Encyclopédie Wikimonde

Prix Mirabeau

Aller à : navigation, rechercher

Le Prix Mirabeau est un concours d'éloquence regroupant les neuf Instituts d'études politiques de France, né en 2011 à l'initiative des membres du Pôle Débats de l’Association Agir Alternatif 1de l'IEP de Grenoble2. L'organisation du concours a été menée de concert avec l'ensemble des associations d'éloquence préexistantes au sein des IEP (Pôle Débats - Agir Alternatif à Grenoble, Sciences Polémiques à Paris, Sciences Porateur à Lyon, l'Ecole des Jeunes Orateurs à Strasbourg, le Cercle Politique Aixois à Aix en Provence, le Chapitre à Rennes) et des groupes naissants dans les autres.

Histoire

À l'origine, une partie seulement des neuf IEP de France accueillaient des associations promouvant le débat d'idées et la pratique des arts oratoires (Pôle Débat Agir Alternatif [1] à Grenoble, École des Jeunes Orateurs [2] pour Strasbourg, Sciences Porateur pour Lyon ou Sciences Polémiques [3] à Paris) et organisaient chaque année un concours d'éloquence interne. Conscient de la richesse de ces expériences communes, la création d'un concours d'éloquence inter-IEP est apparue comme une occasion unique de regrouper les neuf instituts d’Études Politiques autour de l'exigence du débat d'idées et de l'engagement. L’idée de placer ce concours d’éloquence sous l’égide d’un grand orateur s’est tout de suite imposée : Mirabeau est celui qui fut choisi face à Talleyrand par les fondateurs comme personnage au verbe haut, défenseur du tiers état et symbole de l’éloquence parlementaire.

Mirabeau, de son nom comte Honoré-Gabriel Riquetti de Mirabeau, est cadet d’une famille noble de Provence. Durant sa vie, tumultueuse et engagée, Mirabeau eut plusieurs surnoms, dont L’Orateur du peuple et La Torche de Provence. Cette symbolique de la torche a nourri la symbolique du concours, notamment dans le logo et dans les affiches3. La torche illustre en effet à la fois le feu de la parole, la flamme de la connaissance, et de manière générale l’engagement pour ses idées2. Ce défenseur de la liberté, à l’éloquence flamboyante, lançait cette phrase devenue célèbre lors d’une cérémonie des états généraux de juin 1789 au marquis de Dreux-Brézé demandant au nom du Roi la dissolution de l’assemblée : « Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du Peuple et que nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes ! ».

Première édition

La première édition du Prix Mirabeau s'est déroulée à Grenoble du 11 au 12 mars 2011 ; elle a opposé huit des neuf IEP représentés chacun par une équipe composée de trois étudiants. Lors de la finale, organisée à la salle Olivier Messian à Grenoble, l'équipe représentant Sciences Po Paris a été déclarée vainqueur suivie de Sciences Po Lille et de Sciences Po Grenoble2. Pour l'occasion, un trophée sous forme de flamme a été réalisé et remis à l'équipe victorieuse ; il sera remis en jeu chaque année.

Seconde édition

La seconde édition, organisée par l'association l’École des Jeunes Orateurs de Sciences Po Strasbourg, s'est déroulée les 21 et 22 mars 2012 à Strasbourg, dans les locaux de l’École Nationale d’Administration ainsi qu'à la Maison de la Région Alsace. L'événement a été clôturé par un gala au Pavillon Joséphine 4. En 2012, le Prix Mirabeau fut parrainé par Monsieur Philippe Richert, Ministre chargé des Collectivités Territoriales. Lors de la première soirée, le jury était présidé par Monsieur Patrick Poivre d'Arvor et lors de la seconde, la présidence revenait à Monsieur le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing. Tous les IEP (à l'exception de Lyon) étaient représentés : Strasbourg, Bordeaux, Lille, Toulouse, Aix-en-Provence, Paris, Rennes et Grenoble. Lors de la première soirée à l'ENA, les poules firent émerger Strasbourg, Bordeaux, Lille et Toulouse pour les demi-finales du lendemain. Sous les yeux de l'ancien Président de la République, celles-ci virent s'affronter Bordeaux et Lille (sur le sujet "Vaut-il mieux prévenir que guérir ?") ainsi que Toulouse et Strasbourg (sur le sujet "Y a-t-il de bons préjugés ?"). Strasbourg et Bordeaux s'affrontèrent ensuite pour la finale et le public a pu assister à la victoire de l'équipe de Strasbourg, , lauréat 2012 du Prix Mirabeau.

Troisième édition

La troisième édition, organisée par Sciences Polémiques, s'est déroulée à Sciences Po Paris le 13 et 14 mars 2013.

Article publié sur Wikimonde Plus.