Encyclopédie Wikimonde

Productions de la ruelle

Aller à : navigation, rechercher

Les Productions de la ruelle sont une compagnie de production audiovisuelle, cinématographique, télévisuelle, publicitaire, multimédia et événementielle, spécialisée dans le documentaire et la valorisation d’archives. Fondée en 2002 par le tandem de producteurs-réalisateurs Guylaine Maroist et Eric Ruel, elle est située à Montréal, au Canada.

Engagements

Depuis sa création, la compagnie s'attarde à proposer des contenus décrits comme "audacieux et populaires" visant un public varié[1]. La production documentaire est majoritairement tournée vers une histoire québécoise ou canadienne, mais peut s'attacher à une thématique plus vaste et universelle comme la question du nucléaire, exposée dans les longs-métrages Bombes à retardement (Time Bombs)[2] et plus récemment Gentilly Or Not To Be[3]. Pour son engagement, Guylaine Maroist a notamment été nommée membre de l'ONG Pugwash[4]. Jonglant entre histoire et actualité, l'engagement politique des Productions de la ruelle se voit particulièrement depuis la sortie de films tels que Les Etats-Désunis du Canada[5] ou God Save Justin Trudeau[6].

En tant que société de production multimédia, la compagnie s'est également essayée au transmédia en proposant au public de poursuivre l'expérience d'une oeuvre, d'un long-métrage ou d'une série télévisée, par le biais d'un nouveau support et d'un nouveau contenu. C'est le cas de la série J'ai la mémoire qui tourne qui partage son titre avec une plateforme web interactive, une sorte de "Youtube québécois et rétro"[7] ; ou encore du thriller documentaire Expo 67: mission impossible, dont le site web officiel expo-67.ca se présente également comme celui de l'événement historique qu'est l'Exposition universelle de 1967, en proposant des articles inédits et des archives jusque-là inaccessibles au grand public[8].

Filmographie

Longs-métrages

2002: Chanter plus fort que la mer

2004: L'été, c'est pas juste Noël

2007: Bombes à retardement

2012: Gentilly or not to be

2012: Les Etats-Désunis du Canada

2015: God Save Justin Trudeau

2017: Expo 67 mission impossible

2019: Jukebox (à venir)[9]

2020: Misogynie 2.0 (à venir)[10]

Séries télévisées

2009: Les Wizz du showbizz (série télévisée: 10 épisodes)

2009-2011: J'ai la mémoire qui tourne (série télévisée: 3 saisons, 12 épisodes)

Récompenses

2008: Ruban d'or remis par de l'Association Canadienne des Radiodiffuseurs pour Bombes à retardement (Time Bombs)[11]

Grand Prix du Jury du New York International Film & Video Festival catégorie "meilleur documentaire" pour Bombes à retardement

2009: Grand Prix Boomerang volet "sites internet", catégorie "sites média" pour le site web J'ai la mémoire qui tourne[12]

2011: Prix Pierre-Berton - Prix d'histoire du Gouverneur général du Canada pour les médias populaires pour le projet multimédia J'ai la mémoire qui tourne[13]

2013: Gagnant Prix Gémeaux catégories "meilleure recherche: affaires publiques, documentaire toutes catégories" et "meilleur montage: affaires publiques, documentaire - émission" pour Gentilly or not to be[14]

Gagnant Prix Gémeaux catégorie "meilleur documentaire: société" pour Les Etats-Désunis du Canada[15]

2015: VIFFF d'Or du meilleur film de la Compétition internationale au Vevey International Fun Film Festival pour God Save Justin Trudeau[16]

2018: Gagnant Prix Gémeaux catégories "meilleur émission ou série documentaire: histoire et politique" et "meilleur scénario: documentaire-émission" pour Expo 67 mission impossible[17]

Liens externes

Site officiel des Productions de la ruelle

Site officiel expo-67.ca

Les Productions de la ruelle sur Vimeo

Article publié sur Wikimonde Plus.

  1. « Productions de la ruelle », sur Le Lien Multimédia (consulté le 21 novembre 2019)
  2. Paul Cauchon, « Télévision - Le parfait soldat atomique », sur Le Devoir, (consulté le 21 novembre 2019)
  3. Nathalie Petrowski, « Gentilly, le cancer et le concours », sur La Presse (consulté le 21 novembre 2019)
  4. « Guylaine Maroist nommée au sein de l'ONG Pugwash », sur CTVM.infos, (consulté le 21 novembre 2019)
  5. Samuel Larochelle, « Documentaire « Les États-Désunis du Canada » : et si les autres provinces se séparaient avant le Québec ? », sur HuffPost, (consulté le 21 novembre 2019)
  6. Pierre-Olivier Bergeron, « God Save Justin Trudeau: phénomène de la politique spectacle », sur HuffPost, (consulté le 21 novembre 2019)
  7. Nathaëlle Morissette, « J'ai la mémoire qui tourne, un Youtube québécois et rétro », sur La Presse, (consulté le 21 novembre 2019)
  8. Julie Barlow, « Pour sauver la mémoire d'Expo », sur expo-67.ca (consulté le 21 novembre 2019)
  9. Mario Pitre, « Les piliers du disque québécois dans un film documentaire », sur Le journal Saint-François, (consulté le 21 novembre 2019)
  10. « Les Productions de la Ruelle annoncent le développement du film documentaire Misogynie 2.0 », sur L'initiative, (consulté le 21 novembre 2019)
  11. « CAB Announces 2008 Gold Ribbon Award Winners for News, Documentaries, Information, and Diversity Programming », sur Nation Talk, (consulté le 21 novembre 2019)
  12. « Grand Prix - J'ai la mémoire qui tourne » (http://prixboomerang.infopresse.com/resultats/2009/Resultats/sites_internet/sites_media/gp_turbulentmedia_memoire.html), sur Prix Boomerang (consulté le 21 novembre 2019)
  13. « J'ai la mémoire qui tourne » (https://www.histoirecanada.ca/prix/prix-d-histoire-du-gouverneur-general/anciens-laureats/2011/j-ai-la-memoire-qui-tourne), sur Histoire Canada, (consulté le 21 novembre 2019)
  14. « Finalistes et gagnants - 28es Prix Gémeaux » (https://academie.ca/prixgemeaux/181/finalistes), sur Académie canadienne du cinéma et de la télévision (consulté le 21 novembre 2019)
  15. « Finalistes et gagnants - 28es Prix Gémeaux » (https://academie.ca/prixgemeaux/181/finalistes) (consulté le 21 novembre 2019)
  16. « Palmarès 2015 » (http://vifff.ch/palmares-2015/), sur VIFFF - Vevey International Funny Film Festival (consulté le 21 novembre 2019)
  17. « Finalistes et lauréats - 33es Prix Gémeaux » (https://academie.ca/prixgemeaux/332/finalistes-et-laureats), sur Académie canadienne du cinéma et de la télévision (consulté le 21 novembre 2019)