Encyclopédie Wikimonde

Parti social français en Lorraine

Aller à : navigation, rechercher

Le Parti social français en Lorraine (PSF) est l'une des branches régionales du parti politique français nationaliste éponyme, le Parti social français. Son existence s'étend de 1936 à 1939[1] .

Dirigeants régionaux

Noms apparaissant en gras : membres avérés des Croix de feu.

  • Edmond Labarre (Nancy) 1936-1937.
  • Raymond Andrès (Metz) mars 1937-1939.

Adjoints de Raymond Andrès :

  • Georges Thouveny, né le 21 mai 1906 à Metz, négociant messin, membre des Croix de feu depuis 1935 au moins, administrateur de la société ESLO.
  • Jean-Philippe Grange, directeur du bureau politique régional et directeur du bureau politique de la Fédération mosellane de 1936 à 1939
  • Jean-Marie Glatigny, ingénieur à Nancy, délégué régional des EVP (Équipes volantes de protection, le service d'ordre du parti), administrateur de la société ESLO, qui édite en 1937-1938 le périodique lorrain du PSF, L'Espoir lorrain.
  • Paul Ducos de la Haille, agent d'usine à Metz, administrateur de la société ESLO.
  • Cambrai, inspecteur régional du Petit journal.
  • Marius Aigrain, délégué régional adjoint en 1939.

Présidents de la Fédération départementale de Meurthe-et-Moselle

  • Edmond Labarre (1936-1938).

Vice-présidents en 1936 :

Vice-présidents en 1937-1938 :

  • Louis Messager, né à Paris le 13 octobre 1890, agent commercial, Croix de feu depuis 1928, administrateur de la Société lorraine d'éditions, directeur du bureau politique.
  • René Méligne.
  • secrétaire général : Gaston Vincent, industriel à Nancy, administrateur-délégué de la société ESLO.

Membres du comité fédéral :

René Méligne, délégué à la propagande, Desarmoise, délégué aux EVP, Georges Dussaussois, directeur de L'Espoir lorrain, Jean d'Arbonneau (président de la circonscription de Nancy), le commandant Aubrion (président de la circonscription de Longwy), André Ferrand (circonscription de Dombasle) et Henri Lanrezac (circonscription de Lunéville).
  • René Méligne (septembre 1938 - 1939), né à Paris le 4 février 1901, inspecteur du contentieux, délégué de rue du PSF, puis délégué à la propagande pour la Meurthe-et-Moselle, vice-président puis président, directeur du Flambeau de Lorraine en 1939 (organe local du Parti social français) et administrateur-délégué de la société lorraine d'éditions qui l'édite.

Vice-présidents :

  • Louis Messager
  • Cambrai
  • secrétaire général : René Klaine (1909-1988), fils d'un employé aux hauts-fourneaux de Maxéville et élève d'une école de commerce puis de l'I.C.N. à Nancy dont il sort major en 1927, il entre aux Grands Moulins de Paris comme cadre en 1929. Il est membre des Volontaires nationaux. Muté à Nancy en 1937 comme secrétaire général des Grands Moulins, il en devient le directeur administratif après la guerre. Il est chargé des questions financières de la fédération PSF. Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier.

Autres cadres notables :

  • André César-Millery, né le 24 août 1886 à Nancy, architecte, secrétaire général de la Société des architectes de l'Est de la France, président de la Société lorraine d'éditions qui édite à Nancy en 1939 le Flambeau de Lorraine.
  • Raoul Levard, né à Litry le 15 novembre 1888. Officier d'active avant la guerre de 1914-1918, il le reste jusqu'en 1927. Blessé et fait prisonnier pendant la Grande Guerre, il finit commandant de réserve. Administrateur de la Société lorraine d'éditions, il est le secrétaire général des Établissements Gouvy à Dieulouard.
Membre des Jeunesses patriotes entre 1933 et 1935, membre et animateur en 1934-1935 d'un éphémère Centre d'action sociale et politique de Pont-à-Mousson patronné par Louis Marin et lié aux élus locaux modérés, il devient le président de la section Croix-de-feu de Dieulouard en 1936, vice-président de la section du Parti social français de Pont-à-Mousson, puis président de la sous-section de Dieulouard.
Propagandiste actif, il est aussi l'administrateur de la Société lorraine d'éditions qui édite Le Flambeau de Lorraine.
Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier et reste en captivité en Allemagne jusqu'en 1941 ou 1942.

Présidents de la Fédération départementale de la Moselle

  • Raymond Andrès (1936-1937).

Vice-présidents :

  • Marius Aigrain.
  • Albert Clapeau, président de la section de Sarrebourg.
  • Jean Murez, président de la section de Thionville.
  • secrétaire général : Georges Thouveny.
  • Marius Aigrain (mars 1937-1939).
  • Georges Thouveny (1939).

Vice-présidents :

  • Alfed Dicop, comptable à Metz, commissaire aux comptes de la société ESLO.
  • Vouriot.

Président de la Fédération de la Meuse

Georges Bertrand (1936-1939), membre des Croix de feu de Bar-le-Duc en 1935.

  • Vice-président : Fernand Barinet, président de la circonscription de Saint-Mihiel.
  • Trésorier : Pierre d'Herbécourt, président de la circonscription de Verdun.
  • Michel Ober, délégué aux EVP.

Président de la Fédération départementale des Vosges

  • (Commandant) Roger Deyber (1936-1939), né le 27 juin à 1878 Decazeville, chef de bataillon en retraite en 1934, proche sinon membre des Croix de feu, président de la section de Saint-Dié du PSF et président départemental.

Adjoints :

  • Me Jean Perrout, avocat, délégué à la propagande des Croix de feu vosgiens, président de la section PSF de Châtel-Nomexy puis d'Épinal, délégué à la propagande
  • Robert Theisen, né à Paris le 13 janvier 1899, employé de commerce puis directeur du Comptoir textile de Remiremont, président de la section PSF de Remiremont en 1938-1939, directeur du bureau politique.
  • Urban, délégué aux EVP.
  • Fiquet.

Élus locaux

Notes et références

  1. Jean-François Colas, Les Droites nationales en Lorraine dans les années 1930 : acteurs, organisations, réseaux, thèse de doctorat, Université de Paris X-Nanterre, 2002, 3 volumes.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).