Encyclopédie Wikimonde

Olivier Bruneau

Aller à : navigation, rechercher

Olivier Bruneau, né le 30 avril 1978, est un écrivain français[1],[2].

Œuvre

Scénariste de métier[3], amateur d'essais sociologiques, Olivier Bruneau construit une œuvre romanesque qui joue sur les codes esthétiques de la pop culture et questionne la société de son temps[4].

Le premier roman d'Olivier Bruneau, Dirty Sexy Valley[5],[6], est un pastiche et un hommage aux films d'horreur et de série Z. Il raconte l'histoire de six amis partis fêter la fin de leurs études un week-end dans une cabane dans les bois, avec l'intention de sceller leur amitié par une orgie. Ce qu'ils ignorent, c'est qu'un couple de randonneurs a mystérieusement disparu quelques jours avant leur arrivée[7].

Le livre fut salué par la critique, voyant là un bel hommage au "trash movie de Russ Meyer" selon François Angelier[8].

Pour Bernard Quiriny : « O. Bruneau pousse le bouchon plus loin, mélangeant gaiement les codes du sous-genre redneck[9] (de braves citadins, aventurés dans un milieu sauvage, tombent sur une famille de ploucs dégénérés et violents) avec ceux du film de sexploitation, tout lui étant prétexte pour écrire des scènes de sexe. Le résultat, grotesque, régressif à souhait et franchement drôle, fait penser à un mélange de Jess Franco, de Massacre à la tronçonneuse et d’American Pie, avec une sorte d’intellectualisation sous-jacente qui rappelle un peu Quentin Tarantino. »[10]

En 2020 paraît Esther, roman d'anticipation qui mêle science-fiction et thriller. Dans un futur proche, Anton et Maxine forment un couple sans histoire, doucement consumé par la routine. Mais leur vie bascule quand un lovebot prénommé Esther débarque dans leur vie. Ce livre qui aborde, avec humour, la question du transhumanisme[11],[12],[13]. Pour le magazine Brain[14] : « Olivier Bruneau nous avait déjà totalement éclaté avec Dirty Sexy Valley. Le Tarantino de la littérature française revient »[15] tandis que pour le site de critique littéraire L'Espadon[16], Esther est « un livre libérateur, drôle, intelligent, fascinant et vertigineux par les questions qu'il pose. Tant qu'il y aura des Olivier Bruneau, la littérature française se portera bien »[17].

Bibliographie

Notes et références

  1. « Olivier Bruneau (auteur de Dirty Sexy Valley) », sur Babelio (consulté le 3 avril 2020)
  2. « Olivier Bruneau », sur data.bnf.fr (consulté le 3 avril 2020)
  3. Eugénie Goloschapov, « Dirty Sexy Valley : de l'horreur et du sexe », (consulté le 3 avril 2020)
  4. « Dirty Sexy Valley - Olivier Bruneau - Déjanté - Tarantino », sur Ernest, (consulté le 3 avril 2020)
  5. « Dirty Sexy Valley | », sur le-tripode.net (consulté le 3 avril 2020)
  6. Olivier Bruneau, Dirty sexy valley, Paris, le Tripode, coll. « Météores », , 218 p. (ISBN 978-2-37055-165-8) [lire en ligne (page consultée le 2020-04-03)] 
  7. « Olivier Bruneau, partouze tout le temps », sur Libération.fr, (consulté le 3 avril 2020)
  8. « "Dirty Sexy Valley" d'Olivier Bruneau », sur France Culture (consulté le 3 avril 2020)
  9. « Redneck movies : Ruralité et dégénérescence dans le cinéma américain », sur Babelio (consulté le 3 avril 2020)
  10. (en) « TROISCOULEURS #15 Mai 2017 », sur Issuu (consulté le 3 avril 2020)
  11. « Esther », sur le-tripode.net (consulté le 15 avril 2020)
  12. « Esther - Olivier Bruneau », sur Babelio (consulté le 15 avril 2020)
  13. « Esther - Olivier Bruneau - SensCritique », sur www.senscritique.com (consulté le 15 avril 2020)
  14. « Brain Magazine », sur www.brain-magazine.fr (consulté le 15 avril 2020)
  15. « Les livres à lire pendant ce premier mois de confinement », sur www.brain-magazine.fr (consulté le 15 avril 2020)
  16. « L'Espadon » (consulté le 15 avril 2020)
  17. Obtenir le lien et Facebook, « Esther, Olivier Bruneau (Le Tripode) » (consulté le 15 avril 2020)
  18. Olivier Bruneau, Dirty sexy valley, Paris, le Tripode, , 265 p. (ISBN 978-2-37055-130-6) [lire en ligne (page consultée le 2020-04-03)] 
  19. « Esther | », sur le-tripode.net (consulté le 3 avril 2020)
  20. « Esther - Olivier Bruneau - SensCritique », sur www.senscritique.com (consulté le 3 avril 2020)
  21. « Esther - Olivier Bruneau », sur Babelio (consulté le 3 avril 2020)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).