Encyclopédie Wikimonde

Psychologie & Critique Sociale

Aller à : navigation, rechercher

Psychologie & Critique Sociale (allemand Psychologie & Gesellschaftskritik, sigle P&G) est une des quelque peu revues spécialisées de psychologie critique des années soixante-dix qui existe toujours. P&G est considérée comme étant un organe pas très orthodoxe de psychologie critique. Le plus souvent, P&G est conçue comme une revue initiatrice et débattante d’une psychologie critique non dogmatique (avec un petit ‹c›) à la différence de la Psychologie Critique (avec un ‹C› majuscule) de l’école de Klaus Holzkamp.

Historique

Psychologie & Critique Sociale a été fondé en 1977 par Siegfried Grubitzsch et Günter Rexilius sous le titre «Psychologie & Social» (allemand Psychologie & Gesellschaft). Peter Mattes, coéditeur de la première heure, est le seul membre de la fondation toujours actif dans le cercle des éditeurs. En 1979 la revue a été rebaptisée en «Psychologie & Critique Sociale» vu le fait qu’il existait déjà une série de livres avec le titre «Psychologie & Social». Bien que fondée comme une revue psychologique critique, les auteurs de P&G suivaient une autre piste que l’école de Holzkamp en évitant sciemment de développer une théorie cohérente. Par conséquent, le groupe autour de P&G se dérobait à une fixation sur une doctrine uniformisante. Contrairement à la Psychologie Critique holzkampienne, la théorie sociale marxiste perdait progressivement son importance fondamentale. C’est pourquoi P&G se laisse moins caractériser par des définitions théoriques que par des enchaînements de thèmes formant des nœuds d’explications critiquo-psychologiques. Les essentiels thématiques groupés par les périodes de parution : psychiatrie, thérapie, pratique sociale (1978-80) ; psychologie et politique, psychologie et national-socialisme (1979/80) ; actes esthétiques, communication de masses et médias (1981) ; présomptions, psyché industrialisée (1982) ; travail thérapeutique, pratique institutionnelle, contrôle social (1983/84) ; féminité et psychologie (à partir de 1983) ; identité, subjectivité, sujet et politique (1987-89), période nazie, euthanasie et modernisation (1991) ; défis postmodernes, constructivisme, être-pour-soi (1992/93).

À partir de là, la revue se trouve dirigée par des collectives éditeurs changeants. Les éditeurs / éditrices se recrutaient d’abord dans les milieux ouest-allemand et de Berlin-Ouest, depuis 1990 d’instituts universitaires allemands et autrichiens, où ils étaient engagés dans l’enseignement et la recherche scientifique alternative et critiquant le mainstream universitaire, ceci particulièrement aux Université de Bielefeld, Université Carl von Ossietzky d'Oldenbourg, Université de Brême, à l’Université polyvalente de Wuppertal, l’Université libre de Berlin, plus tard aux Université de Munich, Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg et Université de Vienne. Au cours des années, Psychologie & Critique Sociale se développait dans une revue dont les thèmes essentiels retraçaient, accompagnaient et influençaient activement les mouvements des discours intellectuels et critiques dans et autour la psychologie.

Psychologie & Critique Sociale est une revue de langue allemande qui parait avec 4 numéros (dont le plus souvent un double numéro) par an. En 2014, P&G se trouve dans son 38e année et va sortir bientôt son numéro 150. Depuis quelques années, P&G participe au ‹Social Science Open Access Repository› (SSOAR) en y mettant rétroactivement tous les articles publiés en P&G à la disposition d’un téléchargement. Non pris en compte restent les contributions plus récentes que 2 ans.

Programmatique

Comme un organe dépistant et critiquant le mainstream psychologique, P&G s’efforce de faire front aux efforts de standardisation du savoir psychologique par une méthodologie scientifique partiale. Dans ce contexte, P&G s’appuie sur les lignes d’une psychologie critique établies dans les pays anglo-saxons, sur une théorie et analyse discursive, narrative et dé-/constructiviste, sur les ‹Science and Technology Studies›, sur les études de genre ainsi que sur une psychanalyse au-delà du divan. Principalement, P&G publie des contributions théoriques mais aussi empiriques qui reposent sur une recherche qualitative en sciences sociales.

Liste des éditrices et éditeurs actuels

  • Lars Allolio-Näcke, Erlangen
  • Markus Brunner, Vienne
  • Ulrich Kobbé, Lippstadt
  • Hans Peter Mattes, Berlin/Vienne
  • Nora Ruck, Vienne/Toronto
  • Barbara Zielke, Nuremberg

Liste des anciens éditrices et éditeurs

  • Siegfried Grubitzsch
  • Günter Rexilius
  • Ali Wacker
  • Helga Bamberger
  • Christiane Schmerl
  • Frank Nestmann
  • Norbert W. Geib
  • Klaus-Jürgen Bruder
  • Adam Zurek
  • Wolfgang Deubelius
  • Ruth Großmaß
  • Klaus Weber
  • Jutta A. Metzger
  • Birgit Müller
  • Tamara Musfeld
  • Ralf Quindel
  • Susan Petzold
  • Karoline Tschuggnall
  • Carola Stender
  • Lisa Schönberg

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).