Encyclopédie Wikimonde

Prix Wartburg de Littérature

Aller à : navigation, rechercher

Créé en 2007 par les Éditions de Mathusalem, le Prix Wartburg de Littérature est décerné chaque 25 avril. En 2009, en cessation d'activité, les Éditions de Mathusalem confient à Hubert le Roux, lauréat 2008, le soin de présider au jury et à la destinée du prix.

Du nom du suisse Walther von Wartburg (1888-1971), admirateur ardent des belles lettres et de la science étymologique, ce prix littéraire est décerné à un défenseur de la langue française, remarquable pour l'élégance de son écriture et/ou pour son anticonformisme. Il ne récompense pas nécessairement un ouvrage paru dans l'année précédente : il peut aussi marquer l'ensemble d'une œuvre ou un livre plus ancien.

Ce prix est purement honorifique.

Palmarès

  • 2007 : lauréat in pectore dont le nom est conservé, à sa demande, dans les archives du jury.
  • 2008 : Hubert le Roux, pour son ouvrage Le Nombril d'Adam.
  • 2009 : Jean Raspail, pour l'ensemble de son œuvre.
  • 2010 : Michel Alibert, pour son ouvrage L'Escadron.
  • 2011 : Jacques Henry, pour son ouvrage Rollon, ou la trêve du Roi Charles.
  • 2012 : Jean Lartéguy, pour son ouvrage La Ville étranglée. (prix décerné à titre posthume).
  • 2013 : Jean de Viguerie, pour son ouvrage Le Sacrifice du Soir.
  • 2014 : Andreï Makine, pour son ouvrage Le Pays du Lieutenant Schreiber.
  • 2015 : Fabienne Monclar, pour son ouvrage Monclar, le Bayard du XXe siècle[1].
  • 2016 : Philippe de Villiers, pour son ouvrage Le moment est venu de dire ce que j'ai vu[2].

Notes et références

  1. Monclar, le Bayard du XXe siècle 
  2. Le Moment est venu de dire ce que j'ai vu 

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).