Encyclopédie Wikimonde

Paul Rey

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Pancarte devant l'école primaire du Fronton à Nay, toujours en activité.
Mairie de Nay, prise de vue du pont

Paul Rey est né le à Pontacq. Il fait partie d'une famille de notaires. Il se marie avec Adrienne Blancq le 11 novembre 1867, elle-même liée familialement à l'industriel Prosper Blancq. Paul Rey devient donc Nayais à 25 ans, lors de son mariage. Puis il est élu maire de Nay 9 fois de suite (de 1875 à 1919). Il meurt à l'âge de 87 ans, en la date du 22 janvier 1930.

Carrière

D'abord poussé par sa famille à faire du droit, il est choisi par le Conseil Municipal pour devenir directeur de la caisse d'épargne. Ensuite, il s'installe à son propre compte en tant que notaire à Nay en 1871. Il y travaillera quelques années avant d'être élu maire à la date du 16 février 1875.

Ses desseins durant ses 9 mandats se centrent particulièrement autour du développement urbain et scolaire, notamment par l'édification de diverses écoles; comme celle du Fronton ou de La Fontaine d'Argent.

Côté politique, c'était un homme profondément républicain, mais surtout un homme qui pensait à l'avenir. Il était novateur pour son époque.

Desseins principaux en tant que maire

Projets d'éducation

Lorsqu'il arrive à la mairie de Nay, les diverses écoles de Nay comptent en tout 250 enfants dispersés dans les locaux de la ville. L'année 1884 marque l'installation de l'école primaire de garçons, rue des Pyrénées.

Quelques années plus tard, en 1889, l'école maternelle fait son apparition.

Presque 10 ans plus tard, en 1898, toujours rue des Pyrénées, l'école primaire des filles est inaugurée.

Finalement, il faudra attendre 1909 pour qu'une école supérieure de filles apparaisse. Même si cette école et sa construction ont été perturbées par des problèmes financiers, la persévérance de Paul Rey, pour qui ce projet était cher, fût mené à bien. A la rentrée 1909 l'école comptait 125 filles.

Projets d'urbanisation

Paul Rey met en place, pour sa ville, un éclairage électrique dans toute la ville. Cet éclairage est alors plus moderne, mais également beaucoup plus puissant, un vrai atout pour la ville de Nay, même si cet éclairage entraîne un impôt annuel de 3500 francs[1],[2],[3],[4],[5]

Hommage

Les bâtiments de l'école supérieure de jeunes filles accueillent aujourd'hui le lycée Paul Rey.

Notes et références

  1. « Paul Rey, Maire de Nay », sur www.villedenay.fr (consulté le 11 mars 2019)
  2. « Petite histoire du lycée Paul Rey », sur www.villedenay.fr (consulté le 11 mars 2019)
  3. « Le site du lycée Paul Rey - Qui est Paul Rey ? », sur lyceepaulrey.org (consulté le 11 mars 2019)
  4. Bulletin des amis de Nay et de la Batbielle n° 21, Nay, , 48 p. (ISSN 0769-8143), p. pages 5 à 18 
  5. « Historique du lycée Paul Rey de Nay », sur www.citescolairedenay.fr (consulté le 11 mars 2019)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).