Encyclopédie Wikimonde

Prémonition, Un Certain Son

Aller à : navigation, rechercher

Prémonition, appelé aussi Prémo, est un webzine consacrée à la musique, né en 1988[1] sous la forme d'un fanzine.

Historique

Préalable

De 1984 et 1988 Christophe Labussière[2] et Éric Semenzin achètent des disques (énormément), vont aux concerts (beaucoup), lisent Best, les Inrockuptibles, les fanzines Gloria, L'Équerre, New Wave.

En 1987, Ils se chargent de distribuer le fanzine belge Ritual[3] à Paris. Le fanzine sera alors disponible chez New Rose, Danceteria et à Librairie Parallèles.

L'accueil et les ventes de Ritual sont très positifs et contribuent à leur donner l'envie de créer leur propre fanzine.

Naissance de la version papier

Fin 1988, Christophe Labussière et Éric Semenzin[4] publient le premier numéro de Prémonition. La charte graphique est esthétique mais volontairement austère[5], le contenu est soigné en terme de qualité d'écriture[6][source insuffisante]. Les musiques abordées sont alors définies comme "rock, pop, new wave, cold wave". Le nom de l'association qui édite Prémonition est "Prémonition, Un Certain Son" et la baseline "Parce que le rock est aussi une culture qui se lit". Le nom Prémonition s'inspire de la chanson "Prémonition" du groupe The Legendary Pink Dots.

Prémonition est vendu en France, Belgique et Suisse, chez les disquaires, librairies spécialisées et dans les Fnac. Un réseau solide de contacts localisés en régions en assurent la distribution. Prémonition est parfois vendu à la sortie des concerts.

29 numéros sortent entre 1988 et 1998, ainsi qu'un numéro hors-série consacré à And Also the Trees. Les ventes atteignent jusqu'à 5000 exemplaires. La périodicité espérée est bimestrielle, mais elle varie entre deux et six mois.

Première apparition sur le Web

En , conjointement aux parutions périodiques est lancée une première version de Prémonition sur Internet. Le site donne accès aux sommaires complets de tous les numéros, et publie quotidiennement des informations et un agenda de concerts.

La parenthèse Elegy

Fin 1998, Christophe Labussière et Christophe Lorentz sont approchés par Guillaume Michel en recherche d'un rédacteur en Chef pour lancer en kiosque un nouveau magazine d'orientation gothique. C'est de cette façon que naît Elegy[7]. Prémonition est alors volontairement mis en stand-by sans être abandonné.

L'aventure Elegy menée par Christophe Labussière et Christophe Lorentz dure 14 mois et 7 numéros.

L'équipe de Prémonition continuera à se voir épisodiquement pendant cette période.

En 2000, Christophe Labussière et Christophe Lorentz quittent Elegy qui continue avec une nouvelle équipe.

Le retour de Prémonition

En 2002, après 4 ans de hiatus, Prémonition est relancé, mais cette fois-ci uniquement sur le Web. Le site est totalement refondu et devient alors un média à part entière, avec des informations quotidiennes, des chroniques, interviews, articles et des expositions d'artistes.

Prémo

En 2015, une nouvelle mouture du site associé à un nouveau nom de domaine premo.fr est lancée. Le site continue à proposer des informations plusieurs fois par jour, un "direct" hebdomadaire réalisé par un collaborateur, des interviews, des chroniques, et des expositions du photographe Stéphane Burlot. Le site se veut encore plus réactif à l'actualité.

L'équipe

Fondateurs

Christophe Labussière (1988 à aujourd'hui)

Éric Semenzin (1988 à 1998)

Collaborateurs

Frédéric Thébault (1990 jusqu'à aujourd'hui)

Christophe Lorentz (1991 jusqu'à aujourd'hui)

Bertrand Hamonou (2003 jusqu'à aujourd'hui)

Notes et références

  1. « Prémonition », sur v1.premonition.fr (consulté le 4 décembre 2019)
  2. Section26- Mushroom, « Nos années cassettes #1 », sur Section26, (consulté le 3 décembre 2019)
  3. Le Fanzinophile, « Le Fanzinophile: Un fanzine en 1992 », sur Le Fanzinophile, (consulté le 3 décembre 2019)
  4. « Catalogue en ligne », sur fanzinotheque.centredoc.fr (consulté le 3 décembre 2019)
  5. « 20 ans de Fanzines rock : Pop noisy ou noisypop », sur www.fanzino.org (consulté le 3 décembre 2019)
  6. Les Fanzines : Une Presse parallèle 
  7. Jean D. Nouailhac, Christophe Labussiere, Guillaume Michel et Laure Cornaire, Elegy : musiques et culture , N °1 : Nov.-Dec. 1998, Compagnie de presse et d'édition spécialisée - distrib. Messageries lyonnaises de presse, coll. « Elegy (Boulogne-Billancourt) », [lire en ligne (page consultée le 2019-12-03)] 

Sources

Section 26, Nos années cassette #1, http://section-26.fr/nos-annees-cassettes-1/

Univers Musique, Annuaire Fanzines/Webzines http://www.univers-musique.com/Fanzines-Webzines/572-Premonition-Magazine-et-webzine-sur-la-musique-indapendante.htm

La Fanzinothèque de Poitiers, "20 ans de Fanzines rock" http://www.fanzino.org/expo_rock/pages/popnoisy.html

La Fanzinothèque de Poitiers, Fiche Prémonition https://fanzinotheque.centredoc.fr/index.php?lvl=notice_display&id=2082

Ecole de journalisme de Toulouse, "Les Fanzines, une presse parallèle" https://fanzinotheque.centredoc.fr/doc_num.php?explnum_id=2075

Quality Street, Les Actus de la Presse Musicale de Rue, "Conférence sur les zines musicaux et le DIY" http://qualitystreetzine.blogspot.com/

Volume!, La Revue des musiques populaires, "First & Last & Always : les valeurs de l’éphémère dans la presse musicale alternative" https://journals.openedition.org/volume/2303

"Bricolage Radical, Génie et banalité des fanzines do-it-yourself" https://fr.ulule.com/bricolage-radical/

And More, "La Culture des Fanzines" http://sylphidesblog.blogspot.com/2019/03/la-culture-des-fanzines.html

Ubutopik, "Le Fanzine ? Audacieux, libre et Subjectif !" http://www.ubutopik.org/le-fanzine-audacieux-libre-et-subjectif/

Liens externes

Première version du site avec les sommaires de tous les numéros : http://v1.premonition.fr

Site consacré au numéro Hors-Série dédié à And Also the Trees : http://pages.premonition.fr

Deuxième version du site : http://v2.premonition.fr/v2.php

Site officiel : http://www.premo.fr

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).