Encyclopédie Wikimonde

Olivier Kourilsky

Aller à : navigation, rechercher

Olivier Kourilsky (né en 1945) est médecin néphrologue et auteur français de romans policiers.

Biographie

Nommé à l'Internat en 1967, chef de clinique en 1973, il est l'élève des professeurs Hamburger et Richet, puis crée et dirige le service de néphrologie dialyse du Centre hospitalier sud francilien (Essonne) de 1982 à 2010. Membre actif de la Société de Néphrologie , il est élu à deux reprises à son conseil d'administration, et est également membre de nombreuses sociétés savantes internationales. Titulaire du diplôme d'habilitation à diriger les recherches (1993), professeur associé au Collège de médecine des hôpitaux de Paris (1993), il est l'auteur de nombreuses publications (portant notamment sur le rôle du complément dans les glomérulonéphrites et les insuffisances rénales aiguës) et a contribué à plusieurs ouvrages de néphrologie[1],[2].

À la fin de sa carrière, le temps libre nouvellement acquis lui donne envie de s'essayer à l'écriture de romans policiers. Son premier ouvrage, Meurtre à la Morgue, en 2005, retrace dans le milieu médical l'ambiance estudiantine des années 60.

Au cours des années qui suivent son intérêt parallèle pour la médecine ne s'estompe pas, il continue une activité clinique à temps partiel, participe toujours aux congrès des sociétés savantes en particulier tous les deux ans au Symposium du Registre de dialyse péritonéale de langue française[3]. À cette occasion, traditionnellement, les organisateurs choisissent ses ouvrages comme prix remis aux trois meilleurs orateurs du congrès[4].

D'une année à l'autre ses romans prennent un peu de distance avec le milieu médical, sans l'oublier, mais se servent de l'intrigue pour décrire davantage le milieu de la police.

Titres et honneurs

Il a été promu au grade de chevalier de la Légion d'honneur le 14 juillet 2005[5].

Œuvre littéraire

Le Docteur K a commencé à écrire des ouvrages de fiction il y a une dizaine d'années. Il est l'auteur de sept romans policiers, tous publiés aux éditions Glyphe : Meurtre à la morgue (2005), Meurtre avec prémédication (2007), Meurtre pour de bonnes raisons (2009), Homicide par précaution (2010), Dernier homicide connu (2012), Homicide post mortem (2013), Le septième péché (2014)

Meurtre pour de bonnes raisons a été récompensé par le prix Littré en 2010[6].

Notes et références

  1. A. Kanfer, O. Kourilsky, M.N. Peraldi, Néphrologie et troubles hydro électrolytiques, Masson,1997 (2 éditions).
  2. O. Kourilsky. L'infirmière en néphro uro dialyse. Lamarre, 1995 (4 éditions).
  3. http://www.rdplf.org Registre de Dialyse Péritonéale de Langue Française
  4. http://www.rdplf.org/symposium/68-menu-gauche/symposium/631-programme-def-symposium-rdplf-2013.html
  5. Décret du 13 juillet 2005 portant promotion et nomination Journal officiel du 14 juillet 2005.
  6. Palmarès de l'édition 2010 sur le site officiel.

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).