Encyclopédie Wikimonde

Paul Larocque (homme politique)

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Larocque.

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Me Paul Larocque est notaire, maire de Bois-des-Filion, préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville[1] et membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal[2].

Photo de Paul Larocque, notaire et maire

Biographie

Né en 1965, monsieur Paul Larocque est détenteur d’un diplôme en techniques administratives du Cegep Lionel-Groulx, d’une licence en droit (L.L.L.) et d’un diplôme en droit notarial (D.D.N.) de l’Université d’Ottawa, où il a également enseigné le droit. Il a complété sa formation en droit par un Certificat en droit international public et privé (attendance) de l’Académie de droit international de La Haye aux Pays-Bas. Monsieur Paul Larocque exerce la profession de notaire en pratique privée à Bois-des-Filion depuis 1989. Il est aussi maire de Bois-des-Filion depuis 1993 et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville depuis 2005

Engagement professionnel

L’étude notariale de Me Larocque [3] compte 18 employés, dont huit notaires et un avocat, ce qui en fait une des plus importantes études notariales de la région des Laurentides. Outre le droit immobilier et successoral, l’étude de Me Larocque se distingue par son expertise en droit commercial et en droit de la copropriété. De 2004 à 2007, il a siégé au conseil d’administration du Fonds d'assurance responsabilité professionnelle de la Chambre des notaires du Québec.

Engagement politique

C’est véritablement dans le domaine politique que monsieur Larocque est reconnu pour son engagement envers la communauté[Par qui ?]. En 1993, à l’invitation d’un grand nombre de citoyens désirant une administration municipale plus rigoureuse et active, il fonde avec d’autres citoyens et citoyennes un parti politique municipal à Bois-des-Filion, l’Équipe Larocque. À la surprise de nombreux observateurs étant donné sa jeunesse, il est élu lors du scrutin de novembre 1993 par une forte majorité (66 % des voix) maire de Bois-des-Filion avec toute son équipe. À l’âge de 28 ans, il devient ainsi le plus jeune maire de la région métropolitaine de Montréal et un des plus jeunes au Québec.

Fort d’un mandat de 4 ans, il entreprend avec son équipe une vaste réforme de la gestion municipale de Bois-des-Filion, en modernisant l’administration, en entreprenant de grands projets urbains (assainissement des eaux, boulevard, travaux d’embellissement), en relançant la construction de logements, de commerces et d’industries, et en assurant une gestion serrée des finances qui permet à la ville de sortir de ses difficultés financières chroniques et de dégager des surplus qui seront réinvestis dans l’amélioration du milieu, le tout sans hausse de taxes.

Avec le soutien de la population, il sera réélu par acclamation en 1997, puis réélu en 2001 avec une majorité record (87 % des voix) et réélu par acclamation en 2005, en 2009 et en 2013. Lorsqu’il terminera son mandat en novembre 2017, il aura cumulé 6 mandats totalisant 24 ans à la mairie de Bois-des-Filion. La Ville de Bois-des-Filion aura vu sa population passer de 6 000 habitants en 1993 à près de 10 000 en 2017.

Des réalisations qui ont contribué à améliorer la vie des concitoyens de Bois-des-Filion

La Ville de Bois-des-Filion a été complètement transformée sous l’administration du maire Larocque. D’une ville sous-équipée avec une situation financière difficile et une croissance anémique, sinon négative, elle est devenue un milieu de vie attrayant : réfection des deux grands boulevards (Adolphe-Chapleau et montée Gagnon); programme de réfection des rues secondaires; création et développement d’un parc industriel entièrement complété en moins de 5 ans (70 entreprises, 1000 emplois); projets domiciliaires de qualité; aménagement d’un terrain de soccer, d’un parc riverain, d’une piscine publique et de plusieurs parcs de quartier; protection des berges et mise en valeur de la rivière; participation à la création de la première réserve écologique de la région de Montréal (île Garth); construction d’un centre communautaire, d’un centre des loisirs, d’un nouveau garage municipal et d’un nouvel hôtel de ville; assainissement des eaux usées; programme de protection du couvert forestier et de plantation d’arbres; établissement de partenariat avec les écoles et les institutions; refonte de la réglementation municipale; programme d’embellissement; symposium annuel de la peinture; etc.

Ces réalisations ont été saluées par de nombreux prix et mentions, dont :

- Obtention du titre Ville de l’année en 2001 au Québec, par la Chambre de commerce du Québec et la Revue Commerce - Prix Paysage (2001) de la région des Laurentides pour les efforts investis en faveur de la protection de l’île Garth (réserve écologique) - Obtention en 2015 de 4 fleurons décernés par la Corporation des Fleurons du Québec[4](MAPAQ) - Prix Artisan 2016 Région Laurentides[5]de la Société nationale du Québec pour la qualité de l’organisation de la Fête nationale - Reconnaissance officielle («Hommage») de l’Union des municipalités du Québec[6](UMQ) à l’occasion de ses 20 ans comme maire, en 2013.

Parachèvement de l’autoroute 19

Il assume depuis 2005 la présidence de la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19[7], qui regroupe l’ensemble des acteurs institutionnels et plus de 8600 citoyens de Laval et de la couronne nord. Cette coalition revendique depuis plusieurs années l’achèvement du tronçon situé entre les autoroutes 440 à Laval et 640 à Bois-des-Filion, avec l’insertion de voies réservées au transport collectif. En 2015, le projet a franchi avec succès l’étape du Bureau d’audience publique en environnement (BAPE).

Intégrité et professionnalisme

Après un grand nombre d’années en politique active à titre d’élu, il peut arriver que l’image publique soit ternie par des rumeurs, allégations ou accusations fondées ou non fondées. Dans le cas de Paul Larocque, la situation est tout autre.

En 24 années, soit depuis 1993, à la tête de la Ville de Bois-des-Filion et en 12 années à la tête de la MRC de Thérèse-De Blainville, soit depuis 2005, l’intégrité du maire Larocque et de son administration n’a jamais été remise en question. Dans la perspective où la réputation des élus locaux a été souvent malmenée au cours des dernières années, celle du maire Larocque constitue un exemple et une source d’inspiration. Élu à la mairie deux fois avec des majorités records et réélu quatre fois par acclamation, Paul Larocque a ainsi démontré son leadership, mais aussi sa capacité à créer et maintenir une forte cohésion au sein de la communauté et de l’administration municipale, dans le respect de la démocratie et du débat public. Sa réputation d’élu honnête et intègre s’appuie notamment sur l’exercice de sa profession de notaire.

Lors des audiences de la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction (CEIC ou Commission Charbonneau), deux témoins différents (dirigeants de firmes de génie-conseil) ont affirmé sous serment que la Ville de Bois-des-Filion était une des seules villes (parmi leurs villes clientes) qui n’avait jamais été impliquée dans le système de financement électoral illégal, qu’on y refusait systématiquement toutes les offres d’aide pour les campagnes électorales, et que les élus maintenaient ainsi une indépendance totale vis-à-vis les fournisseurs de biens et services. (Interrogatoire de Michel Lalonde [8] ((page18: lignes 24 à 25, page 19-20-21-22-23, page 24 : lignes 1 à 2) de la firme Génius du 29 janvier 2013, et interrogatoire de Roger Desbois [9]de la firme Tecsult du 22 mai 2013).

L’intégrité et l’honnêteté du maire Larocque ont été soulignées dans la plupart les grands médias nationaux :

98,5 FM Dutrizac le 29 janvier 2013[10] TVA Nouvelles le 29 janvier 2013 [11]Le Droit le 29 janvier 2013[12]8,5 FM Montréal Maintenant Paul Houde et Jean Lapierre le 29 janvier 2013[13]TVA Nouvelles le 22 mai 2013[14]La Presse le 22 mai 2013 [9]Journal Métro le 22 mai 2013 [15]98,5 FM Montréal Maintenant Paul Houde le 22 mai 2013 R[16]adio-Canada le 22 mai 2013 9[17]8,5 FM Puisqu’il faut se lever Paul Arcand et Jean Lapierre le 23 mai 2013 [18]Nord Info le 28 mai 2013 [19]Journal de Montréal le 12 juin 2013 [20]L’Écho de la Rive-Nord le 13 juin 2013

[21]

Engagement sociocommunautaire

Dès 1990, alors qu’il amorce sa carrière de notaire, il s’implique bénévolement dans son milieu comme membre du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Bois-des-Filion (1992-1993) et comme président de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion/Lorraine (1992-1993)[22]

Depuis 2006 et sans interruption, monsieur Larocque préside la campagne annuelle de financement de la Société canadienne du cancer ([23]Journées de la jonquille) dans la MRC de Thérèse-De Blainville. Au cours des années et à diverses reprises, monsieur Larocque a aussi présidé la campagne de financement de la Croix rouge pour la MRC de Thérèse-De Blainville, la campagne de la Maison de la Famille de Bois-des-Filion[24],La campagne de la Fondation du Cegep Lionel-Groulx[25], et la campagne de la Fondation Drapeau et Deschambault ([26]CHSLD). Il a aussi agi comme administrateur fondateur, secrétaire et trésorier de la Corporation de mise en valeur de la rivière des Mille-Îles[27],un organisme voué à la protection de la rivière, à l’acquisition des îles et des berges, et à l’accessibilité aux rives pour les citoyens.

Préfecture

En 2005, même s’il représentait la plus petite ville de la MRC (alors 7 500 habitants sur 150 000) ses collègues maires et mairesses des villes de Lorraine, Rosemère, Boisbriand, Blainville, Ste-Anne-des-Plaines et Ste-Thérèse lui confiaient le mandat de préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville[28].Ce mandat lui a été renouvelé sans interruption depuis cette date.

La MRC de Thérèse-De Blainville [29]est la deuxième plus grande MRC du Québec au plan démographique avec 158 000 habitants (2016). Depuis 1996, la MRC connaît une des plus fortes croissances économiques et démographiques du Québec. À l’initiative de monsieur Larocque qui en est le préfet depuis 2005, une étude exhaustive sur le déséquilibre des ressources gouvernementales, réalisée en 2006 avec une mise à jour en 2012[30],a permis à la MRC de documenter l’écart croissant entre les besoins de sa population, sa forte contribution au PIB et à la fiscalité québécoise, et les investissements gouvernementaux insuffisants et incapables de suivre le rythme de croissance de la population. Cette démonstration, qui a suscité une vaste mobilisation régionale, aura permis d’obtenir un réajustement et un rattrapage au niveau des investissements dans les domaines de la santé, de l’éducation, des équipements sportifs et culturels et des infrastructures de transport.

Implication à la Communauté métropolitaine de Montréal

À titre de membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal [2]depuis 2005, président de la Commission de transport de la Communauté métropolitaine de Montréal ([31]2 mandats de 2 ans) et d’administrateur de l’Agence métropolitaine de Transport durant 10 ans [32]monsieur Larocque est devenu, durant une grande partie de sa carrière, un acteur incontournable dans le domaine du transport métropolitain. Il a fréquemment accordé des entrevues sur ce sujet aux grands médias écrits (La Presse[33],The Gazette[34],Le Devoir [35]et le Journal de Montréal) et participé à de nombreuses émissions radiophoniques et télévisées (Radio-Canada[36],TVA, 98,5 FM). Ses prises de position claires, directes, et sa franchise étaient et demeurent appréciées par les médias. Il est aussi intervenu sur des dossiers d’actualité tels que le Plan métropolitain d’aménagement et de développement[37],la fin de la distribution postale à domicile , la fiscalité municipale et les ententes Québec - Municipalités, le financement des partis politiques municipaux, et les relations entre Montréal et ses banlieues. Son rapport, comme président de la Commission de transport de la CMM, sur le financement du transport collectif dans la région métropolitaine, déposé en 2012, demeure un document de référence [38]et a tracé la voie au vaste chantier de révision de la gouvernance du transport collectif métropolitain, qui s’est concrétisé par le projet de loi 28 adopté en avril 2016.

Missions confiées par le Gouvernement du Québec

De décembre 2001 jusqu’à 2007, le Gouvernement du Québec lui confiait une autre tâche en le nommant au Conseil d’administration d’une des plus importantes sociétés d’État en Amérique, Hydro-Québec[39].Dès son arrivée, on lui a confié un poste au Comité exécutif, puis il a été nommé au Comité Production qui traite les dossiers des grands barrages hydroélectriques. Il a aussi assumé la présidence du Comité de l’Environnement et de la Responsabilité sociale.

Durant la période 2003 à 2009, il a été nommé président d'Infrastructures-Transport [40]une société paragouvernementale qui gérait une partie importante, 270 millions de dollars, de l’enveloppe du programme Travaux d’infrastructures Canada-Québec. Cela aura permis à monsieur Larocque d’apporter une contribution comme porte-parole et représentant du monde municipal au sein de ces organismes hautement stratégiques pour le développement municipal.

Notes et références

Notes

Références

  1. http://mrc-tdb.org/la-mrc/mot-du-prefet/
  2. 2,0 et 2,1 http://cmm.qc.ca/a-propos/conseil/membres-du-conseil/
  3. http://www.paullarocque.com/A-propos-Notaire-Me-Paul-Larocque.php
  4. http://www.fleuronsduquebec.com/media/FDQ_BrochureClassification2015_low.pdf
  5. http://www.nordinfo.com/actualites/le-prix-artisan-de-la-fete-nationale-a-bois-des-filion-2/
  6. http://old.umq.qc.ca/nouvelles/nouvelles-de-lumq/hommage-aux-20-ans-13-05-2013/
  7. http://www.coalition19.qc.ca/Coalition-autoroute-19.php
  8. https://www.ceic.gouv.qc.ca/fileadmin/Fichiers_client/fichiers/Transcriptions/2013-01/Transcription_NP_audience_CEIC_2013-01-29_P.pdf
  9. 9,0 et 9,1 http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/commission-charbonneau/201305/22/01-4653111-tecsult-faisait-du-financement-illegal-au-provincial.php
  10. http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=161916
  11. http://www.tvanouvelles.ca/2013/01/29/cadeaux-et-argent-pour-un-membre-de-comites-de-selection
  12. http://www.droit-inc.com/article9357-Deux-villes-de-la-Couronne-Nord-ne-lui-ont-pas-demande-d-argent
  13. http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=161985
  14. http://www.tvanouvelles.ca/2013/05/22/financement-illegal-au-provincial-et-au-municipal
  15. http://journalmetro.com/dossiers/la-commission-charbonneau/314548/desbois-financement-provincial-et- municipal/
  16. http://www.985fm.ca/lecteur/audio/le-resume-de-la-journee-a-la-commission-charbonnea-177148.mp3
  17. http://endirect.radio-canada.ca/Event/La_commission_Charbonneau_en_direct_-_le_22_mai_2013?Page=3
  18. http://www.985fm.ca/audioplayer.php?mp3=177227 http://www.985fm.ca/lecteur/audio/politique-jean-lapierre-7h03-177217.mp3
  19. http://www.nordinfo.com/Actualites/2013-05-28/article-3262222/Lorraine-devant-la-commission-Charbonneau/1
  20. http://www.journaldemontreal.com/2013/06/12/paul-larocque-brigue-un-sixieme-mandat
  21. http://www.lechodelarivenord.ca/actualites/politique/159732/paul-larocque-brigue-un-6e-mandat
  22. http://www.ccbdfl.com/chambre-de-commerce-de-bois-des-filion-lorraine/historique
  23. http://www.courrierlaval.com/actualites/societe/2017/3/21/avril--mois-de-la-jonquille.html
  24. http://www.nordinfo.com/nos-gens/vins-et-fromages-pour-la-maison-de-la-famille/
  25. http://www.clg.qc.ca/fileadmin/clg/publication/rapports/CLG-RAP-2013-2014-PDFA.pdf http://www.clg.qc.ca/fileadmin/clg/actualites/communique_2014.pdf
  26. http://www.nordinfo.com/actualites/au-profit-de-la-fondation-drapeau-et-deschambault-classique-des-maires-18e-edition/
  27. http://www.quebecentreprises.com/corporation-de-mise-en-valeur-de-la-rivi-re-des-milles-les-dhpp/
  28. http://mrc-tdb.org/paul-larocque-nomme-prefet/
  29. http://www.mrc-tdb.org/
  30. http://www.mrc-tdb.org/desequilibre/enjeux.html
  31. http://www.lechodelarivenord.ca/actualites/actualites/160503/paul-larocque-nomme-president-de-la-commission-du-transport-de-la-cmm
  32. http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=1&file=25551.PDF
  33. http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201310/23/01-4702946-pas-la-faute-des-banlieues.php
  34. http://montrealgazette.com/news/local-news/mayors-question-efficiency-of-new-agency-that-would-replace-amt
  35. http://www.ledevoir.com/politique/montreal/431927/gouvernance-des-transports-pour-en-finir-avec-la-pagaille
  36. http://ici.radio-canada.ca/emissions/le_15_18/2016-2017/archives.asp?date=2015-03-12
  37. http://cmm.qc.ca/champs-intervention/amenagement/plans/pmad/
  38. http://cmm.qc.ca/fileadmin/user_upload/pmad2012/documentation/20120816_consultationTC_rapportCommission.
  39. http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=1&file=37408.PDF
  40. http://www.leveil.com/economie/le-transport-et-la-mobilite-lincontournable-rendez-vous-de-la-nouvelle-economie


Cet article « Paul Larocque (homme politique) » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).