Encyclopédie Wikimonde

Outre Tombe

Aller à : navigation, rechercher

Production indépendante, Outre Tombe - Haunted Earth au générique, (2018) est un film d'avant-garde expérimental français d'Alexandre H. Mathis tourné entièrement en extérieurs en 2015 et 2016 sur les quatre saisons dans le Sud-Ouest de la France,[1] et à Antibes (en 2017). Il a représenté deux années de tournage par intermittences et une année de montage.

Synopsis

Film sous le signe du phénix, de la salamandre[2], et de la Réincarnation.

Catherine Lapeyre, jugée pour sorcellerie, revient sur Terre des siècles après son lynchage par des villageois. Tous les lieux qu'elle traverse sont désertés par les êtres humains. Les maisons sont abandonnées par la population. Errance sans fin dans des paysages hostiles, arides, traversés par des trains fantômes qui ne s'arrêtent pas[3], voix et voitures qu'elle entend, lointaines, présences que Catherine perçoit mais qu'elle ne voit jamais. Perdue dans l'espace et dans le temps, c'est un véritable Enfer sur Terre que vit Catherine Lapeyre, qui marche tout le temps, et qui erre dans des temps parallèles. Elle ne croisera qu'un Templier vers la fin du film, sans savoir dans quel temps elle est. Seuls les animaux, encore vivants, qu'elle rencontre semblent être réels. Reconnaissant des lieux d'un passé lointain, sur lesquels elle est déjà passée, Catherine Lapeyre se retrouve aux mêmes endroits déjà traversés, qui apparaissent sous des formes différentes[4], comme les signes d'un "labyrinthe mental"[5], les signes d'autres vies qu'elle aurait vécues[6]. [7]Basculant dans la SF délétère, la fin du film, subjective, sous ses aspects lumineux, est particulièrement noire, sans espoir.

Catherine Lapeyre a réellement existé. De famille protestante calviniste, elle a été jugée en 1662. L'auteur n'a pas voulu faire un film historique. Catherine Lapeyre sert de point de départ à l'histoire d' Outre Tombe, errance élégiaque autour du temps et de l'absence.

Le poète Théophile de Viau, dont des textes sont lus dans le film, était originaire de la même région (Clairac), trois quarts de siècle avant Catherine Lapeyre.

Jouant sur des temps différents, Outre Tombe relève du film d'Anticipation dystopique, mnémonique, plus que de la SF proprement dite.

Fiche technique

  • Titre : Outre Tombe... Terre dévastée - Haunted Earth. Sous-titré : film roman au générique - "Entre la vie et la mort"
  • Production : Alexandre H. Mathis (2018)
  • Réalisation : Alexandre H. Mathis
  • Scénario : Alexandre H. Mathis
  • Dialogues : (français, anglais, italien) Alexandre H. Mathis, Pamela Stanford, Théophile de Viau, Edgar Poe (A Dream Within a Dream), Dante, Théophile Gautier
  • Images, Cadre : Alexandre H. Mathis (caméras numériques Toshiba, Nikon, Sony 4K)
  • Montage : Alain Deruelle, Alexandre H. Mathis
  • Musique : Gustav Holst, Johann Strauss (Marche de Radetzky), Alex Chilton, et sons réels (le film ne comporte en totalité sur 7 heures que 20 minutes environ de musique).
  • Genre : Fantastique, expérimental, underground
  • Durée : 418 minutes
  • Les toiles La Couturière et Fraîcheur tibétaine vues dans le film ont été peintes par Monique Delaunay.
  • 504 cabriolet Pininfarina (1969) d'Alexandre H. Mathis, conduite par Pamela Stanford et par Michel Girod.

Distribution

  • Pamela Stanford : Catherine Lapeyre, et personnage de La Mort.
  • Michel Girod : le Templier
  • avec la participation de Gilbert Grosjean, Jean-Pierre François, la voix de Michel Thomas, la voix d'Alexandre Mathis, des chiens Ugo, Martin, Ulysse, Moïse, Odin, et les faucons Kes et Ken.

Tournage

En Aqutaine à Agen (scène des danseuses Chinoises), Barbaste, Cadillac, Canal du Midi, Castelmoron d'Albret, Clairac[8], Damazan, Duras, Fauguerolles, Fauillet, Gontaud-de-Nogaret, moulin de Grateloup, La Réole, Lacépède, Lamothe-Landerron, Langoiran, Langon, Latané (lieu dit), Le Mas d'Agenais, Monclar, Montpezat d'Agenais, Moulin du Pont au-dessus du Ciron, église de Saint-Gayrand, Tonneins, et à Antibes pour les scènes de mer et aériennes.

Anciens cinémas présents dans Outre Tombe : Florida (à Langon) filmé à l'abandon, Splendid (à Langoiran), Rex (à Tonneins) détruit en 2009, filmé en 2008 à l'abandon sans toit (des arbres avaient poussé à l'intérieur), Cinématographe du Casino de Tonneins, Jeanne d'Arc (à Clairac) vestige, Rex (La Réole).

Les plans de mer ont été tournés à Antibes devant la maison de Nicolas de Staël.

Autour du film

Féru d'armes médiévales, Michel Girod sera initié, durant vingt ans, à l'art du mouvement du sabre et aux principes moraux de la voie du guerrier (bushido). Les armes vues dans Outre Tombe sont réelles. Michel Girod publie en 2018 Les Rives de l'existence (Edilivre). Il joue également dans Lady Usher's Diary (rôle d'Henri IV dont l'ombre est déjà présente dans Outre Tombe) et dans Vampyr (rôles du prêtre et de l'huissier) réalisés par Alexandre H. Mathis.

On remarquera la présence de Templiers dans tous les romans d'Alexandre Mathis.

L'actrice Pamela Stanford n'était plus apparue sur les écrans depuis 1980 et les films du réalisateur Jess Franco (auquel un rapide hommage est rendu dans Outre Tombe à travers l'enseigne d'un hôtel abandonné portant le nom Le Franco).

Autre actrice habituée aux films de Jess Franco, Monica Swinn déclara à l'isue d'une projection d'Outre Tombe : "Outre Tombe montre des choses qu'on ne voit pas. Des choses qui existent dans un autre espace-temps, Outre Tombe filme ce qui n'est pas visible."

Le monteur du film, Alain Deruelle, a réalisé, entre autres films, Terreur cannibale, en 1979, signé Allan W. Steeve, où apparaissait Pamela Stanford. Il a travaillé à partir des années 1980 comme monteur d'actualités à France 3.

En décembre 2018, Gérard Courant réalise une compression de Outre Tombe en 17 minutes 28 secondes, comprenant tous les plans du film.

Une image d'Outre Tombe, réalisée en 1976, image en surimpressions de Pamela Stanford devant des stèles du cimetière de Montmartre, figure dans le roman d'Alexandre Mathis : Edgar Poe dernières heures mornes, ainsi que sur la 4è de couverture (couleurs) de ce livre (édité en 2009). On peut décrypter sur une de ces stèles : Alexandre Eulalie. Eulalie inspira à Edgar Poe un poème. Ce plan, tout en surimpressions dès la prise de vue, revient à différentes reprises, sous différentes formes, dans Outre Tombe.

Récompenses et distinctions

Outre Tombe est cité dans Le Journal Cinéma du Dr Orlof du 1er janvier 2019 parmi les meilleurs films vus en 2018. http://drorlof.over-blog.com/2019/01/bilan-2018.html

Notes et références

  1. Pour cinéphiles avertis : 7 heures avec Pamela Stanford par Ludovic Maubreuil : "En 7 heures, le film suit l'errance d'une femme aux traits énigmatiques, qui traverse la campagne à la fois somptueuse et désertée du Sud-Ouest de la France. Des cinémas ou des moulins mangés de mauvaises herbes se superposent aux fastes photographiques de leur passé. Des arabesques ensoleillées sur un mur de pierres succèdent au vacarme de trains, etc. On retrouvre ici le goût de Mathis pour les confrontations archéo-futuristes, dégagés de toute nostalgie inopportune, mais on lui découvre surtout un précieux talent cinématographique, celui de parvenir à exhaler d'un visage immobile ou d'un paysage modelé d'ombres, ce mélange d'attirance morbide et de splendeur poignante appartenant en propre à l'esthétique du sublime." Eléments n°174, octobre-novembre 2018
  2. Récurrente dans le film sous forme figée, la salamandre reprend vie par le feu, et la lumière.
  3. "Suspense onthologique total, Pamela Stanford comme exfiltrée d'un autre temps dans un espace d'après-Apocalypse. Un espace d'après la mort de Dieu - et du cinéma ! Avec une ouverture foudroyante, la tragédie est écrite sur le visage de Pamela Stanford, et cadencée par son pas. A la troisième heure, le chant de la désolation s'amplifie, le film a quelque chose de cathare, même les ruines de l'église évoquent celles de Montségur. La partie ferroviaire m'a rappelé L'Etude aux chemins de fer de Pierre Schaeffer et Different Trains de Steve Reich. Une grande leçon de ténèbres, la route dans le brouillard, et Pamela Stanford renvoyée des enfers." Michel Marmin
  4. "Tout cela est perçu par le spectateur à travers le regard de l'heroïne même (voire même... surtout !) lorsqu'ils sont filmés objectivement.(...) Mathis joue constamment sur le rapport subjectif / objectif de la perception, la nôtre et celle de Catherine Lapeyre. Ce train qui passe comme un météore, cet avion qui traverse le ciel sont à-rebours dans sa perception : étranges ; ils étaient familiers dans la nôtre mais cessent bientôt de l'être ! Il y a métamorphose du réel qui s'opère donc, à mesure que le film déroule ses prestiges et ses vénéneux sortilèges." Francis Moury, Les Influences 22 août 2018.
  5. "Labyrinthe mental, entre la vie et la mort" signale le générique.
  6. "Outre tombe est « un Grand film minimaliste » qui va plus loin qu'Antonioni dans « le désert rouge » ! Si « le travelling est affaire de morale »... c'est un film totalement immoral ! Alexandre Mathis est le Soulages du cinéma ! Et invente l'écriture automatique au cinéma. Terry Riley de la pellicule, « Outre Tombe » est un mantra radical. Quand Alexandre Mathis est en tournage... c'est un dervish tourneur !"  Jacques Richard
  7. L'éditeur Pierre-Julien Marest écrit à ce sujet :" Au fur et à mesure, le sujet du film apparaît clairement : il s'agit du temps. L'héroïne, bien évidemment, n'appartient pas à son époque. (…) la prétendue sorcière y erre sans but, arpente mollement ces ruines, puis on la voit parcourir furieusement les routes des environs à bord d'un bolide rouge. Elle traverse sans cesse la même voie, sorte de Styx où Charon se serait métamorphosé en train hurlant, césure séparant un unique monde où le présent se mêle avec le passé, où l'espace a fait son lit avec l'absence, où les lignes qui séparent la vie de la mort semblent avoir disparu. L'une des grandes satisfactions offertes par ce film, c'est de pouvoir vaquer sept heures durant dans un océan d'images, de rêver à leur vision, quitte à se perdre dans des interprétations répondant purement à nos propres obsessions." culturopoing.com 24 mai 2019.
  8. " Alexandre Mathis fait son cinéma à Clairac, où il vient de terminer un film onirique qui a pour décor le département (...) L'héroïne du dernier film d'Alexandre Mathis Outre Tombe erre dans un monde de chaos post-apocalyptique, dont les êtres humains ont disparu. Pour illustrer cet univers de désolation, le cinéaste a posé sa caméra dans de multiples endroits du Lot-et-Garonne et de la Gironde, dont les alentours de Clairac." par Kathleen Plaisantin Sud-Ouest 26 juillet 2018

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).