Encyclopédie Wikimonde

Pôle radical et écologiste

Aller à : navigation, rechercher

Pôle radical et écologiste
Présentation
Présidents des partis fondateurs Jean-Michel Baylet,
Yves Piétrasanta
Fondation 2011
Idéologie Radicalisme
Écologisme
Couleurs jaune, bleu
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Le Pôle radical et écologiste (nom non officiel, utilisé dans l'attente de sa création) est un projet de coalition politique centriste porté par Génération écologie et le Parti radical de gauche.

Historique

Lors d'une rencontre, le 11 août 2011 à Toulouse, les présidents de Génération écologie et du Parti radical de gauche, Yves Piétrasanta et Jean-Michel Baylet, décident de la création prochaine d'un « Pôle radical et écologiste », basé sur les « valeurs sociales, humanistes, républicaines, écologistes et européennes » qui constituent un socle commun aux deux organisations.

Génération écologie avait quitté l'Alliance écologiste indépendante en , tandis que le Parti radical de gauche renonce à l'alliance envisagée avec le Parti radical, qui aurait amené à la refonte du Parti radical historique (divisé en 1972 entre son aile droite et son aile gauche à la suite de la volonté de cette dernière de signer le Programme commun des socialistes).

Le 14 décembre 2011, les deux partis signent les statuts du « Pôle Radical et Écologique » qui se donne pour but d'être «un espace de réflexion et d’action pour les deux formations politiques avec la volonté de promouvoir l’humanisme, la laïcité, la démocratie et l’écologie»[1].

Les deux partis mèneront ensemble «l’étude et la réflexion, l’organisation de conférences, l’édition de publications, l’organisation de manifestations, le partenariat avec des réseaux associatifs comme politique» et œuvreront «à la construction d’une Europe fédérale et à la mise en place d’une nouvelle politique énergétique fondée sur la transition environnementale»[2].

Élections législatives de 2012

Le Pôle radical et écologiste se manifeste et se traduit lors des élections législatives françaises de 2012 par dix candidatures émanant de Génération écologie et soutenues par le PRG. Les candidats de Génération écologie soutenus par le Parti radical de gauche se trouvent dans l'Aube (3e), Bouches-du-Rhône (6e), Bouches-du-Rhône (7e), Bouches-du-Rhône (11e), Corse du Sud (1re), Hérault (2e), Hérault (3e), Hérault (4e), Moselle (1re) et Rhône (11e).

Le site de l'Assemblée nationale recensant ces candidatures les exprime parfois sous l'étiquette Radical de Gauche, parfois sous l'étiquette Écologistes.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).