Encyclopédie Wikimonde

Paul Daudin Clavaud

Aller à : navigation, rechercher
Paul Daudin Clavaud

Paul Daudin Clavaud, né le 12 février 1961 à Lille, est un journaliste de presse écrite et de télévision.

Formateur dans le domaine des médias et de la communication, il partage sa vie entre la France et l’Afrique. Son écriture s’inspire de l’histoire et de ses nombreux voyages.

Biographie

Enfance et études

Paul Daudin Clavaud a grandi dans le quartier du Vieux-Lille dans une famille de six enfants. Dès son plus jeune âge, il se consacre à l’écriture de nouvelles et de poèmes. Parallèlement, sa mère l’initie au cinéma 8 puis super 8 et, en mars 1978, à l’âge de dix-sept ans, il réalise un premier film consacré à la marée noire de l’Amoco Cadiz.

Élève à l’école communale puis collégien et lycée à l'Institution Saint Pierre de Lille, il suit ensuite des études de sciences économiques avant intégrer, en 1983 à Paris, l’École supérieure de journalisme et l’École de hautes études internationales.

Carrière journalistique

De 1985 à 1989, il travaille successivement à La Manche Libre à Coutances puis à L'Écho républicain où il est recruté par Alain Genestar, au moment-même où ce dernier quitte ce quotidien régional du groupe Hachette pour prendre la direction du Journal du Dimanche. En août 1989, Paul Daudin Clavaud devient journaliste à La Voix du Nord, d’abord à Saint-Quentin dans l’Aisne, puis dans le bassin minier du Pas-de-Calais, qui est alors en pleine restructuration du fait de la fermeture de la dernière mine à Oignies le 21 décembre 1990.

A la demande des éditions de La Voix du Nord, il signe en 1998, dans le cadre d’une collection, un premier livre consacré à l’histoire de la ville de Carvin, Carvin, à travers cent rues, places et lieux-dits. A l’aube de l’an 2000, il rédige les pages consacrées à la catastrophe minière de Courrières (1906) dans un ouvrage collectif des éditions de La Voix du Nord intitulé Cent ans de vie dans la région. Ce travail de rédaction lui inspirera plus tard une partie de son deuxième roman Les Escapés (Alan Sutton, 2015).

En 2000, Paul Daudin Clavaud quitte le Nord de la France pour Montpellier où il entre à France 3 Sud, tout en commençant une carrière de formateur de journalistes et de communicants au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris et à l’École supérieure de journalisme de Lille. A France 3, il réalise à la fois des reportages pour le journal mais aussi des documentaires sur des sujets aussi divers que : Molière et Pézenas, Henry de Monfreid, Le Paquebot des sables, Le parc des loups… En 2005, il est nommé par Pascal Josèphe chef de mission à Rabat (Maroc) de IMCA-IMFA, une société française spécialisée dans le conseil et la formation aux médias. Il poursuit sa carrière de journaliste en collaborant à plusieurs émissions de la chaîne 2M : Éclairages, un magazine économique, Toubkal, un magazine de découverte du Maroc au travers de documentaires, et le magazine Auto-moto de la chaîne Médi 1 TV.

Il contribue aujourd'hui en qualité de réalisateur au magazine Le journal de la Défense sur la chaîne LCP.

Littérature

Paul Daudin Clavaud a écrit dès son plus jeune âge des poèmes et des nouvelles mais le vrai déclic lui vient en 1992, à la suite du décès de sa sœur et de recherches qu’il mène alors sur une cousine de son père, Annie Jaubert, première femme exégète de France. Ces recherches l’amènent à effectuer un voyage à Jérusalem. Cette ville constituera une partie du cadre de son premier roman Le Seizième Anneau du serpent[1],[2], publié chez Malpertuis en 2014, un thriller historique et initiatique.

Parallèlement, il achève la rédaction de son deuxième roman purement historique, Les Escapés [3],[4],[5], qui parait en février 2015 aux éditions régionalistes Alan Sutton. Son roman est un parallèle entre la catastrophe minière de Courrières (1906) et la grande offensive de la crête de Vimy (1917).

Un an plus tard, sort La dernière traversée de Moïse (Éditions Nicodème) que l’auteur définit comme une fable sociale[6],[7]. L'histoire se déroule dans les salles des antiquités égyptiennes du Musée du Louvre et au Pays Dogon (Mali).

En octobre 2017, s'appuyant sur le soutien de ses lecteurs, Paul Daudin Clavaud sort un quatrième roman, La 4L rouge [8],[9], en recourant à un financement participatif du site Ulule. Dans ce roman témoignage, l'auteur raconte l'histoire de sa sœur décédée en 1992, à l'âge de 33 ans, à la suite d'un accident de la route à proximité de Briançon. Une sœur qui était atteinte du trouble bipolaire. La 4L rouge est en même temps une interrogation sur les destins brisés.

Carrière de formateur

Paul Daudin Clavaud a commencé sa carrière de formateur en 1999 en formant des journalistes dans le cadre de contrats de professionnalisation pour la presse écrite puis la télévision. De 2005 à 2007, en tant que chef de mission au Maroc de la société IMCA-IMFA, il met en place une trentaine de formations destinées à plus de deux-cents journalistes marocains de presse écrite, de télévision et de radio, dans le cadre d’un programme financé en grande partie par la Fondation Alexandre et Marguerite Varenne. Un programme qui concerna aussi des journalistes du Burkina Faso, de Mauritanie et du Sénégal.

En 2007, il crée à Casablanca la société Médias Training Center qu’il dirige toujours. Dans ce cadre, il lance dans la capitale économique marocaine et en collaboration avec le groupe Ecomedias, l’Université d’été des médias et de la communication.

A la demande de l’ONUCI et dans le cadre de la préparation des élections présidentielles en Côte d’Ivoire, Paul Daudin Clavaud anime en 2009 à Yamoussoukro une formation commune pour la télévision nationale et les stations de télévision des zones rebelles. En 2011, à la suite de la Révolution tunisienne, il organise dans le cadre de l’Unesco plusieurs formations pour la radio, la télévision et la presse écrite de ce pays. Il s’est aussi spécialisé dans les formations en communication écrite et orale. Expert dans le mediatraining et la communication de crise, il conseille pour leurs relations médias, des ingénieurs et des cadres dans des domaines d’activités aussi divers que l’automobile, l’énergie, le spatial, la banque et les assurances, ainsi que des hommes et des femmes politiques.

Son expertise dans le domaine lui a valu de signer en 2014, à la suite d’une série de formations destinées aux forces de sécurité en Tunisie, un ouvrage de l’Unesco intitulé Maintien de l’ordre et respect de la liberté d’expression[10].

Notes et références

  1. CR, « Roquebrune-sur-Argens : le rocher toile de fond d'un nouveau roman », Var Matin,‎
  2. Grand Lille TV, « Roman : Le seizième anneau du serpent - Paul Daudin Clavaud », (consulté le 7 novembre 2017)
  3. « Les Escapés », sur La Voix du Nord,
  4. « Les Escapés, un roman profondément humaniste - Maroc Hebdo International », sur www.maroc-hebdo.press.ma (consulté le 7 novembre 2017)
  5. Grand Lille TV, « Livre: "Les escapés" de Paul Daudin Clavaud », (consulté le 7 novembre 2017)
  6. PAUL DAUDIN CLAVAUD, « La dernière traversée de Moïse, roman de Paul Daudin Clavaud (Éditions Nicodème) », (consulté le 7 novembre 2017)
  7. « La dernière traversée de Moïse, un roman écrit près de chez vous », sur La voix du Nord,
  8. « "La 4L rouge" le nouveau roman de Paul Daudin Clavaud », sur La Voix du Nord,
  9. PAUL DAUDIN CLAVAUD, « 4 L rouge Paul Daudin Clavaud France 3 », (consulté le 7 novembre 2017)
  10. Manuel disponible en ligne en français, en anglais et en arabe : http://unesdoc.unesco.org/images/0022/002279/227977f.pdf

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).