Encyclopédie Wikimonde

Patrick Nebout

Aller à : navigation, rechercher

Patrick Nebout
Personnage de fiction apparaissant dans
Plus belle la vie.

Naissance
à Marseille, Drapeau de la France France
Sexe Masculin
Cheveux Chatains
Yeux Verts
Activité Commandant de Police
Famille parents :
  • Daniel Maréchal
    (décédé le 26 février 2014)
  • Emmanuelle Dewolf
    (décédée en 1975)

fils :

belles-filles :

épouse :

  • Babeth Nebout (depuis 1997)

beaux-parents :

  • Jocelyn Cendré
  • Yolande Cendré
Entourage
  • Samia Boher (amie et subalterne)
  • Jean-Paul Boher (ami et subalterne)
  • Jean-François Leroux (ami et subalterne)
  • Sara Douala (ancienne supérieure hiérarchique)
  • Constance Dorléac (ancienne supérieure hiérarchique)
  • Sandrine Boury (amie et collègue, décédée)

Interprété par Franck Sémonin (saisons 8 et 9)
Jérôme Bertin (à partir de la saison 9)
Séries Plus belle la vie
Première apparition 23 mars 2012 (Épisode 1945)
Saisons 8 et suivantes
Épisodes 386 (au 04/07/2014)

Patrick Nebout est un personnage du feuilleton télévisé Plus belle la vie qui apparaît pour la première fois dans la huitième saison, interprété par l'acteur Franck Sémonin jusqu'en juin 2013 puis par Jérôme Bertin dès septembre 2013.

Vie privée

1997 - en cours :
Patrick épouse Élisabeth (dite "Babeth"), une jeune femme récemment divorcée avec deux filles jumelles. De cette union naît un garçon : Valentin (1996)

Histoire

Originaire de Marseille, il a été abandonné à 4 ans à la suite de la mort par balle de sa mère, Emmanuelle Dewolf, et a été recueilli par la DDAS. Il passe son enfance à Paris. Patrick Nebout est le mari de Babeth Nebout, avec qui il a eu un fils, Valentin. Il est le beau-père des deux filles jumelles de Jean-François Leroux et Babeth, Léa Leroux et Émilie Leroux. Il demande sa mutation et part rejoindre sa famille à Marseille.

Saison 8

À son arrivée, Patrick s'installe à l'appartement avec Valentin. Plus tard, il se rend au commissariat et se présente comme étant le nouveau commandant. Il est persécuté par la jalousie de Jean-François Leroux, l'ex-mari de sa femme Babeth. Xavier vient voir Patrick au commissariat. Il l'interroge sur sa venue à Marseille vu l'excellence de ses états de service. Patrick lui répond qu'il a demandé sa mutation pour des raisons personnelles. Patrick intègre le commissariat et suit les enquêtes de près. Patrick découvre par la suite que Jean-François Leroux est encore amoureux de son ex-femme. Il décide alors de mettre les choses au clair avec lui.

Patrick enquête sur l'affaire Carpi. Lorsqu'il découvre que Guy, Nathan et Guillaume ont piégé le père et la fille Carpi, il fait abstraction de leur délit, et fait comme s'il n'avait rien vu. Plus tard, il enquête sur l'affaire d'héritage de Lydie de la Perthuis, qui oppose le substitut Revel et Charly Puyvalador. Patrick enquête ainsi sur la tentative de meurtre d'Ulysse sur Xavier, et passe l'éponge à condition qu'Ulysse se fasse soigner.

Patrick ne supporte plus les sautes d'humeurs de son fils Valentin qui refuse de se laver. Déprimé, il tombe amoureux de Sybille qui le repousse. Valentin est encore plus déprimé qu'avant. Parallèlement, Léa tombe amoureuse de Jonas, racketté par Hugo et Cédric. Jonas décide de défendre Léa aux yeux d'Hugo et le frappe. La mère d'Hugo porte plainte et Patrick est chargé d'interroger Jonas. Avec le témoignage de Léa, Patrick parvient à étouffer l'affaire en faisant découvrir à la mère Camberlain que son fils rackettait Jonas.

Patrick enquête sur l'affaire du gang des aspirateurs : des cambrioleurs se cachant sous les identités de Michaël Malkavian et Alexis Humbert. Il tente avec Boher et le commissariat de monter une souricière pour attraper les deux braqueurs mais Alexis et Michaël leur échappent avec l'aide de Luna. Michaël est finalement arrêté lorsqu'Alexis est assassiné...

Il s'énerve de voir que sa femme Babeth s'investit trop dans son travail, de plus en plus compliqué par la ténacité de Jeanne, la directrice, à accroître les coupes budgétaires. Il lui conseille de ralentir la cadence mais Babeth n'est pas près de lâcher l'affaire et se fait gifler par un patient. Elle gifle Jeanne et est menacée de licenciement. Jeanne décide de la garder mais quelques semaines plus tard, Babeth commet une faute professionnelle. Jeanne se décide à la licencier. Parallèlement, Babeth met Patrick sur la piste d'Housmane Soltani, un faux patient que Stéphane fait passer devant tout le monde.

Il s'énerve contre Léa, sa belle-fille qui rentre saoule chez elle après une après-midi chez Élise en compagnie d'Ilan et Jonas.

Saison 9

La commissaire Sara Douala est enfin de retour le vendredi 19 octobre 2012. Patrick redevient commandant et peut repartir à nouveau sur le terrain. Il est soudain victime d'étranges cauchemars qui l'empêchent de travailler. Douala lui accorde une journée de repos mais Patrick est de plus en plus abattu par ces cauchemars qui évoquent son enfance. Dans les épisodes suivants, il a du sang sur les mains et sur ses vêtements, le sang de sa mère dont le squelette fut retrouvé en 1990 à la suite d'un homicide par balles.

Nebout continue son enquête et découvre grâce à Frémont que l'assassinat de sa mère est lié au mas de la famille Balester. Il décide d'y prendre une chambre. Il commence ses investigations et couche avec Camille Balester, la mère de Cristal. Babeth lui en veut énormément et décide même de divorcer. De son côté, Valentin, son fils, va aussi exprimer sa colère contre lui en renversant tous les dossiers qui sont sur son bureau au commissariat. Léa, à l'inverse, reste très calme.

Quelque temps après, Babeth décide d'essayer de pardonner son acte à Patrick, mais elle n'y arrive pas et finit par coucher avec Stéphane, son chef aux urgences. Patrick décide de continuer son enquête car il ne croit pas à la culpabilité de Mathilde, la mère de Camille, arrêtée quelques jours plus tôt. Il découvre finalement que le tueur de sa mère et de Gilles est Alexandre Balester. Emmanuelle ne voulant pas partir avec lui mais avec Mathilde, la femme d'Alexandre, il a tué Gilles car il le menaçait d'aller le dénoncer à la police, puis s'est suicidé pour éviter la prison.

Une fois l'enquête résolue, Babeth et Patrick s'embrassent de nouveau et sont même prêts à faire l'amour.

Pendant l'enquête sur l'évasion de Catherine Pujol, Patrick est en désaccord avec le point de vue et les décisions de Xavier Revel, qui ne fait qu'accuser un sous-fifre à la place du vrai responsable, Moussa Zergui.

Plus tard, sa belle fille Léa est très malheureuse de ne pas pouvoir voir sa copine Cristal. Il ne souhaite tout d'abord pas la laisser partir mais il comprend qu'il doit être moins possessif avec elle. Il la laisse donc aller mais ne souhaite pas assister à son départ.

Il trouve enfin une chance de coincer Moussa grâce à un gérant de boite de nuit qu'il rackette. Abdel, le fils de Karim, sur la demande de Moussa, lui fait comprendre de se taire.

Plus tard, grâce à l'aide d'un homme de Moussa, Patrick obtient assez d'éléments pour coincer Moussa avec l'aide de Karim. Patrick va donc pouvoir arrêter Moussa, qu'il cherche à coincer depuis l'évasion de Catherine Pujol, la mère d'Abdel. Par la suite, il enquête sur la mort de Martial Hébrard, un escroc qui tentait de vendre le bar du mistral et l'hôtel Select, retrouvé assassiné. Après quelques jours de recherches, il arrête le meurtrier de Martial, Laurent Jouvet, un agent d'inspection sanitaire, ainsi que le père de Martial, Jacques Hébrard, pour complicité d'escroquerie.

Pendant la recherche de Lucie, la fille de ses amis et collègues Samia et Jean-Paul, il s'active pour la retrouver. Il est d'ailleurs très remonté contre le parquet quand il apprend que le plan épervier a été levé. Cependant, Jean-Paul a une piste, une maison proche d'un phare et de la mer, qui se situe dans une calanque. Il décide d'aller seul vérifier les adresses qu'il a notées et demande à Jean-François, qui veut l'accompagner, d'éplucher le reste des actes notariés. Quand Patrick l'apprend, il s'énerve et demande à Jean-François si Jean-Paul est parti avec son arme de service. Jean-François répond par l'affirmative puis décide d'appeler Jean-Paul, qui est sur messagerie. Patrick lui demande de retrouver Jean-Paul. Cependant, Jean-Paul appelle Jean-François pour lui dire qu'il a retrouvé Armelle et Lucie. Une équipe de police se rend sur les lieux et Jean-Paul convainc Armelle de lui rendre sa fille Lucie.

Patrick enquête plus tard sur l'agression d'une jeune fille, Anna Fournier, qui accuse son petit ami Jonas Malkavian de l'avoir frappé. Plus tard, Anna est retrouvée morte et Jonas est suspecté du meurtre. Patrick et ses hommes tentèrent alors de retrouver la trace de Jonas, qui s'était caché durant plusieurs jours. La police finit par retrouver Jonas et Patrick annonce à Sacha que son fils va être envoyé en détention préventive, ce qui conduit Sacha au désespoir. Une fois Jonas envoyé en prison, Patrick a un doute sur la culpabilité de Michel Fournier, le père d'Anna, et décide d'enquêter sur lui. Grâce aux preuves qu'apporte Blanche Marci, qui était devenue la compagne de Michel Fournier, Patrick découvre qu'il battait effectivement sa fille et a donc pu la tuer. Patrick et Jean-Paul arrêtent Fournier au moment où il s'en prenait à Blanche et il fut envoyé en prison. Jonas est donc libéré.

Il revient lors du prime-time nuit blanche diffusé le 17 septembre 2013 sur France 3, sous les traits de l'acteur Jérôme Bertin. Il enquête sur la disparition de Johanna. Très vite, tout porte à croire que Blanche est derrière la disparition de sa fille jusqu'au retour d'Ulysse à Marseille. Le jeune garçon est alors soupçonné d'avoir enlevé Johanna. À l'hôpital, Patrick place Blanche en garde à vue, mais grâce à Valentin, elle s'échappe. Patrick et Boher arrêtent le complice du ravisseur, Bosco, qui leur révèle toute la vérité. Le ravisseur de Johanna est le CPE du lycée Vincent Scotto, Christophe Mazégui. Alors que Patrick et ses hommes s'apprêtent à lui mettre la main dessus, Christophe se suicide en se jetant du haut de sa terrasse. Une fois cette histoire terminée, Blanche demande à Patrick de ne pas être trop dur avec Valentin et lui affirme qu'elle ne s'en serait pas sortie sans son aide.

Saison 10

En octobre 2013, Patrick enquête sur un trafic de drogue à la suite de la mort d'un jeune garçon d'une overdose d'héroïne. Après plusieurs enquêtes, il s'avère que la personne qui est à la tête du trafic de drogue est Émir Osmanovic. Ce dernier se sert de Victoire Lissajoux, revenue à Marseille et devenue gérante de patrimoine, et la menace régulièrement pour ne pas le dénoncer. Patrick finit par découvrir que Victoire, malgré elle, est en collaboration avec Émir et commence à lui mettre la pression pour le dénoncer. Cette dernière refuse car elle sait qu'Émir s'en prendra à Sacha Malkavian, l'homme qu'elle aime, si jamais elle le faisait. Patrick propose alors à Sacha et à Victoire d'être placés sous protection policière. Patrick finit par arrêter Émir mais n'a aucune preuve contre lui pour l'envoyer en prison. Sacha tombe dans un piège d'Émir et se fait tirer dessus par un de ses complices et se retrouve à l'hôpital. Patrick continue de mettre la pression à Victoire pour qu'elle témoigne contre Émir, sinon, il l'arrêtera aussi. Victoire écrit alors tout dans une lettre avant de mettre fin à ses jours grâce à des médicaments qu'elle avait dérobé à l'hôpital. Grâce à ces preuves, Patrick peut envoyer Émir aux Beaumettes. Il annonce ensuite la mort de Victoire à Sacha sur son lit d'hôpital, qui s'effondre en larmes. Patrick culpabilise également en se sentant responsable du suicide de Victoire.

Parallèlement, Patrick se pose encore une fois des questions sur ses origines et se demande qui peut bien être son père. Afin de lui rendre service, Babeth demande à Blanche d'écrire un livre sur lui, concernant ce qui s'était passé l'année précédente lorsque Patrick enquêtait sur la mort de sa mère et lorsqu'il avait trompé Babeth avec Camille Balester. Babeth, terrorisée à l'idée que Patrick apprenne qu'elle l'a trompé elle aussi avec Stéphane Prieur, demande à Blanche d'inventer une autre version de son pardon, mais cette dernière n'arrive pas à trouver une version cohérente et Babeth se voit contrainte de laisser Blanche écrire la vérité. Ils engagèrent ensuite un photographe, aussi borné que désagréable, pour la couverture du livre. Ce dernier n'arrivant pas à prendre une photo valable, c'est finalement Émilie qui réalise une superbe photo de Blanche et Patrick avec son portable. Une fois le livre publié, Patrick commença à le lire et finit par apprendre que Babeth l'a trompé pour se venger. Contre toute attente, Patrick n'en veut pas à sa femme, ni à Stéphane et finit même par le remercier d'avoir été présent aux côtés de Babeth lorsqu'elle sombrait dans la déprime. Patrick continue d'espérer qu'il pourra retrouver la trace de son père grâce à la publication du livre.

En novembre 2013, Sandrine Boury, une ancienne collègue de Patrick avec qui il faisait équipe à Paris au 36 quai des Orfèvres, débarque à Marseille et rend visite aux Nebout. Patrick est ravi de revoir son ancienne coéquipière, tandis que Babeth, elle, la voit d'un mauvais œil. Sandrine, sortant d'une rupture, Patrick l'héberge et les deux anciens équipiers commencent à se rapprocher, ce qui a le don d'énerver Babeth, qui finit par piquer une colère. Sandrine décide donc de prendre une chambre à l'hôtel Select pour calmer la tension. Elle démontre à la suite son talent de flic lorsqu'elle arrête facilement un pickpocket, sous les yeux de Patrick et de la commissaire Douala. Cette dernière lui propose alors un poste de capitaine au sein du commissariat du Mistral. Sandrine accepta, et Patrick et elle retrouvèrent leur complicité d'autrefois. Ils partent ensuite pour Paris dans le cadre d'un témoignage d'un procès. Babeth, toujours persuadée que Patrick est prêt à la tromper une seconde fois, envoie Jean-François les espionner. Ce dernier lui révèle suffisamment d'éléments pour qu'elle se rende elle-même à Paris. Babeth est sur le point de se battre avec Sandrine jusqu'à ce que Patrick lui prouve qu'ils n'ont pas passé la nuit ensemble. Babeth s'excuse auprès de Sandrine et leur couple peut repartir sur de bonnes bases.

En décembre 2013, Patrick enquête sur la mort de Jean-Noël Latour, un politicien corrompu, assassiné par Lara Belvèze qui l'a brûlé vif dans le domaine des Casteygnac. Lara fait tout pour faire porter le chapeau à Vincent Chaumette, avec qui elle s'était mise en couple. Vincent s'était associé avec Latour dans le but de raser le domaine des Casteygnac, mais manipulé par Lara Belvèze, ne se souvient de rien, mais le commandant le place tout de même en garde à vue. Il finit par se rendre compte que Vincent se fait manipuler par Lara et commence à avoir des doutes sur sa culpabilité. C'est finalement Guillaume Leserman et Élise Carmin qui apportent suffisamment de preuves pour faire arrêter Lara Belvèze. Cette dernière, alors qu'elle a retenu Élise en otage, parvient à échapper à la police. Patrick continue d'espérer de mettre la main sur Lara, mais Élise lui affirme qu'elle ne reviendra probablement jamais au Mistral.

Dès Janvier 2014, Patrick et Jean-Paul se questionnent sur la relation entre Jean-François et Sandrine. Patrick est persuadé qu'ils ne peuvent pas être ensemble vu que Sandrine a un grade supérieur et qu'elle ne peut pas se mettre, selon lui, avec un gars comme Jean-François. Il décide de lancer les paris avec Jean-Paul. Ce dernier se met à enquêter sur leur rapprochement, mais les deux flics amoureux cachent leur relation. Finalement, Sandrine révèle à tout le commissariat qu'elle est en couple avec Jean-François. En voyant cela, Patrick est choqué. Alors que les Nebout ont invité Sandrine et Jean-François à dîner, Patrick ne cesse de lancer des vannes à Jean-François sur sa corpulence. Sandrine se fâche contre Patrick et lui affirme qu'elle aime Jean-François car il est doux, généreux et gentil, tout le contraire de lui. Confus, Patrick s'excuse auprès de Jean-François. Ce dernier lui fait à son tour une blague en lui disant qu'il lui reprochait d'être parti avec sa femme et ses filles. Patrick et Jean-François se donnent chacun de l'affection, c'est ainsi une amitié entre deux flics qui grandit.

La police mène l'enquête sur les meurtres des frères Boutaleb, qui ont été assassinés par Eric Soriani, le nouveau compagnon de Céline Frémont, qui s'avère être le fils d'un ancien mafieux, Angelo Soriani. Au cours de l'enquête, Patrick arrête Stan Malbec, le chauffeur et complice des Soriani. Celui-ci leur révèle finalement qu'Eric Soriani est derrière les meurtres des frères Boutaleb et ce dernier part en cavale, laissant Céline, enceinte de lui. Les policiers élaborent un stratagème pour arrêter Eric : Ils lui font croire que l'enfant que porte Céline était anormal. Eric tombe alors dans le piège. Alors qu'il se rendait à l'hôpital, la police de Marseille est présente et une bataille commence. Patrick tire accidentellement sur Céline tandis qu'Eric est touché par Sandrine en légitime défense. Il en meurt peu de temps après. Angelo jure de se venger de ceux qui lui ont pris son fils, de même pour Céline qui vient de faire une fausse couche. Patrick et Sandrine se disputent lorsqu'ils se lancent dans le sujet de la mort d'Eric. Sandrine culpabilise en affirmant qu'elle a tué un homme et qu'elle a privé à une femme l'homme de sa vie et le père de son enfant. Les choses se corsent lorsque le commissaire Thierry Ferrant, qui fait maintenant partie de l'IGPN, revient un moment au Mistral pour enquêter sur la mort d'Eric. Sandrine a révélé à la presse le piège que la police avait mis en place pour arrêter Eric. Ferrant se met en rogne contre elle et la menace de la mettre en conseil de discipline, mais Patrick la défend et Ferrant passe l'éponge. Angelo Soriani décide de mettre sa vengeance à exécution. Un de ses hommes de mains oblige l'informaticien de la préfecture à prélever tous les noms des policiers qui ont participé au piège contre Eric. La première sur la liste est Sandrine, après avoir constaté que c'était elle qui avait tiré sur son fils. Les hommes de main de Soriani kidnappent Sandrine alors qu'elle faisait son jogging, et la jette dans les calanques. Lorsque Patrick apprend que le corps de Sandrine a été retrouvé, il est bouleversé. Il se rend ensuite dans les calanques et fond en larmes lorsqu'il voit le corps de Sandrine enveloppé sous une couverture. Il révèle alors qu'il la considérait comme sa sœur. Il annonce ensuite la mort de Sandrine à Jean-François, qui finit à son tour par éclater en sanglots.

Un peu plus tard, Daniel Maréchal, un vieil homme avec qui Valentin avait sympathisé, se montre devant Patrick et lui révèle qu'il est son père. Il lui raconte alors les circonstances de sa fuite : son vrai nom est Daniel Calvani, il était braqueur et a tué deux policiers, puis est parti en cavale en Afrique du Sud alors que Patrick n'était âgé que d'un an. C'est après avoir lu le livre que Blanche a écrit que Daniel a compris que Patrick était son fils et qui l'a poussé à revenir à Marseille. Après que Daniel lui ait tout révélé, Patrick reste sous le choc.

Angelo Soriani continue sa vengeance et Patrick est le prochain sur sa liste. Il envoie alors le même homme de main pour l'assassiner. Il s'introduit en pleine nuit dans l'appartement des Nebout et fait envahir la maison de gaz et effectue plusieurs courts-circuits. Patrick et Babeth s'en sortent mais Valentin se retrouve à l'hôpital. Il sera finalement tiré d'affaire. La police arrête l'informaticien de la préfecture qui leur révèle que c'est lui qui a donné toutes les informations à Soriani, après plusieurs coups de pression. L'homme de main d'Angelo revient et tente de tuer Patrick, mais il le rate et tire sur Jean-Paul. Patrick poursuit alors l'homme de main d'Angelo, mais est tenu à sa merci. Il est alors sauvé par Daniel qui tue l'homme de main d'Angelo, sauvant ainsi son fils. Patrick a découvert qu'Angelo et Daniel étaient autrefois amis, mais leur amitié a pris fin lorsqu'Angelo n'a pas tenu sa promesse en protégeant Emmanuelle, la mère de Patrick et en s'occupant de son fils. Patrick demande ensuite à sa famille de quitter Marseille le temps qu'il mette la main sur Angelo. Il demande à Céline de lui révéler la cachette d'Angelo, mais elle refuse. C'est alors que Nabila, qui fut la compagne d'un des frères Boutaleb, révèle à Céline le véritable visage d'Eric, après lui avoir dit qu'elle avait été torturée par lui et sa bande. Céline, ayant réalisé la véritable nature des Soriani, finit par révéler à Patrick la cachette d'Angelo. Ce dernier a retenu son ancien ami Daniel en otage. Patrick finit par stopper Angelo et confie son arme à Daniel. Il commence alors à ne plus douter de son père, qu'il considérait jusqu'à présent comme un inconnu. Finalement, Angelo demande à Daniel une dernière faveur, lui laisser son arme pour qu'il puisse mettre fin à ses jours. Après le suicide d'Angelo, Daniel sort de l'entrepôt, mais fait un AVC et s'écroule dans les bras de Patrick. Ce dernier s'affole et appelle les secours. Il commence alors à se rapprocher de son père et à lui montrer son amour en l'appelant "Papa".

À l'hôpital, Daniel raconte à la commissaire Douala qu'elles étaient les raisons de son retour en France et comment il connaissait Soriani. N'ayant plus beaucoup de temps à vivre, Daniel et son fils Patrick se rapprochent de plus en plus. Patrick finit par lui pardonner d'avoir été aussi absent. Daniel lui raconte comment eut lieu la rencontre entre lui et Emmanuelle Dewolf, la mère de Patrick. Il l'aimait comme la femme libre qu'elle était et explique à son fils que c'est un enfant né d'amour. La nuit, Daniel, sur le point de rendre l'âme, se met à parler tout seul tout en pensant qu'il parle à Emmanuelle, sa défunte compagne. Il est fier d'avoir un fils aussi merveilleux. Daniel finit par s'éteindre, sous le regard désespéré de Babeth. Elle annonce ensuite sa mort à Patrick, bouleversé, qui le dit ensuite à Valentin qui s'effondre en larmes dans les bras de son père, attristé à l'idée qu'il venait tout juste de se rapprocher de son grand-père. Patrick et Valentin partent ensuite en Afrique du Sud pour les funérailles de Daniel, là où tous ses souvenirs y sont préservés. En rentrant au commissariat du Mistral, Patrick confie son chagrin à ses collègues sur la mort de son père. Il subit les reproches de Jean-François qu'il juge Daniel responsable de la mort de Sandrine et qu'elle serait encore en vie s'il n'était pas revenu à Marseille.

En mars 2014, à la demande de Xavier Revel, Patrick et Jean-Paul arrêtent un jeune délinquant sans-papier qui a tué accidentellement un vieil homme qui protégeait sa femme alors qu'il tentait de s'emparer de son sac. Cette arrestation permettrait à Xavier d'avoir un bon impact sur sa future carrière politique. Plus tard, Patrick enquête sur la disparition de Maxime Eindhoven, un étudiant qui fréquentait beaucoup Johanna, à la grande jalousie de Xavier. Mais Maxime est mort, tué accidentellement par un policier à la retraite du nom de Gilbert Gréard, engagé par Xavier pour qu'il l'éloigne de Johanna. Cette version se révélera fausse, en réalité Maxime et Gilbert sont de connivence pour extorquer des fonds et ruiner la carrière politique de Xavier Revel. Le cadavre jeté à la mer par Xavier et Gilbert n'était qu'un mannequin. Les deux complices ne seront pas alors poursuivis par la justice, ce qui entraîne la frustration de Patrick.

Fin avril 2014, Patrick est en colère contre Valentin, qui a participé, malgré lui, à la création d'un blog sur le net qui méprise totalement une de ses camarades de classe, Amandine Turpin, une jeune fille corpulente avec qui il s'était lié d'amitié, mais le regrette sincèrement.

Patrick accueille le lieutenant Françoise Champ-Sié, une jeune policière qui travaille à la brigade des affaires pour mineurs. Lorsque Stéphane Prieur est accusé d'attouchements sur sa fille Zoé, à la suite de la plainte de son ex-femme Magalie, Patrick préfère ne pas s'occuper de cette affaire à la suite de l'aventure qu'il a eue avec Babeth, mais se voit contraint de travailler avec Françoise pour mettre la pression à Stéphane pour qu'il avoue. C'est alors que Zoé fugue, à la grande inquiétude de ses parents. Patrick et Françoise, aidés de Stéphane et de Magalie, finissent par retrouver Zoé sur un port où ses parents l'emmenaient souvent en vacances. Zoé finit par revenir sur ses fausses déclarations et Stéphane est alors innocenté et tiré d'affaires, mais n'en veut pas à sa fille en affirmant qu'il ne s'était pas comporté comme un bon père. Patrick rassure Babeth en lui disant que Stéphane ne sera pas poursuivi.

En Juin 2014, Valentin se bagarre avec Saïd Haddad, un jeune garçon d'origine Algérienne, qui vient tout droit d'Algérie avec sa sœur Layla et son père Maati, un ami de Karim Fedala. Patrick vient voir ce dernier pour le prévenir qu'il arrêtera Saïd s'il n'arrête pas d'embêter son fils. Plus tard, un incendie a eu lieu au lycée Vincent Scotto, quelques jours avant les épreuves du Bac. Patrick se met alors à enquêter sur cette affaire. Tout porte à croire que l'auteur de cet incendie est Saïd, qui aurait mis le feu car il n'acceptait pas le rapprochement de Jonas et sa sœur et aurait alors brûlé son exposition sur sa famille. Patrick place alors Saïd en garde à vue pour des raisons de sécurité. Karim vient alors le voir et l'accuse lui et les autres policiers d'être des flics racistes. Saïd est finalement innocenté et relâché. Plus tard, un accident éclate et Saïd se retrouve plongé dans le coma après avoir été poussé par Arthur, le frère autiste de Margaux Lieber, alors qu'il tentait d'embrasser Emilie. Patrick, aidé de Jean-Paul, se met directement à enquêter. Maati, le père de Saïd, retient Émilie pendant trois heures et la questionne sur ce qui s'est passé entre elle et son fils. Cette dernière nie avoir vu l'accident de Saïd et finit par être relâchée. Terrorisée, elle s'écroule dans les bras de Patrick qui lui promet que cela n'arrivera plus. Le lendemain, le commandant met en garde Maati qu'il aura affaire à lui il s'approche de ses enfants. Patrick tente plus tard d'arrêter Karim Fedala car il pense qu'il prépare un mauvais coup avec Maati. Avec la commissaire Douala, il organise l'arrestation de Karim et Maati qui attendent un camion de livraison. Les policiers finissent par les coincer. Pendant l'intervention, Maati et Karim se rendent, mais la police découvre dans le camion de livraison une famille de dissidents politiques algériens sans papiers, la sœur, le beau-frère de Maati ainsi que leur bébé. Seul le préfet peut décider de leur sort désormais. Patrick culpabilise plus tard pour cette famille qui va devoir être expulsé dans leur pays où ils connaîtront des graves ennuis avec la justice. C'est ensuite la confrontation entre Patrick et Maati. Ce dernier retient le commandant une nuit entière le temps qu'il obtienne la réponse qu'il attend, c'est-à-dire si sa sœur, son beau-frère et leur bébé seront expulsés dans leur pays ou non. Finalement, ils ne seront pas expulsés et Maati relâche Patrick. Saïd sort plus tard du coma et tout semble s'arranger. Il n'y a par la suite plus aucune poursuite et Maati fait la paix avec Patrick mais Karim reste cependant froid avec lui.

Le 4 juillet 2014, les résultats du bac sont tombés. Émilie l'obtient de justesse avec 10,3 tandis que Valentin le rate sans possibilité de rattrapage. Patrick se montre indulgent avec eux à la suite de l'affaire de Saïd, mais jura qu'ils l'auront sur le dos à la prochaine année scolaire.

Plus tard, à la suite de ses multiples malchances qu'elle a enchainée après s'être saoulé au bal des pompiers le 14 Juillet, la commissaire Sara Douala subit les moqueries de tous ses hommes au commissariat parce qu'elle a été filmée à partir des caméras vidéo-surveillance du commissariat. Elle demande alors sa mutation et est affectée au 36 Quai des Orfèvres à Paris. Elle est alors remplacée par Constance Dorléac, une jeune femme âgée de 25 ans et qui sort tout juste de l'école de police. Très vite, Patrick et les autres la prennent en grippe et insistent pour que Sara reste. Mais cette dernière ne revient pas sur sa décision et quitte Marseille le 6 août. Avant qu'elle ne parte, Patrick vient la voir et lui dit qu'il a été ravi de travailler avec elle et que tout le commissariat la regrettera.

Patrick enquête plus tard sur l'incendie de la CSTO provoqué par Guillaume Leserman. Il le convoque alors au commissariat et l'interroge. Guillaume nie avoir incendié la CSTO et Patrick le relâche car il n'a aucune preuve contre lui. Voyant qu'il n'a pas pris de congé, la nouvelle commissaire Constance Dorléac l'oblige à prendre des vacances, ce que Patrick finit par accepter malgré lui.

Patrick revient de vacances en septembre 2014 avec Émilie. Il se dispute avec Babeth au téléphone et lui raccroche à la figure. Babeth est victime d'un accident sur un toit et après avoir subi un traumatisme crânien, elle perd la mémoire et retrouve sa personnalité qu'elle avait quand elle avait 16 ans. Elle ne reconnait ni son mari, ni ses enfants. Patrick est bouleversé lorsqu'il tente de s'approcher de sa femme qui le repousse. Elle est alors suivie médicalement par le professeur Klein, un médecin en psychiatrie. Patrick n'a absolument pas confiance en Klein et lui reproche d'être trop borné. Avec l'aide de Jean-François, il enquête sur les lieux de l'accident de Babeth mais les témoins qu'ils trouvent sont plus ou moins grotesques.

Saison 11

Babeth, toujours amnésique, refuse les avances de Patrick et ne le croit pas lorsque ce dernier lui révèle être son mari, malgré le fait que le professeur Klein lui ait interdit de le lui dire. Elle se rapproche alors de son ex-mari, Jean-François qui semble heureux de la retrouver. Patrick s'énerve contre lui et l'avertit du sale quart d'heure qu'il lui promet si il retente sa chance avec elle. Mais finalement, Jean-François découvre que Babeth n'est pas retombée amoureuse de lui, mais qu'elle est tombé sous le charme de Yann, un jeune étudiant âgé de 18 ans qu'elle a rencontré. Babeth, étant tombée amoureuse de Yann, fait tout pour se rapprocher de lui et demande même à son fils Valentin de le lui présenter. Patrick essaye de retrouver la trace de Lisa, une ancienne amie de lycée de Babeth car il pense qu'elle pourrait l'aider. Mais même avec l'arrivée de Lisa, cela ne change rien au cas de Babeth mais Patrick obtient néanmoins quelques informations concernant le passé de sa femme. Babeth est toujours suivie psychiquement par Klein, ce qui inquiète Patrick, Emilie et Valentin, car ils pourraient penser qu'elle ne retrouvera jamais la mémoire. Mais plus le temps passe, et plus les anciens réflexes de Babeth reviennent à la surface. Lorsque Valentin se blesse lors d'une bagarre contre Yann, Babeth lui fait un bandage à la main impeccablement. Patrick tente alors le tout pour le tout pour la récupérer. Il interroge Yann pour savoir ce qui s'est passé avec elle pour qu'il l'a rende aussi malheureuse mais Yann nie ses actes. Patrick et Babeth se rapprochent de plus en plus, notamment lorsque Patrick se met à la faire rire et à l'impressionner lorsqu'il lui révèle être un très bon danseur. Alors qu'il se promenaient en voiture aux bords du littoral, Patrick et Babeth s'énervent mais finissent par refaire l'amour. C'est alors que Babeth eut une vision et se souvient enfin de son accident. Il s'avère que c'est Yann qui l'a poussé car il était en colère en l'accusant de n'avoir rien voulu faire pour sauver sa petite amie qui est décédée et de s'en moquer. Mais après plusieurs jours, Yann finit par s'excuser d'avoir fait du mal à Babeth et à la famille Nebout et tout rentre dans l'ordre. Babeth a finalement retrouvé toute sa mémoire et elle et Patrick remercient le professeur Klein de les avoir aidés, même si ce dernier semble s'en ficher.

Patrick soutient plus tard Jean-François qui est tombé sous le charme de Blanche Marci qui a écrit un nouveau livre sur Patrick et sa relation avec son père, le carnage avec les Soriani et dans lequel elle honore la mémoire de Sandrine et qu'elle n'est pas morte en vain. Patrick conseille alors Jean-François de foncer s'il veut entamer une nouvelle relation amoureuse avec Blanche.

En Novembre 2014, Élise Carmin est retrouvée morte dans son appartement avec plusieurs grammes d'héroïnes sur elle. Patrick se doit d'en informer Jeanne Carmin, la mère d'Elise, qui s'effondre. Patrick se met directement à enquêter sur la mort d'Elise car il s'avère en fait qu'elle n'est pas morte d'une overdose mais qu'elle a été assassinée par étranglement et qu'elle a eu un rapport sexuel avant sa mort. Avec l'aide de Jean-Paul, ils interrogent les fréquentations d'Elise notamment Jonas, Layla et Margaux. La première suspecte fut Layla car Elise la faisait chanter au moyen d'une photo d'elle et Jonas au lit. Layla affirme n'avoir jamais mis les pieds dans l'appartement d'Elise le jour de sa mort, ce qui s'avéra être vrai car Boris Arlan était venu avant elle. Boris fut alors le deuxième suspect dans cette affaire car ses traces d'ADN ont été retrouvées dans l'appartement. A l'enterrement d'Elise, Patrick promet à Jeanne de mettre tout en œuvre pour arrêter l'assassin de sa fille. Jeanne, colèreuse et remplie de peine, lui dit plutôt d'agir que de parler. Après plusieurs jours de recherches, Boris est finalement arrêté par la police et Patrick se met à l'interroger. Boris nie avoir connu Elise mais finit par craquer et révèle à Patrick qu'il l'a connaissait et qu'il lui fournissait de l'héroïne. Mais il ne l'a pas tué car ses mains sont plus grandes que celles dont la marque a été retrouvée sur le cou d'Elise, il est donc innocenté mais sera traîné en justice pour avoir dealer. Patrick repart alors à zéro sur l'enquête. Il arrête plus tard Vincent Chaumette car ce dernier savait, avec son ami Guillaume Leserman, qu'Elise se droguait et qu'il ne l'avait pas révélé à Jeanne du fait qu'Elise menaçait de se suicider s'il le lui disait. Patrick confronte Vincent à Jeanne. Cette dernière ne cesse de balancer des reproches à Vincent. Patrick pense alors que Vincent a étranglé Elise car il en avait assez d'être mêlé à son chantage. Mais Vincent est finalement innocenté et relâché. Avec l'aide de Jean-Paul et de Julio Secoti, un jeune homme stagiaire au commissariat, Patrick arrête le quatrième suspect qui est Maxime Eindhoven, le jeune professeur de fac dont Elise était l'élève. Avec sa réputation de coucher avec ses étudiantes, Maxime nie avoir eu une relation sexuelle avec Elise, mais à la suite d'un témoignage d'un de ses voisins, il finit par avouer qu'il a bel et bien couché avec elle mais qu'il ne l'a pas tuée. Maxime finit alors par partir aux Beaumettes mais Patrick finit par avoir un doute. Malgré le fait que la commissaire Dorléac ait arrêté l'enquête, Patrick continue de son côté, toujours secondé de Jean-Paul. Il interroge Jeanne pour savoir pourquoi Elise n'avait pas connu son père et que cela pourrait avancer l'enquête. Après plusieurs recherches, Patrick découvre qui est le père biologique d'Elise, il s'agit de Thierry Delport, un notaire odieux et borné. Il a rejeté violemment Elise en affirmant qu'il n'avait pas de fille. Patrick interroge Delport sur ce qui s'est passé lors de sa rencontre avec Elise. Il croyait qu'elle voulait son argent et lui a envoyé des mails comme quoi il ne voulait plus la voir. Il a ensuite été tabassé par Vincent du fait qu'il n'est pas sensible à la mort d'Elise et qu'il n'éprouve aucune compation pour Jeanne. Patrick arrête alors une nouvelle fois Vincent mais finit par le relâcher car Delport ne porte pas plainte contre lui. Delport a aussi engagé un détective privé pour suivre Elise et a révélé que le stagiaire Julio Secoti a été son petit ami. Patrick interroge alors Julio qui raconte son histoire avec Elise et révèle qu'il l'aimait et qu'elle avait dérobé de l'héroïne au commissariat mais ne sait où elle l'avait caché. Patrick soupçonne alors Julio d'avoir tué Elise mais il s'avéra que cela est faux. La piste est alors brouillée mais Patrick continue à chercher. Maxime Eindhoven est alors innocenté et libéré de prison et Julio se fait incarcéré pour avoir caché la vérité et pour avoir balancé des informations à Sonia Duez, une jeune journaliste de presse.

Après plusieurs recherches, Patrick découvre enfin qui est l'assassin d'Elise le 5 Janvier 2015: il s'agit de Margaux Lieber. En effet, cette dernière était folle de rage contre Elise car elle avait caché l'héroïne chez elle et que son frère autiste Arthur en a mangé, croyant que c'était du sucre, et s'est retrouvé à l'hôpital. Patrick arrête alors Margaux qui lui avoue tout. Le commandant comprend alors son geste et lui affirme qu'Elise était malheureuse et qu'apparemment, elle s'était servie de Margaux pour mettre fin à ses jours. Pour clore l'enquête, Patrick organise la confrontation entre Jeanne et Margaux qui finit par lui pardonner, en disant qu'il y a d'autres responsables. Margaux est ensuite envoyée aux Beaumettes. Une fois l'enquête terminée, la commissaire Dorléac s'excuse auprès de Patrick de ne pas l'avoir écouté et lui promet qu'elle lui fera plus confiance dorénavant, lui affirmant qu'il est un excellent policier.

Parallèlement, Valentin revient un bref moment au Mistral après un séjour aux États-Unis avec sa nouvelle petite amie: Lily-Rose. Valentin annonce qu'il va repartir à Los Angeles pour passer son bac dans un lycée français dans lequel il est déjà inscrit. Bien que Babeth désapprouve totalement cette idée, Patrick, lui, est heureux pour son fils et contraint sa femme de changer d'avis. Il souhaite à son fils beaucoup de bonheurs et de réussites.

Mais quelque temps après le départ de Valentin, Patrick a du mal à tenir le coup, son fils commence à lui manquer alors que Babeth est au meilleur de sa forme. Cette dernière lui fait croire qu'elle attend un enfant. Patrick pris au piège, se remémore les problèmes lié aux enfants. Babeth lui dévoile alors la vérité.

Début Mars 2015, Patrick voit débarquer ses beaux-parents, Yolande et Jocelyn, qui ne tardent pas à mettre le désordre dans l'intimité du commandant, et aussi de leur fille Babeth. Suite à leurs multiples bêtises, Patrick et Babeth se montrent patients avec eux, mais au bout du compte, ils pètent un câble et les mettent à la porte. Se retrouvant dans la rue, Yolande et Jocelyn sont retrouvés Mirta Torres et cette dernière menace de porter plainte contre Babeth si elle n'héberge pas à nouveau ses parents chez elle. Patrick se voit contraint de les faire revenir à l'appartement. Ils se mettent alors d'accord de les héberger jusqu'à Septembre 2015 le temps qu'ils trouvent un nouveau logement.

Statistiques

Nombre de scènes dans lesquelles Patrick Nebout apparaît par année
2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Total
0 0 0 0 0 0 0 0 364 352 541 1257

Notes et références


Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).