Encyclopédie Wikimonde

Projet Amigo

Aller à : navigation, rechercher

Le projet Amigo (Amigo - Ambient Intelligence for the networked home environment) est un projet de recherche en domotique commun à 16 sociétés européennes, instituts de recherche scientifique et universités. À l'origine le projet devait porter le sous-titre AMbient INtelligence to GO. C'est donc de la contraction de ces termes que provient le sigle AMIGO. Ce sous-titre avait pour vocation d'expliciter les objectifs du projet. Le sigle Amigo, qui se retient facilement et qui possède une connotation positive, a donc été adopté par tous les membres comme nom définitif du projet.

L’objectif principal de ce projet de recherche est la mise au point et le développement d'un nouveau type de middleware open source, standardisé, et permettant la plus large inter-opérabilité entre des services réparties dans une maison et connectés entre eux à l'aide d'un réseau. À partir de ce middleware, de nouvelles pistes doivent-être explorées afin de résoudre les problèmes d'Interopérabilité qui surviennent régulièrement entre différents constructeurs.

Ce projet, de type Integrated Project, fait partie du sixième programme général de l'Union européenne. Il est doté de 13M d'euros. Il a débuté en pour une durée totale de 42 mois (fin en )[1].

Logiciels développés

Les logiciels développés dans le cadre du projet Amigo le sont principalement en Java et en .Net. Ce sont des logiciels entièrement open-source[2]. L’intergiciel Amigo offre des fonctionnalités permettant de découvrir des services présents sur le réseau (Service Discovery) et de les faire interagir. Les échanges de données entre ces services web sont assurés par le protocole SOAP. En complément de ce noyau, de nombreux services ont été développés afin de mettre à disposition les briques logicielles nécessaires à la construction de la maison intelligente. L'interopérabilité entre les différents fournisseurs de services et d'équipements est assuré grâce à la définition d'une ontologie commune et l'utilisation de la sémantique à tout niveau. Un des services clef de l'architecture Amigo est le Amigo Context Management Service.

Context Management Service

Le Context Management Service (abrégé par les membres du projet CMS) est chargé de collecter et de redistribuer des informations liées au contexte parmi les composants du système Amigo. Toute donnée recueillie, ou produite par un service ou composant, peut-être assimilée à une information de contexte. Tout composant Amigo peut facilement devenir une source d'information contextuelle en implémentant l'API IContexteSource qui va mettre ces informations à la disposition des autres composants par la définition de trois méthodes Subscribe, Unsubscibe et Query. Cette source de contexte doit être publiée comme un service web Amigo.

Ces services, sources de contexte, peuvent-être interrogés de manière synchrone (query-driven) ou asynchrone (data-driven). Dans le premier cas, c'est la méthode Query qui doit-être utilisée. Elle va retourner les informations contextuelles requises. La requête doit-être formulée avec le langage SPARQL (langage proche de SQL mais basé sur l'utilisation d'ontologies). Dans le second, le consommateur d'informations contextuelle vont s'abonner auprès du service par la méthode Subscribe. Lorsqu'une donnée sera générée, elle sera automatiquement envoyée auprès des abonnés. Cet abonnement prend fin avec l'appel de la méthode Unsubscribe.

Partenaires du projet

VTT (Finlande); France Telecom (France); INRIA (France); université de Paderborn (Allemagne); Fraunhofer IPSI (Allemagne); Microsoft (Allemagne); Fraunhofer IMS (Allemagne); Fraunhofer SIT (Allemagne); Singular Logic (Grèce); université d'Athènes (Grèce); Italdesign (Italie); Ikerlan (Espagne); Telefónica (Espagne); Fagor (Espagne); Philips (Pays-Bas); Telematica Instituuts (Pays-Bas)[3].

Faits et chiffres

  • Directeur de projet : Philips
  • Numéro de contrats : IST 004182
  • Type de projet : Integrated Project
  • Début du projet :
  • Durée : 42 mois
  • Fin du projet :
  • Budget total : 24 millions d'euros
  • Participation de l'UE : 13 millions d'euros

Références

  1. « Description du projet sur hitech-projects.com »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 3 septembre 2017)
  2. Liste des logiciels Amigo open-source
  3. « Liste des différents partenaires »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 3 septembre 2017)

Voir aussi

Bibliographie

  • Ramparany, Poortinga, Stikic, Schmalenströer, Prante, An open Context Information Management Infrastructure, 3rd IET International Conference on Intelligent Environments (IE'07), Ulm, 2007

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).