Encyclopédie Wikimonde

Philippe Monneret (linguiste)

Aller à : navigation, rechercher

Proposition de Jean Joseph Aimé Randriamahenina, praticien ingénieur social. La linguistique théorique étant une branche de la linguistique relative aux modèles, la présente contribution porte sur le fait de langage apparaissant comme la source réelle des questions fondamentales sur la nature de la langue; le rire, la colère, les indignations...donnent lieu aux dits modèles. La grammaire universelle (UG) en tant qu'organe mental spécifique au domaine, représente alors une clé pratique pour déclencher les processus de connaissance ou mécanismes cognitifs, etc. Madeleine Grawitz et Jean Leca publient la relation entre le percepts (vue, ouïe, odorat, toucher, saveur, conscience), le concept ou théorisation mentale, l'affection ou choix, et la valeur) . Il convient de noter que le sixième sens est ce sentiment indescriptible que chaque individu a de la totalité ou d'une partie de son corps. La nature du langage lui-même est alors à la fois un résultat e un processus cherche à répondre à des questions fondamentales quant à ce qu'est la langue; La phonétique relève du champ de la linguistique théorique, de même que de la sociolinguistique. le fait de langage donne une explication des universaux linguistiques, c'est-à-dire des propriétés que tout ou plusieurs langues ont en commun, dont la construction de théories et de schémas théoriques universels, potentiellement valables pour toutes les langues du monde, et ce, les faits particuliers d'une langue spécifique à travers des règles ad hoc. ainsi que l'approche grammaticale traditionnelle construisant des règles et des guides pratiques qui peuvent aider à l'étude d'une langue spécifique. Référence1: Traité de science politique d M. Grawitz et J. Leca, 1985. Référence2: Harry M. Johnson: Sociology, A systematic introduction, 1987 Cf tel 261 39 17 135 61 jean.randria@gmail.com Article publié sur Wikimonde Plus.