Encyclopédie Wikimonde

Ornella Enhas

Aller à : navigation, rechercher

Ornella Enhas
Illustration.
Fonctions
Conseillère administrative de Versoix[1]
En fonction depuis le
Élection 10 mai 2015
Prédécesseur Claude Genequand
Conseillère municipale de Versoix[2]
Législature (2007-2011)
(2011-2015)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Genève
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse
Profession Assistante sociale
Femme politique

Ornella Enhas, née en 1969, est une assistante sociale et un femme politique genevoise, conseillère municipale de Versoix de 2007 à 2015 et conseillère administrative de Versoix depuis 2015.

Biographie

En plus d'être experte diplomée en assurances sociales, Ornella Enhas est également très active dans diverses associations, notamment certaines ayant pour but de faciliter l'accès à l'emploi dans les milieux défavorisés. Elle est également membre du conseil de fondation EVE à Versoix, une fondation pour la petite enfance, où elle s'engage pour le développement des places d'accueil ainsi que pour une intégration des enfants ayant des besoins spécifiques dans des structures adaptées. Elle fait aussi partie d’associations culturelles et d'association des Parents des élèves.Elle est mère de deux filles.[3]. Son mari, Hüseyin Enhas, est membre du conseil municipal de Versoix[4].

Engagements féministes

Elle est membre du centre de liaison des associations féminines genevoises (CLAFG)[5].

Carrière politique

Sa carrière politique commence en 2007, où elle est élue au conseil municipal de Versoix, qu'elle préside de 2011 à 2012[6]. Elle siège dans la commission social jeunesse. Elle est réélue en 2011. En 2015, le Parti socialiste genevois la lance à la course de l'exécutif de la ville. Lors du premier tout du 19 avril[7], son principal adversaire du PLR rate de justesse son élection à sept voix près, un deuxième tour est donc nécessaire, et elle est élue à la surprise générale lors du second tour le [8]. Elle est officiellement investie le 1er juin 2015. Elle obtient la charge de social Jeunesse, des Travaux, de la Voirie, de l'Environnement, du Développement durable, des Sports et des Manifestations. En septembre 2015, quand la Cour des comptes met en cause la gestion antérieur de l'administration de la ville, elle affirme qu «il convient d’avancer désormais avec les outils transmis par ce rapport et accompagner un retour à la sérénité dans tous les services.».[9]. Elle est maire de la ville de 2016 à 2017. Elle travaille aussi à une meilleure structure d'accueil des migrants et des requérants d'asiles, comme dans des associations, ainsi qu'à l'organisation de rencontre entre la population et les réfugiés.[10]

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).