De 1998 à 2000, il suit à Sciences-Po Paris une préparation au concours d'entrée à l'ENA. Il y est admis en 2000.

De 2000 à 2001, il effectue son service national. En parallèle, il prépare un diplôme d'études approfondies (DEA) en finances publiques et fiscalité délivré par l'Université Paris II Panthéon-Assas, qu'il obtiendra en 2001.

En 2002, il intègre l'ENA (promotion Léopold Sédar Senghor). Il effectue alors de janvier à juillet un stage au sein du cabinet du Préfet de la région Lorraine, Bernadette Malgorn.

De 2002 à 2003, il est stagiaire auprès de l'Ambassadeur de France au Danemark, Régis de Belenet[4], pendant la présidence danoise de l'Union européenne.

À l'issue de son cursus d'énarque, il intègre la magistrature administrative. Après une formation au sein du Conseil d'État d'avril à septembre 2004, il est affecté au Tribunal administratif de Nancy en qualité de conseiller, puis de Premier conseiller.

Parcours politique

De 1992 à 2007

Issu d'une famille centriste, Olivier Becht s'engage en 1992 aux côtés de Jacques Delors. Il devient alors président de la section alsacienne du club de réflexion politique « Témoin ».

Il rejoint la section du Parti Socialiste de Rixheim en 1997, par opposition au maire d'alors, Bernard Hanser (RPR)[5].

En 1998, il fonde le groupe « Rixheim Vivre ensemble ». Ce dernier comprend des membres de la droite, de la gauche, du centre ainsi que des écologistes. Le groupe se veut être une union d'intérêt communal, apolitique et porteuse d'un projet pour la Ville de Rixheim.

Le groupe d'Olivier Becht présente une liste aux élections municipales de 2001. Il obtient 31,66 % des voix. Au second tour, Bernard Hanser est réélu avec 50,47 % des voix.

Les personnes qui souhaitaient en 2004 imposer une étiquette politique de gauche à « Rixheim Vivre ensemble » quittent le groupe. Ce dernier souhaite rester une union pour l'intérêt communal, sans étiquette.

Olivier Becht s'engage en 2005 dans la campagne en faveur du « oui » au Traité établissant une Constitution pour l'Europe. Il devient directeur de cette campagne pour le Haut-Rhin.

Après le Congrès du Mans en 2005, il quitte le PS dont la doctrine ne correspond plus à ses convictions. Il devient alors « Sans étiquette ».

Au plan politique, Olivier Becht se définit comme « social-démocrate plutôt libéral », estimant que la liberté économique n'empêche pas de mettre en place des régulateurs sociaux et n'empêche pas le respect du droit des citoyens.

« J'ai essayé pendant 12 ans de faire passer ces idées au PS. Mais nous avons passé plus de temps dans des querelles de chapelle que dans la rénovation du projet politique. »

— Extrait du journal l'Alsace[6]

De 2008 à aujourd'hui

En 2008, Olivier Becht remporte les élections municipales de Rixheim à la tête d'une union pour l'intérêt communal. Dès le premier tour, sa liste recueille 56 % des voix[7].

Il est élu maire le 15 mars 2008, il est alors à 31 ans le maire le plus jeune d'Alsace à la tête d'une ville de 14 000 habitants[8].

En 2011, il est pressenti pour se présenter aux législatives de 2012 en tant que suppléant d'Arlette Grosskost, députée UMP sortante[9].

Intercommunalité

En 2008, Olivier Becht et plusieurs autres maires de communes situées à proximité de Mulhouse s'associent pour fonder le Club des 22. Cette structure avait pour objet de réfléchir à un projet politique pour l'ensemble du territoire autour de Mulhouse.

Olivier Becht participe en 2009 à la création de la grande agglomération mulhousienne, Mulhouse Alsace Agglomération. Il en est président délégué depuis le 4 janvier 2010.

Autres

En 2001, il épouse Livia Stoica[10].

Notes et références

Cet article « Olivier Becht » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).