Encyclopédie Wikimonde

Positionnement européen de Strasbourg

Aller à : navigation, rechercher

Le positionnement européen de Strasbourg sont les initiatives portées par cette dernière pour pérenniser, conforter, développer son rayonnement européen. A ce titre, Strasbourg se classe parmi les capitales de l'Europe. Elle n'a de cesse, avec le soutien de l'état français, de se revendiquer ce caractère particulier en France, de dresser des ponts vers ses voisins. Cette volonté se retrouve au travers de plusieurs aspects[1]. Elle est cependant remise en cause régulièrement, en raison de son accessibilité, de son apparence provinciale, sur le sujet du siège du Parlement européen en particulier.

Histoire

La ville est fondée par les romains à la fin du 1er siècle av. J.-C.. Elle est détruite par Attila en 451. Recrée en 496 par les Francs, elle sera reconnue ville libre (au sein de l'Empire) par Charles IV avant d'être annexée à la France sous Louis XIV.

Elle redevient allemande de 1870 à 1918, puis pendant la Seconde Guerre mondiale ce qui a laissé des traces avec le droit local alsacien-mosellan, l'urbanisme[2].

Géographie

Localisation

En sa qualité de ville rhénane, à la frontière entre la France et l'Allemagne, marquée par la culture alsacienne et sa langue, Strasbourg a des atouts européens. De par sa situation, Strasbourg a été un point de passage pour les Européens.

Orientation franco-allemande

Longtemps Strasbourg a été dirigée vers la France. Cela a notamment été le cas suite au retour de l'Alsace sous la souveraineté français en 1918. Cela a changé progressivement, avec l'accueil d'abord de la chaîne de télévision franco-allemande Arte, puis le projet d'aménagement des deux rives (jardin des Deux Rives, passerelle Mimram achevés en 2004) et la création de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. En 2007, la ligne TGV reliant la France à l'Allemagne y passe. Enfin, en 2017 est inauguré le tram vers Kehl[3].

Identité de territoire

Depuis quelques années, Strasbourg se place sous une marque de territoire, Strasbourg the Europtimist[4]. Depuis 2015 l'agglomération de Strasbourg ne s'appelle plus Communauté urbaine de Strasbourg, mais Strasbourg Eurométropole[5].

Transports

La question de l'accessibilité fait régulièrement débat, surtout au niveau de l'accès aéroportuaire.

Aéroport

Le trafic aéroportuaire, longtemps dominé par la desserte de Paris, peine à se développer, à attirer les compagnies à bas coûts, et à diversifier ses destinations[réf. nécessaire]. Aussi, la plateforme est concurrencée par des voisines, à la fois l'aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg, l'aéroport de Karlsruhe-Baden-Baden et l'aéroport de Francfort[réf. nécessaire].

Gare ferroviaire

Historiquement, Strasbourg est une des gares de l'Orient-Express qui relie Paris à Istanbul[6]. Ce train n'est plus une ligne régulière depuis 1962 par Strasbourg. Elle a donné l'idée d'une magistrale européenne trouvant son terminus à Bratislava.

Longtemps mis à l'écart du réseau TGV, Strasbourg accueille depuis 2007 le LGV Est européenne, qui relie la ville à l'Allemagne, notamment Stuttgart, Munich, et depuis 2012, avec le LGV Rhin-Rhône, sur Francfort.

Depuis l'achèvement de la ligne est européenne, les ICE allemands passent eux aussi par Strasbourg pour gagner ensuite Paris[7].

Depuis 2012, la ligne Paris-Moscou fait également une halte, avant de poursuivre vers l'Allemagne, la Pologne, la Biélorussie et enfin la Russie[8].

Port fluvial

Bordée par le Rhin, Strasbourg est reliée par voie fluviale à la Suisse, à l'Allemagne rhénane, et aux Pays-bas. Avec le Rhin, Strasbourg est au centre de l'Europe rhénane[9].

Infrastructures doublées

À la fois concernant les infrastructures routières et ferroviaires, Strasbourg dispose de 2 réseaux : le réseau allemand (l'A5 dite HaFraBa, le réseau ferroviaire reliant Karlsruhe à Bâle) et le réseau français (l'A35 dite alsacienne, et le réseau ferroviaire français, reliant Paris à Strasbourg et Strasbourg à Lyon)[réf. nécessaire].

Politique

Sièges d'organisations européennes

Peu de villes telles que Strasbourg, non capitales d'un État, disposent d'institutions politiques de rang européen ou internationales. C'est chose faite depuis 1919 avec l'arrivée de la commission centrale pour la navigation du Rhin.

Avec le temps, la ville s'est construite un véritable quartier européen. Le Conseil de l'Europe s'y est installé en 1949, puis en 1952 l'Assemblée commune de la CECA[10], devenue Assemblée Parlementaire Européenne en 1957 et enfin Parlement européen en 1979.

De la sorte, Strasbourg est devenue la deuxième ville diplomatique de France après Paris[11].

Aussi, Strasbourg se voit en capitale de la démocratie, des droits de l'homme et de la citoyenneté[12].

Autant auprès du gouvernement à Paris que dans les institutions européennes et à Bruxelles, Strasbourg œuvre pour favoriser, maintenir et renforcer son statut européen. Strasbourg est régulièrement remise en cause à ce sujet, notamment auprès de certains députés européens. Une task force, à l'initiative de la mairie de Strasbourg, a été créée en 2013 pour contrer cette opposition[13]. En 2015, elle met sur pied une campagne politique, Strasbourg - the seat[14], pour contrer Single Seat promouvant le siège bruxellois du Parlement. Par ailleurs le soutien financier et politique de l'état français permet de réaffirmer et conforter également cette position.

Coopération

Strasbourg fait partie de plusieurs périmètres de coopération[15] : le Rhin supérieur, l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau et la coopération avec la ville allemande de Kehl, qui fait partie de son aire urbaine[16].

Éducation

Apprentissage de l'allemand

L'Académie de Strasbourg favorise l'apprentissage de l'allemand, par des classes d'abord bilingues, puis bilangues, mais aussi des sections européennes et encore des sections Abibac[17].

Enseignement international et européen

La ville compte une école, un collège et un lycée international mais aussi une école européenne[17].

Éducation supérieure

L'université de Strasbourg se veut ouverte sur le monde, avec presque 20 % d'étudiants étrangers, et une coopération avec les universités du Rhin supérieur[18]. Le Prix Nobel a été octroyé à plusieurs professeurs de l'université, dont Jean-Marie Lehn en 1987, Jules Hoffmann en 2011, Martin Karplus en 2013, et Jean-Pierre Sauvage en 2016[19]. D'autres institutions de recherche et universitaires donnent à Strasbourg une certaine importance : l'université internationale de l'espace, l'IRCAD[réf. nécessaire].

Actions envers les citoyens

L'Europe étant considérée comme loin des citoyens, des initiatives ont poussé pour les rapprocher. Le but est de montrer que chacun est concerné. Cette volonté s'est matérialisée notamment par l'édification d'un espace informationnel, le Lieu d'Europe[20], d'un parcours[21], de plaquettes et bornes informatives, l'organisation du Mois de l'Europe, les portes ouvertes du Parlement européen (Union européenne) et du Conseil de l'Europe.

Les événements publics sont des occasions d'y associer l'Europe, qu'il s'agisse de la Foire européenne, des Nuits électroniques.

Strasbourg cherche aussi à diversifier sa clientèle touristique, avec l'installation de marchés de Noël[22] dans plusieurs villes au fil des années, avec Tokyo (2009 et 2010) Moscou (2012 et 2013), Pékin (2015), Taipei (2016).

Sources

Références

  1. « Thém@doc – Strasbourg, métropole européenne », sur Crdp Strasbourg (consulté le 4 mai 2017)
  2. Antoine Beyer, « Strasbourg, entre France et Allemagne. Structure urbaine et symboliques de la dualité frontalière », Revue Géographique de l'Est, vol. 47, no 2,‎ (ISSN 0035-3213, lire en ligne, consulté le 3 mai 2017)
  3. lefigaro.fr, « Un tram pour l'Europe entre Strasbourg et Kehl », Le Figaro, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 3 mai 2017)
  4. « Entreprendre et s'implanter à Strasbourg | Strasbourg the europtimist », sur Strasbourg the europtimist (consulté le 3 mai 2017)
  5. « Eurométropole de Strasbourg — Agence de développement et d'urbanisme de l'Agglomération Strasbourgeoise (ADEUS) », sur www.adeus.org (consulté le 3 mai 2017)
  6. « L’Orient-Express : tout l'art du voyage dans un train | SNCF », sur www.sncf.com (consulté le 1er mai 2017)
  7. « De nouveaux ICE sur la ligne Paris-Strasbourg-Allemagne - France 3 Grand Est », France 3 Grand Est, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 3 mai 2017)
  8. « сайт поезда москва - париж: расписание движения цены на билеты стоимость », sur poezd-moscow-paris.ru (consulté le 3 mai 2017)
  9. « Qu'est ce que l'Europe rhénane », sur ubiqwity.com (consulté le 3 mai 2017)
  10. « Bâtiment de l'Assemblée parlementaire européenne », CVCE.EU by UNI.LU,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2017)
  11. « Atouts de Strasbourg | Développement & rayonnement | Strasbourg.eu », sur www.strasbourg.eu (consulté le 1er mai 2017)
  12. (de) « Strasbourg assume son rôle de capitale des Droits de l’Homme | Eurojournalist(e) », sur eurojournalist.eu (consulté le 3 mai 2017)
  13. « Bataille du siège : Strasbourg crée un lobby pour défendre le Parlement », Rue89 Strasbourg,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2017)
  14. (en-US) « Strasbourg strikes back », POLITICO,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2017)
  15. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  16. « Strasbourg et ses stratégies d’Ecomobilité », sur urba2000 (consulté le 4 mai 2017)
  17. 17,0 et 17,1 « L'enseignement bilingue et international | L'enfant scolarisé | Strasbourg.eu », sur www.strasbourg.eu (consulté le 3 mai 2017)
  18. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  19. « Université de Strasbourg: Les autres noms illustres », sur www.unistra.fr (consulté le 1er mai 2017)
  20. « Lieu d'Europe », sur lieudeurope.strasbourg.eu (consulté le 30 avril 2017)
  21. « Le parcours d'Europe | Capitale européenne | Strasbourg.eu », sur www.strasbourg.eu (consulté le 30 avril 2017)
  22. « Strasbourg capitale de Noël | Noël », sur noel.strasbourg.eu (consulté le 1er mai 2017)

Bibliographie

  • La dimension européenne et internationale de Strabsourg, Ceser-Alsace
  • Une région transfrontalière européenne et internationale, Ceser-Alsace
  • Investir en Alsace
  • ville internationale. Forces, faiblesses, objectifs (http://www.persee.fr/doc/rgest_0035-3213_1992_num_32_2_2221Strasbourg,)
  • Métropole et proximité (http://media.strasbourg.eu/alfresco/d/d/workspace/SpacesStore/e54d3ed6-4cd1-4c4b-91cc-991245be1a20/FicheAtelier_metropole-proximite.pdf)
  • Les orientations stratégiques européennes et internationales de la ville de Strasbourg (http://media.strasbourg.eu/alfresco/d/d/workspace/SpacesStore/3110a1a4-fad0-4686-84c2-7d82d1941891/OrientationsStrategiquesEI.pdf)

Annexes

Liens internes

Liens externes

  • Strasbourg Europe (http://www.strasbourg-europe.eu/)

Article publié sur Wikimonde Plus.