Encyclopédie Wikimonde

Patricia Van

Aller à : navigation, rechercher

Patricia Van, née le 14 Février 1967 à Rueil-Malmaison est une photographe plasticienne française. Elle apprend la photographie et la mise en scène avec son père dès son plus jeune âge. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie

Patricia Van commence à travailler comme mannequin, suit une formation à Paris-I-Panthéon-Sorbonne en arts plastiques et cinéma de 1993 à 1997 obtient un master puis s’inscrit en littérature à la Sorbonne. Elle fréquente en même temps l’atelier de modelage-sculpture de Jean-François Duffau à l’école des Beaux-arts de Paris de 1994 à 1996 ce qui oriente de façon définitive son travail pour le corps humain, le nu, la beauté et « la mode sans la mode ». Parallèlement,  elle  étudie au studio Jack Garfein la direction d'acteur puis travaille sur des plateaux de cinéma en mise en scène. Publiée dans les magasines (Brutus Japon, M, Etc ) elle collabore également avec les grands cinéastes asiatiques, comédiens et musiciens en mode reportage et portrait.

En 1999, elle  commence à exposer avec Michèle Maurin, pour la D.G.A.C, Direction Générale de L’Aviation Civil à Paris.

En 2000, la Maison des Sciences Economique-CNRS à Paris lui produit sa première exposition, une série de nu en argentique noir et blanc « Corps et Architecture I ». Elle continue la suite de la série et produit sa deuxième exposition dans une paroisse et avec les  monuments de Paris la nuit, ces photographies sont ensuite publiées et exposées à la biennale internationale de l’image et l’Inist – L’Institut des informations techniques de Nancy.

En 2009, elle est représentée par la galerie d'art photographique Argentic à Paris.

En 2010, elle commence à réaliser une série de triptyques numériques en couleur.

En 2013, elle présente son travail chez exatys, une collection de petits formats argentiques noir et blanc et numériques.

Aujourd’hui, elle prépare une exposition et un livre sur la rétrospective de son travail photographique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Son travail se présente sous formes de séries, de petites séquences photographiques (triptyques).

Ses images révèlent une approche instinctive, une représentation symbolique du monde, poétique sans artifice lié aux avantages et aux contraintes de la lumière naturelle et urbaine, un travail entre l’art et la mode, à la frontière de la photographie de reportage dans un contexte psychanalytique

et esthétique. Des histoires romantiques entre le rêve et la réalité, une recherche de la vérité dans le secret de la nudité, de l'espace et du temps, de l’âme liée à la lumière naturelle de l’horizon.

En parallèle, Patricia Van explore le médium vidéo et film.

Dans les années 2009, elle se met à utiliser les outils de post-production numériques qui lui donnent une plus grande liberté de modification et de contrôle des valeurs chromatiques et initie sa première série en couleur.

À partir de 2013, Patricia Van emploie d’autres types de manipulations numériques, post prise de vue, qui ont toutes pour effet d’accentuer la dimension spirituelle, graphique et artificielle de son travail, de la superposition à la fusion « effacer le visible pour révéler l’invisible »

Par la suite, elle va également s’emparer d’éléments architecturaux pour les fondre dans ses tirages en surimpression.

Séries photographiques et Triptyques

Années 1990

·       En soi, 1992-2002

·       Wings, 1999

Années 2000

·       Asian portrait I, 2003

·       Asian portrait II, 2004

·       Dream,  2005

·       Eden, 2006

·       Earth, 2007

·       Remember, 2008

Années 2010

·       Macam, 2010

·       Lostbags, 2012

·       Redkill, 2013

·       Les Trois Grâces, 2013

·       Space Dress, 2014

·       Dresscode, 2015

·       Royal blue code, 2016

·       495052 code, 2016

·       Father’strees,2016

·       Nuage Hommage, 2017

·       Palme bleue, 2018

·       Nudités des ondes secrètes, 2018

·       Paravent romantique, 2018

·       L’éventail, 2018

·       Inside Art, 2018

·       Inside Mystery, 2018

·       Le Manteau noir d’Ysore, 2018

·       Nu à la méridienne, 2018

·       Hommage blanc, 2018

·       Vague à l’âme, Polaroïds, 2018

·       Wing_Wing, 2018

Installation et Performance

En parallèle, Patricia Van explore d’autres formes d’expressions et transcende le médium de la photographie comme image fixe.

. Corps & Architecture I II III, 2000-2003. Performance, série de nu argentique noir et blanc à la Maison des Sciences Economiques, Paroisse Notre-Dame des Champs et Monuments de Paris la nuit

. Au delà, ici, ailleurs et autrement, 2013-2016. Installation, série numérique de dix-sept photographies de nu assemblées en hexagramme

. Au delà, infime variation, 2014.  Série de quatre photographies tirée de l’installation au-delà, ici, ailleurs et autrement

Clip et Film

. I want you [archive], 2002. Clip réalisé à Beauduc en avec la collaboration de Pascal Fousset

. Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, 2003. Coaching enfant Mise en scène

. Asian Star, 2004. Réalisation de portrait de comédiens et réalisateurs asiatiques pour Pathé

. Imposture, 2005. Making off du film en collaboration avec Patrick Bouchitey et Leatitia Chardonnet

. L’extravagant [archive], 2008. Clip réalisé à Paris 14

. Spectrum Films, 2009-2019. Réalisation de Portrait  

Expositions

1999 « Esprit du ciel » Grand hall, Direction Générale de l'Aviation Civile, Paris.

2000 « Corps et Architecture I » Maison des Sciences économiques - CNRS, Paris

2001 « Pol'arts sur Ile »  Théatre Jean Vilar, l'Ile Saint Denis.

        « Corps et Architecture I » INIST- Batiment Jean Nouvel-CNRS, festival du film de chercheur, Nancy.

2002 « Une femme nue » Tour Jean sans peur, Paris.

2003 « Corps et Architecture II III » Espace Berger-Levrault, Biennale Internationale de l'image, Nancy.

2012 « Urban Nude » Mois de la photographie Maison des associations du 14ème, Paris

2015 « Paris la nuit » Galerie Argentic, Paris

2017 « Dresscode I II III » Biennale du mois de la photo Mairie 14ème, Paris      

       « Zen » Galerie Argentic, Paris

2019 « Collections des petits liens » Exatys, Paris

Bibliographie

« Une femme nue [archive] » Editions Alternatives, Paris, 2002

« Rozda [archive] » Szépmuvészeti Museum, Lavoir. Editions catalogue szépmuvészeti Museum, Rétrospective de l’œuvre graphique de Rozsda, Musée des Beaux-Arts, Budapest et Espace Bateau-Lavoir, Paris, 1997

http://melusine-surrealisme.fr/wp/wp-content/uploads/2019/03/2019-03-07-Melusine-numerique_BAT.pdf

Liens externes

Site officiel de Patricia Van : www.patricia-van.com

Notes et références

1. Catalogues d'exposition Patricia Van

2. Endre Rozsda, l’œuvre graphique, éd. du musée des Beaux-Arts de Budapest, 2001. Sous la direction de David Rosenberg. Textes de : Sarane Alexandrian, Péter Esterhazy, François Fejtö, Françoise Gilot et Gabor Pataki (cat. bilingue hongrois / français). illustration de Endre Rozsda et François Fejto, Paris, Bateau-Lavoir, 1998, photo : Patricia Van

3.« l’esprit du ciel [archive] » DGAC [archive], 1999

4.« Le Corps » Biennale internationale de l’image de Nancy, 2003

5. « Paris la nuit [archive] »

6.« Exatys [archive] »

7.« clichés d’amour [archive] » CHRISTOPHE
Article publié sur Wikimonde Plus.