Encyclopédie Wikimonde

Paroisse Père-Frédéric

Aller à : navigation, rechercher

.

Paroisse
Père-Frédéric
Informations générales
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Québec
Région Mauricie
Diocèse Trois-Rivières
Création 1er janvier 2018
Patron Père Frédéric
Prêtre Guy Bossé
Adresse 440, rue du Charbonnier
Trois-Rivières (Québec) G8T 6S6
Nombre de communautés locales 5

La paroisse Père-Frédéric est une paroisse catholique du Québec située dans la ville de Trois-Rivières, dans le diocèse de Trois-Rivières, en Mauricie. Elle a été fondée le 1er janvier 2018 par Mgr Luc Bouchard dans le cadre de son projet de tournant missionnaire proposé le 29 août 2014. Elle regroupe cinq anciennes paroisses qui sont devenues des communautés chrétiennes de proximité.

Histoire

  • 2013-2018

La paroisse Père-Frédéric a été fondée le 1er janvier 2018 par Mgr Luc Bouchard par décret du 30 octobre 2017 dans le cadre de son projet de tournant missionnaire.

Dans sa première lettre pastorale, adressée le 22 mars 2013 à ses diocésains, l’évêque évoquait la possibilité de regrouper des paroisses : «J’ose établir ici un programme pour les 10 ou 15 prochaines années. Les paroisses doivent d’abord devenir «communautés», communautés qui s’identifient par l’accueil de la Parole, l’accueil du prochain, l’accueil de l’Eucharistie et l’accueil de la prière. Est-ce qu’on peut rêver que des paroisses s’unissent pour devenir une «communauté de communautés» où l’Évangile et les personnes ont d’abord la priorité sur les «édifices»?[1]

Puis dans une lettre du 29 août 2014 adressée à ses confrères et à ses collaborateurs et collaboratrices, pour le lancement de l’année pastorale 2014-2015 du diocèse de Trois-Rivières, l’évêque écrivait qu’il « souhait[ait] mobiliser les leaders afin de définir plus clairement les contours d'un projet de tournant missionnaire. » Et il annonçait la confection d’un diagnostic qui fut déposé en novembre 2014.

L’année 2014-2015 fut considérée comme une année de travaux préliminaires qui permit de présenter aux paroisses le rapport de diagnostic organisationnel du diocèse et de se l’approprier. L’année 2015-2016 fut celle de la phase 1 du projet, «l'occasion de réfléchir sur l'état de la mission dans nos communautés et de clarifier le contenu du tournant missionnaire, ce sur quoi il y aura des changements à faire»[2]. Il y a eu la formation de huit groupes de travail et la tenue de deux consultations publiques. Puis l’année 2016-2017 fut celle de la phase 2, au cours de laquelle des projets de regroupement de paroisses ont été examinés et acceptés, de sorte qu’après une troisième consultation publique, l’évêque a déposé, le 5 février 2017, ses orientations pastorales qui contiennent entre autres sa décision quant à la formation de 12 nouvelles paroisses et le maintien de deux paroisses. Des comités de transition ont été formés pour chacune des nouvelles paroisses, composés de deux représentants par paroisse, pour identifier la paroisse d’accueil, fixer le siège social et adopter une grille de répartition des dépenses communes dans la nouvelle paroisse, entre autres sujets[3] Les comités de transition se sont réunis entre mars et octobre 2017 en vue de l’ouverture des nouvelles paroisses le 1er janvier 2018.

Après l’annonce de la création des nouvelles paroisses le 5 février 2017, le comité de nomination du diocèse a fait ses recommandations et l’évêque a, en mai 2017, nommé les prêtres modérateurs et les coordonnatrices et coordonnateurs des nouvelles paroisses. Ces personnes sont entrées en fonction le 7 septembre 2017. Ce tandem a ensuite recommandé à l’évêque la nomination des autres membres de leurs équipes pastorales paroissiales respectives puis, à compter de l’automne 2017, ces équipes ont nommé les membres des nouvelles équipes de vie communautaire (ÉVC) de chacune des paroisses. Ce sont ces ÉVC qui ont organisé les assemblées de paroissiens en janvier 2018 pour élire les membres des nouveaux comités locaux des affaires économiques.

  • 1997-2003

Ce remodelage 2013-2018 des paroisses du diocèse de Trois-Rivières a été précédé d’une pareille opération sous le thème «Avec le souffle de l’Esprit-Saint, bâtissons l’avenir», commencée en 1998 dans tout le diocèse, sous Mgr Martin Veillette, alors évêque diocésain. À la suite des réflexions dans chaque paroisse, Mgr Veillette lançait en 2000 un projet de remodelage des paroisses. Sommairement, cette opération a résulté en la fusion de certaines paroisses dans le diocèse, en la création d’unités paroissiales et en un statu quo pour certaines autres paroisses.

Communautés chrétiennes de proximité

L’une des orientations du projet de tournant missionnaire (2017) est de former des « communautés de communautés », pour reprendre l’expression du pape François. Ainsi, la paroisse Père-Frédéric est une nouvelle communauté regroupant cinq communautés chrétiennes locales de proximité, toutes cinq créées le 1er janvier 2018 par Mgr Luc Bouchard dans le cadre du projet de tournant missionnaire.

Tournant missionnaire

Le projet de tournant missionnaire lancé par Mgr Bouchard vise à amener les communautés du diocèse de Trois-Rivières à mettre en place des conditions plus favorables à la mission de l’Église catholique. Selon l’évêque, il vise à revoir la « manière de faire Église », à donner « la priorité aux communautés de baptisés plutôt que sur les bâtisses », à « mieux incarner la présence du Christ à notre monde »[4]. Selon les orientations diocésaines, le Tournant missionnaire est un « mouvement de conversion dans l’Église universelle et dans chaque diocèse catholique pour donner priorité au témoignage d’une Église en sortie, qui va à la périphérie, moins préoccupée de sa survie interne, pour être un signe tangible de l’amour de Dieu et de sa miséricorde. » Pour l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard, « notre Église diocésaine vit un passage important de son histoire. Fidèles à nos racines, nous avançons vers l'avenir avec humilité, dans un esprit de service, soucieux des plus pauvres et des plus faibles de notre société, ouverts à la jeunesse, attentifs à la croissance de la vie humaine et de la foi. Ce Tournant missionnaire nous invite à prendre le large, à sortir de nos sentiers battus, à risquer l'ouverture de nouveaux chemins pour témoigner de l'Évangile du Christ. »[5]

L’équipe-projet du Tournant missionnaire veut inscrire cette vision sous l’éclairage de l'exhortation apostolique La Joie de l’Évangile (no 28) du pape François : « La nouvelle paroisse est présence ecclésiale sur le territoire, lieu de l’écoute de la Parole, de la croissance de la vie chrétienne, du dialogue, de l’annonce, de la charité généreuse, de l’adoration et de la célébration. À travers toutes ses activités, la paroisse encourage et forme ses membres pour qu’ils soient des agents de l’évangélisation. Elle est communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire »[6].

D’une manière générale, selon le théologien belge Alphonse Borras, une paroisse doit être en un lieu une «Église pour tout, pour tous et par tous»[7], c’est-à-dire répondre à tous les besoins en mettant en œuvre les quatre axes pastoraux («pour tout»), dans un principe d’ouverture et d’inclusion («pour tous»), en se partageant en coresponsabilité la mission de la paroisse entre tous les baptisés («par tous»).

Les quatre axes pastoraux dans lesquels interviennent les paroisses sont : 1) l'engagement pour la transformation du monde; 2) la fraternité ouverte à tous et toutes sans exclusion; 3) l'éducation de la foi; et 4) la célébration.

Par ailleurs, dans La Joie de l’Évangile (no 24), le pape François écrit que « l’Église en sortie est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent ». Ces cinq verbes d’action sont proposés aux baptisés dans leur mission : prendre l’initiative, s’impliquer, accompagner, fructifier et fêter.

D’une manière plus spécifique, les orientations diocésaines formulées en 2017 proposent pour l’immédiat cinq enjeux que devront s’approprier les nouvelles paroisses, dont Sainte-Élisabeth :

  1. L’enjeu de la solidarité avec les plus pauvres
  2. L’enjeu du besoin de donner un sens à la vie et aux événements de la vie
  3. L’enjeu de l’engendrement des chrétiens et de la formation à la vie chrétienne
  4. L’enjeu de la relation avec les jeunes générations
  5. L’enjeu de la relève vocationnelle et du renouvellement du leadership

Forme juridique

Au plan du droit canonique, la paroisse Père-Frédéric a été créée par décret de Mgr Bouchard en vertu de l’article 515 du Code de droit canonique.

Au plan civil, la paroisse a été constituée en corporation à but non lucratif en vertu de la Loi sur les fabriques sous le nom La Fabrique de la paroisse Père-Frédéric. La corporation est inscrite au registre des entreprises du Québec, conformément à la Loi sur la publicité légale des entreprises (chapitre P-44.1).

Organisation

L’organisation de la nouvelle paroisse repose sur cinq principes ecclésiologiques de base[8] :

  1. La communauté chrétienne de proximité naît de la Parole de Dieu et de l’Eucharistie.
  2. La communauté chrétienne de proximité est tout entière responsable de la mission. Tous les membres de la communauté chrétienne de proximité sont coresponsables de cette mission, chacune et chacun y apportant quelque chose d’unique et de précieux.
  3. Quelques membres de la communauté chrétienne de proximité assurent le service de l’animation de la vie communautaire.
  4. Les ministres ordonnés, prêtres et diacres, et les agentes et agents de pastorale laïques, en communion avec l'Évêque diocésain, exercent une autorité de service[9] et de soutien auprès de la nouvelle paroisse et des communautés chrétiennes de proximité qui la composent.
  5. La nouvelle paroisse est une communauté de communautés chrétiennes de proximité.

Elle comprend des groupes, des responsables et des bénévoles soutenus par du personnel[10] :

1. Des collectivités en communion pour le service de l’animation de la mission :

  • la communauté chrétienne de proximité;
  • la nouvelle paroisse;
  • l’unité pastorale;
  • la communauté diocésaine.

2. Des équipes de terrain au service de l’animation de la mission :

  • l’Équipe de vie communautaire, dans chaque communauté chrétienne de proximité;
  • l’Équipe pastorale paroissiale, commune aux deux paroisses de Sainte-Élisabeth et Saint-Laurent-de-la-Moraine;
  • la Table paroissiale de concertation pastorale, regroupant tous les responsables des communautés chrétiennes de proximité.

3. Des équipes de terrain au service du soutien matériel de la mission :

  • l’Assemblée de fabrique (dite aussi Conseil de fabrique), composée d’un ou deux marguilliers élus par chaque communauté chrétienne de proximité;
  • le Comité local des affaires économiques, dans chaque communauté chrétienne de proximité.

4. Des responsabilités exercées par des personnes :

  • le prêtre-modérateur et la coordonnatrice ou le coordonnateur de la pastorale paroissiale, qui ensemble forment «un tandem de référence pour l’Équipe pastorale paroissiale et l’ensemble de la nouvelle paroisse. [11]»
  • le(s) prêtre(s) collaborateur(s);
  • l'agente ou l'agent de pastorale laïque;
  • le diacre permanent;
  • l’accompagnatrice ou accompagnateur diocésain;
  • l’agente ou l’agent d’administration de la nouvelle paroisse;
  • les marguilliers et la personne à la présidence de l’Assemblée de fabrique.

5. Des personnes bénévoles dans la nouvelle paroisse.

6. Les autres membres du personnel :

  • l’agente ou l’agent d’administration, dans chaque communauté chrétienne de proximité
  • le personnel affecté aux églises (sacristain, entretien, etc.)
  • le personnel affecté aux cimetières

L'équipe pastorale paroissiale

Les tandems sont entrés en fonction en septembre 2017. Les autres membres sont entrés en fonction au cours de l’automne 2017.

Liste des membres successifs des équipes pastorales paroissiales
Période Prêtre Coordonnatrice Autres membres
Depuis 2017 François Donaldson Diane Pichette Maurice Blanchette, Lucie Descheneaux et Claude Verner

Notes et références

  1. Mgr Luc Bouchard, « Perspectives d’espérance pour le diocèse de Trois-Rivières, Lettre pastorale adressée aux fidèles du diocèse », Diocèse de Trois-Rivières, Pâques 31 mars 2013, page 16.
  2. Explication par Lise Filteau, coordonnatrice à l'évêché de la pastorale d'ensemble, le 3 septembre 2015 lors du lancement de l’année pastorale 2014-2015.
  3. Voir la liste des membres des comités de transition sur le site web du diocèse de Trois-Rivières : http://www.diocese-trois-rivieres.org/images/diocese_TR/Osons_le_tournant_missionnaire/Liste-des-membres-des-comits-de-transition.pdf
  4. Lettre de Mgr Luc Bouchard à ses confrères et ses collaborateurs et collaboratrices, Trois-Rivières le 29 août 2014, 2 pages
  5. Équipe-projet du Tournant missionnaire, Orientations diocésaines du Tournant missionnaire, Document officiel du 5 février 2017, Trois-Rivières, Diocèse de Trois-Rivières, 2017, page 41 et page iii
  6. Pape François, La joie de l’Évangile, Exhortation apostolique Evangelii gaudium sur l’annonce de l’Évangile dans le monde d’aujourd’hui, Montréal, Médiaspaul, 2013, paragraphe no 28
  7. Alphonse Borras, Les communautés paroissiales. Droit canonique et perspectives pastorales, Paris, Les Éditions du Cerf, 1996. Reprise dans Paroisses et ministère : Métamorphoses du paysage paroissial et avenir de la mission, Paris, Cerf, 2001, page 104. Et dans Olivier Bobineau, Alphonse Borras, Luca Bressan, Balayer la paroisse ?: Une institution catholique qui traverse le temps, Paris, Les Éditions Desclée De Brouwer, 2017
  8. Équipe-projet du Tournant missionnaire, Orientations diocésaines du Tournant missionnaire, Document officiel du 5 février 2017, Trois-Rivières, Diocèse de Trois-Rivières, 2017, page 11
  9. En note de bas de page, les orientations diocésaines précisent ce qu’il faut comprendre de l’expression «autorité de service» : «Au sein de l’Église, toute forme d’autorité doit être exercée dans un esprit de service pour la croissance du Royaume et pour le bien des personnes et des communautés, à l’exemple de Jésus-Serviteur, lors du lavement des pieds à la dernière Cène.» Voir page 11
  10. La liste de ces groupes et responsables se trouve à la page 13 des orientations diocésaines. Leur description suit aux pages 14-41. Voir : Équipe-projet du Tournant missionnaire, Orientations diocésaines du Tournant missionnaire, Document officiel du 5 février 2017, Trois-Rivières, Diocèse de Trois-Rivières, 2017, page 13
  11. Équipe-projet du Tournant missionnaire, Orientations diocésaines du Tournant missionnaire, Document officiel du 5 février 2017, Trois-Rivières, Diocèse de Trois-Rivières, 2017, pages 22-23. Le document ajoute : «Qu’est-ce qu’un tandem prêtre-modérateur et coordonnatrice ou coordonnateur de la pastorale paroissiale? Le tandem prêtre-modérateur et coordonnatrice ou coordonnateur s’inscrit dans la logique d’équipe qui encourage les solidarités, le partage des tâches et la relation de vis-à-vis qui peuvent porter des fruits. En ce sens, le tandem revêt un caractère obligatoire. L’esprit du Tournant missionnaire en est un de communion et de travail d’équipe pour la mise en oeuvre des orientations visées.

Bibliographie

  • Annuaire diocésain 2018
  • Équipe-projet du Tournant missionnaire, Orientations diocésaines du Tournant missionnaire, Document officiel du 5 février 2017, Trois-Rivières, Diocèse de Trois-Rivières, 2017

Voir aussi

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).