Encyclopédie Wikimonde

Principe d’asymétrie des idioties

Aller à : navigation, rechercher

Le principe d'asymétrie des idioties ou loi de Brandolini[1], plus connu sous sa dénomination originale de bullshit asymmetry principle, formulé publiquement pour la première fois en janvier 2013 par Alberto Brandolini, un programmeur italien[2], énonce que :

« La quantité d'énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d'un ordre de grandeur à celle nécessaire à les produire. »

Il en ressort que la désinformation a un avantage important, rétablir la vérité étant particulièrement coûteux.

Cette locution a été rendue célèbre après qu'une photo montrant une diapositive d'une présentation par Brandolini à XP2014 le 30 mai 2014 a été postée sur Twitter[3].

Une réflexion similaire avait été formulée par le passé[4] mais elle se concentrait davantage sur la vitesse de propagation que sur l'idiotie, alors que le propos de Brandolini s'intéresse à la difficulté de réfuter[5].

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bullshit » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Brandolini’s law », sur Ordre spontané on blogspot (consulté le 1er mars 2015) : « Here is what seems to be the very first appearance of what must, from now on, be known as the Brandolini’s law. »
  2. (en) Alberto Brandolini, « Bullshit Asymmetry Principle - Twitter », sur Twitter (consulté le 1er mars 2015).
  3. (en) Tim Farley, « Bullshit asymmetry principle », sur Twitter (consulté le 1er mars 2015).
  4. (en) « Bullshit », sur Rational wiki (consulté le 1er mars 2015).
  5. (en) « Brandolini’s law », sur Ordre spontané on blogspot (consulté le 1er mars 2015) : « it’s not that much about the speed of dissemination of bullshit but rather about the inherent difficulty to refute bullshit ».

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).