Encyclopédie Wikimonde

Rébellion (bimestriel)

Aller à : navigation, rechercher

Rébellion
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité bimenstrielle
Genre Politique, Culture, Histoire, Mouvance identitaire, Nationalisme européen, Géopolitique, Nationalisme-révolutionnaire.
Date de fondation 2003

Rébellion est un bimestriel d'extrême-droite publié à Toulouse depuis juillet 2003, date où il fut créé comme l'organe du Cercle Ramiro Ledesma Ramos.

Description

Rébellion qui se déclare « pour un socialisme révolutionnaire européen » et contre le capitalisme, est l'organe d'une fraction de l'extrême-droite nationaliste révolutionnaire.

Historique

Ses principaux animateurs, Alexandre Faria et Olivier Gnutti, ont été successivement au Front national de la jeunesse, au Mouvement national républicain, à Unité radicale et aux Jeunesses identitaires. En novembre 2000, ils seront signataires de L'Appel des 335 lancé par La CoordiNation appelant à une entente à la base entre le Front national et le Mouvement national républicain. Par la suite, après avoir tenté de tisser des liens avec des mouvements néo-staliniens, les rédacteurs de Rébellion ont collaboré avec l'association Égalité et Réconciliation. En avril 2008, le journal s'est doté de cercles de diffusion, embryon d'une future organisation, les Cercles Rébellion, devenue en avril 2009 l’Organisation socialiste révolutionnaire européenne.

Rébellion, et le groupe qui l'édite, ont été pendant plusieurs années les contacts en France d'Édouard Limonov et du Parti national-bolchevique.

Recueil d'articles

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Article critique

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).