Encyclopédie Wikimonde

Qenites

Aller à : navigation, rechercher

Les Qenites, ou Kenites (orthographe controversée) sont vraisemblablement une tribu nomade du Sinaï, reliés aux médianites et aux édomites, dont l'existence est floue et dont les sources fiables sont extrêmement maigres. En effet, ils apparaissent majoritairement dans l'ancien testament, et leur peuplement, quasi-réduit à l'état d'hypothèse, dans le proche-orient du sud, fait le lien avec certains textes relatant l'épopée de Moïse. Ils passeraient pour être les créateurs de la divinité juive Yahvé.

Relation théologique avec les juifs israélites

Pour certains chercheurs, ils auraient tout simplement inspiré Moïse dans le culte qu'il allait vouer, puisque c'est bien chez eux que le prophète se réfugia et où, selon la tradition, se trouvait un parent à lui. D'autres scientifiques ont pensé que leur nom serait à l'origine du nom de Caïn, au vu de la ressemblance phonologique. Ils sont les sujets de l'hypothèse Madiano-Qénite de F. G. Guillany (Richard von der Alm), qui voit en eux des proto-arabes du pays de Juda.

Leur apport au dieu Yahvé est plus palpable. La plupart des théories actuelles tendent à penser que ce nom vient de l'arabe ancien, signifiant "Je suis". Toutefois, certains théories récentes placent la racine arabe hwy, libre d'interprétations: elle signifie "tomber", "aimer", "souffler"... Bien que cette dernière forme soit la plus probable. À l'instar de Baal, Yahvé serait donc à l'origine un dieu du vent et du tonnerre, au patronyme signifiant "je souffle/il souffle".

Traces historiques

Dans la région que l'on leur attribue vivait, selon une liste d'Aménophis III située à Soleb au Soudan, une tribu nomade nommée "Shesou de Yhwh", au nom théologique plutôt que topologique[1]. Ils auraient majoritairement peuplé le Néguev, et auraient apportés avec eux en Israël leur divinité tutélaire. Certains textes tendent à prouver cette affirmation, en soutenant par exemple dans la bible hébraïque que Yahvé serait venu du sud, d'une région nommée "Séir", attribuée aux Shesou. Démêler leur existence de celle d'autres peuples du sud d'Israël n'est pas une tâche aisée, et les Qenites ne sont sans doute au final qu'une tribu isolée, dépendante de peuples plus importants.

Références modernes

Le romancier Bernard Werber, dans son ouvrage Nous les dieux, écrit une notice sur ce peuple qualifié de précurseurs en métallurgie, et les plaçant environ quatre mille ans avant notre ère. Il explique que le fait de nommer Yahvé "le souffle" serait une référence au bruit des soufflets à métaux. Toutefois, ce texte est en grande partie sans fondement historique validé, et il est donc impossible de le considérer comme véridique.

Voir aussi

Sources

  • Thomas Romer, Milieux bibliques
  • Bernard Werber, Nous les dieux

Cet article « Qenites » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

  1. Thomas Romer, « Milieux bibliques », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ , p. 24 (lire en ligne)