Encyclopédie Wikimonde

Patrice Hernu

Aller à : navigation, rechercher
Erreur Lua dans Module:Wikidata/Outils à la ligne 95 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Patrice Hernu, né le 21 janvier 1948, est un homme politique français. Il est le fils de Charles Hernu.

Patrice Hernu est franc-maçon, il a été ré-initié au Grand Orient de France en janvier 1970. Il avait été reçu « lewton » (du vieux français leuton) en 1955, à l'âge de sept ans, dans une loge dite des Stuarts à Germain-en-Laye (la tradition jacobite) selon un vieux rituel d'adoption isiaque. Cette cérémonie est relatée dans le livre Les Fils de la Lumière de Roger Peyrefitte. Patrice Hernu milite actuellement pour une spiritualité ouverte, une rénovation profonde des sociétés initiatiques et un humanisme moderne qui tienne un plus grand compte des nouveaux acquis de la science et un effort de vérité historique sur les sources de notre civilisation[réf. souhaitée]. Il a été président jusqu'en novembre 2012 de l'association maçonnique semi-ouverte D&DF. Il est avec Pierre Chastanier (président fondateur) le confondateur de la CIU (Cercle Inter Universitaire) qui entend participer à la redéfinition de l'esprit des Lumières en réunissant des représentants au plus haut niveau de tous les courants spirituels et philosophiques, agnostiques compris.

Biographie

Administrateur de l'Insee, il fut le corédacteur avec Jean-Michel Belorgey du chapitre Environnement du programme « Changer la Vie » du parti socialiste en 1972[1]. Parallèlement, il enseigne à l'Université Dauphine l'économie d'entreprise à travers les travaux du Club de Rome et propose de nouvelles stratégies d'entreprise adaptées à ce constat. Il s'éloigne du parti socialiste après le congrès de Metz (1979) où les courants animés par Michel Rocard et Pierre Mauroy ne participent pas à la résolution majoritaire,[non neutre] pour sceller l'accord de l'Union de la Gauche.

Proche de Michel Rocard, il participera en 1989 à la fondation de Génération écologie auprès de Brice Lalonde, Jean-Louis Borloo et Jean-Michel Belorgey. Animateur du courant Fraternité d'abord qui comptera Noël Mamère dans ses rangs, il prend parti pour Brice Lalonde dans l'affrontement de ce dernier avec Noël Mamère que Patrice Hernu empêche de prendre la direction du mouvement qui, de ce fait, ne rejoint pas la gauche (1994) avec l'étiquette. Devenu secrétaire général, il finira par rompre avec Brice Lalonde en 1996. Cofondateur de Force démocrate avec François Bayrou, il devient le porte-parole Écologie et DD de l'UDF dont il a rédigé l'essentiel du programme environnemental[2]. Le 4 octobre 1996, il signe avec François Bayrou un pacte écologique en dix points, lequel préfigure le pacte de Nicolas Hulot sur plusieurs points (http://weblet.environnement.org/users/81/Articles/Pacte_ecologie_democrate_1996.pdf)[réf. souhaitée], notamment sur la fiscalité. Fidèle à François Bayrou mais voulant porter l'écologie au cœur d'une grande formation de droite, il est l'un des cinq présidents cofondateurs de l'UMP[réf. souhaitée].

En 1999, il écrit un livre, Affaire Hernu histoire d'une calomnie, pour infirmer l'enquête de L'Express sur les soupçons d'espionnage de son père au profit du bloc de l'Est.

C'est avec Serge Lepeltier et Nathalie Kosciusko-Morizet qu'il participe à la fondation de l'UMP au nom de l'écologie. Il déchantera rapidement, regrettant essentiellement la faiblesse des orientations écologiques[non neutre]. Une fois Nathalie Kosciusko-Morizet élue députée, celle-ci, pourtant à l'origine porte parole d'Écologie bleue et proche de l'Élysée comme de Nicolas Hulot, s'investira surtout dans le tout nouveau Conseil du développement durable[non neutre]. L'activité de ce Conseil restera, sous l'autorité de Michel Barnier, trop inactif au goût de Patrice Hernu. [réf. souhaitée]. Patrice Hernu s'éloigne alors (2004) de l'UMP pour recréer un réseau France Bleue, indépendant, dont la lettre France-Europe-Planète Bleue regroupe progressivement près de 40 000 affiliés. Il cherche depuis 2006 à constituer un regroupement d'associations et d'ONG dont le but soit de concilier écologie et nouvelle croissance, notamment avec l'aide du Fonds Français pour la Nature et l'Environnement (FFNE, organisation créée en 1967 par Jean Sainteny à l'initiative du Général de Gaulle et du Prince Bernard des Pays-Bas). Patrice Hernu ne participe pas à l'initiative de Nicolas Hulot. Convaincu que les grands partis doivent s'approprier l'écologie avec leurs propres bagages, il considère que cette initiative aboutit à déléguer à des gourous médiatiques une responsabilité devenue essentielle.

À l'élection présidentielle de 2007, il appelle l'ensemble des écologistes réalistes à voter pour Nicolas Sarkozy, qu'il qualifie de « mieux-disant écologique ». Mais son réseau reste indépendant des partis politiques[réf. souhaitée]. Patrice Hernu aurait voulu constituer un parti écologiste bleu avec tous les écologistes non Verts, sur une base réaliste et transversale aux partis, notamment avec Corinne Lepage. Mais ce projet se heurte à l'émiettement politique de l'écologie et au fait que Corinne Lepage, avec CAP21, a rejoint François Bayrou. De ce fait, les anciens réseaux d'Écologie Bleue se sont rapprochés de Valeur Ecologie avec Serge Lepeltier et François Grosdidier dans l'espoir de fédérer les écologistes réalistes et humanistes de la majorité présidentielle (Newsletter n° 1 de Valeur Écologie). En revanche, le réseau France Bleue s'oriente définitivement vers une activité de think tank en partenariat avec des ONG telles que Pro-Natura International et le FFNE.

Notes et références

  1. CHANGER LA VIE, PROGRAMME DE GOUVERNEMENT DU PARTI SOCIALISTE - Auteur : F. Mitterrand - Édité par FLAMMARION -Paru en 1972
  2. L'introuvable écologisme français ? - Auteur : Guillaume Sainteny - Paru le: 13/05/2000 - Éditeur : PUF Collection : politique d'aujourd'hui ISBN 2-13-050485-X EAN : 9782130504856 - 540 pages

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 342 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • whoswho.fr
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).