Encyclopédie Wikimonde

Pierre Rouyer

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Pierre Rouyer est un journaliste indépendant né à Paris le . Rédacteur en chef du magazine suisse Animan de 2002 à 2008, il est cofondateur de la revue Paroles & Bilder, dédiée au travail social en Valais. Il est également auteur et éditeur de livres biographiques et documentaires.

Le milieu photographique

En 1988, Pierre Rouyer rejoint l’équipe du  mensuel Photo Magazine, dirigé par le journaliste Mathias Schmitt. Pour cette publication qui associe photographies de mode et de reportage, il suit l’actualité du milieu photographique et la production des principales agences. Il est membre du jury du concours « Wildlife photographer of the year » organisé par la BBC, à Londres, en 1999 et 2000[1], puis président du jury du Festival international de photo animalière et de nature de Montier-en-Der, en 2005[2].

Les années Animan

En 1996, Pierre Rouyer signe dans le bimestriel suisse Animan un texte sur Antoine de Saint-Exupéry, intitulé Le désert apprivoisé[3][source insuffisante]. Fondé en 1981 par Daniel Quinzani, le point fort de ce magazine est la photographie corroborée par un portfolio original et « destiné aux amateurs d'images fortes ou poétiques »[4]. Engagé comme rédacteur par Thierry Peitrequin, alors rédacteur en chef,  Pierre Rouyer découvre le travail des photographes suisses : des naturalistes tels que le Vaudois Daniel Aubort et l’Argovien Thomas Marent, des voyageurs reporters, le Saint-gallois Christian Heeb, la Tessinoise Alessandra Meniconzi, le Biennois Marc Paoluzzo. Il inaugure les éditions thématiques avec un « Spécial Inde »[5], et fait venir de nouveaux auteurs, photographes et rédacteurs, tous voyageurs. Animan recouvre alors une part significative de la photographie documentaire, y compris dans le domaine de la photographie ancienne : dès 1999, Charles-Henri Favrod, créateur du Musée de l’Élysée, tient une rubrique intitulée Le temps de voir, dans laquelle il présente des photographies du XIXe siècle tirées de sa collection personnelle[6][source insuffisante].

En 2002, Pierre Rouyer est appelé par l’éditeur Marcel A. Pasche[réf. souhaitée] pour prendre la rédaction en chef. Il réalise une édition dédié aux Amérindiens, avec notamment un reportage de Nicolas Reynard sur les tribus amazoniennes[7][source insuffisante]. La mise en page, confiée au graphiste Eran Shamgar, trouve un nouveau dynamisme. Andrea Alborno, Christophe Boisvieux, Jean-Claude Coutausse, Hien Lam Duc, Carlos Muñoz Yagüe, Michel Setboun, sont quelques-uns des photographes reporters de cette période d’Animan. L'équipe rédactionnelle compte parmi ses membres, l'écrivain et voyageur Sylvain Tesson, la biologiste Delphine Aurès — spécialiste des milieux polaires — et le journaliste Claude Hervé-Bazin.

Journaliste indépendant

Sujets de société

Pierre Rouyer est cofondateur et membre du comité de rédaction de la revue suisse Paroles & Bilder, dédiée au travail social en Valais. Il recueille des histoires de vie de personnes fragilisées, et interviewe les acteurs du travail social[8][source insuffisante],[9][source insuffisante].

Auteur et éditeur

En 2000, Pierre Rouyer rédige la première biographie de l’himalayiste suisse Jean Troillet, qui a accompli avec Erart Loretan l’ascension en partie nocturne de l’Everest par la face nord, sans apport d’oxygène. L’éditeur Pierre Marcel Favre publie l’ouvrage sous le titre L’Aventure absolue. Dans l’Hebdo, la journaliste Sabine Pirolt cite de longs passages et juge le livre « aussi captivant qu’un polar »[10].

En 2008, Pierre Rouyer fonde les Éditions du Midi, à Lausanne, et publie Nature souveraine, avec des œuvres du peintre naturaliste Éric Alibert. Dans cet ouvrage dédié au Parc national suisse, il fait le récit de son cheminement à travers une nature alpine strictement protégée. « Ce livre, c’est le parc, c’est le brouillard du Val Sassa, la caillasse en mouvement, l’ombre du cerf », écrit Philippe Dubath dans le quotidien lausannois 24 Heures[11].

Plusieurs ouvrages suivront, notamment Un cœur dans les pierres, illustré de photographies d’Andrea Alborno et publié en 2009. Pierre Rouyer y témoigne de la vie à l’hospice du Grand-Saint-Bernard, situé à 2500 m dans les Alpes valaisannes. La journaliste Annick Monod écrit alors dans les colonnes de La Liberté : « L’auteur évoque magnifiquement le double chemin qui mène à l’hospice, le chemin pédestre et le chemin intérieur.»[12]

Œuvres

  • L’aventure absolue, Éditions Favre, (ISBN 978-2-8289-0675-7) 
  • Nature souveraine – Le Parc national suisse, Éditions du Midi, (ISBN 978-2-9700-6130-4)  (épuisé)
  • Un cœur dans les pierres – L’hospice du Grand-Saint-Bernard aujourd’hui, Éditions du Midi et Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-9700-6132-8)  (épuisé)
  • Le luthier qui aimait la terre, Éditions du Midi, (ISBN 978-2-9700-6134-2)  (épuisé)
  • Découvrir le Grand-Saint-Bernard, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-8399-1261-7) 
  • Là sera ton cœur – Le trésor, l’église, la crypte de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-9700-9403-6) 
  • Jean-Pierre Augier ou l’art de voir, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-9700-9407-4) 

Œuvres collectives

  • Les 100 plus belles images de la terre, Éditions Animan, (ISBN 978-2-8265-1134-2)  (épuisé)
  • La maison du maître du ciel de Weisi : Les chanoines du Grand-Saint-Bernard dans les marches tibétaines, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-8399-0675-3) 
  • Pain de la terre, pain du ciel, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-839-91034-7) 
  • Le guide du botaniste qui voyage dans le Valais, Éditions du Grand-Saint-Bernard, (ISBN 978-2-9700-9408-1) 

Préfaces

Notes et références

  1. Wildlife photographer of the year, portfolio 10, BBC Worldwide, (ISBN 978-0-5635-3706-9) 
  2. « Festival de Montier-en-Der »
  3. Pierre Rouyer (photogr. Bruno Hadjih), « Le désert apprivoisé », Animan n°73,‎ , pp 38-49
  4. Olivier Perrin, « Animan : entre romance et comédie ivre », Le Temps, Lausanne,‎ (lire en ligne).
  5. Pierre Rouyer, « L'ode à l'Inde », Animan n°80 / 1947-1997 Cinquantenaire de l'indépendance de l'Inde,‎ , p. 8-9
  6. Charles-Henri Favrod, « Le temps de voir », Animan n°91 à 149,‎ de mars-avril 1999 à décembre 2008
  7. Nicolas Reynard (photographies) et Claudie Baran, « Amazonie – Pieds nus sur la terre brûlée », Animan n°106,‎ , pp 66-77
  8. Pierre Rouyer (propos recueillis par) (ill. Eran Shamgar), « Anne-Lyse R.: mon combat contre l'alcoolisme », Paroles&Bilder n°1,‎ , p. 8-13 (lire en ligne)
  9. Pierre Rouyer (propos recueillis par) et Eran Shamgar (Illustrations), « C'est moi qui ai choisi mon prénom, Georges ... », Paroles & Bilder n°2 – Insertion socioprofessionnelle,‎ , p. 6-11 (lire en ligne)
  10. Sabine Pirolt,, « Sur les cimes de l’aventure », L’Hebdo,‎ , pp 78-80
  11. Philippe Dubath, « Le Parc national suisse méritait bien ce livre là », 24 Heures,‎
  12. Annick Monod, « Au cœur de la montagne vivante », La Liberté,‎

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 434 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).